Suivre LéaStansal

Pour recevoir une notification lors de la parution de nos derniers articles

Thanks for subscribing!

Translation

Archives

Archives d’un auteur

Point de Boulogne, un point de broderie à découvrir

Point de Boulogne : le plus simple des points de couchure.

En effet, des points de couchure, il en existe de plusieurs types. Ils ne se travaillent pas tous exactement de la même façon et ils font appel à différentes techniques et différents styles.

Le point de Boulogne permet de broder de grands points lancés, appelés aussi fils couchés sur votre ouvrage avec un fil ou une matière. Puis de le fixer par de petits points avec un autre fil.

Un peu d’histoire…

Le point de Boulogne est effectivement connu depuis des siècles pour coucher les fils de métal et notamment d’or, sur un tissu.

C’est une méthode de broderie qui consiste à créer un dessin à partir de plusieurs fils couchés sur un tissu. Ceux-ci sont fixés par d’autres fils passant à travers le tissu.

Généralement, un, voire deux fils de métal sont posés sur le tissu et maintenus en place par une série de points qui peuvent être presque invisibles ou au contraire très évidents et qui peuvent être très réguliers ou pas du tout.

Ce dimanche, je vous propose de l’adapter aux matières d’aujourd’hui.

Point de Boulogne façon Léa Stansal :

Point de boulogne image à broder

nous propos

Dans ce sachet, un dessin, une photo, une courte explication et les matières nécessaires pour broder autour du point de Boulogne. Image et toile à beurre non incluses.

Vous aurez aussi besoin d’une image à broder – grand choix ICI et d’un coupon de tissu vintage « tablier d’écolier » PAR LA.

Conseils de Léa :

Si la matière à appliquer n’est pas trop fragile, on peut passer ses deux extrémités dans le tissu. On lui fait suivre le tracé du motif choisi. On la maintient en place par de petits points. Ils sont réalisés à cheval, de part et d’autre avec une aiguillée de fil à broder. Le choix de la couleur et de l’épaisseur de cette aiguillée est important car il est destiné à être vu.

point de Boulogne  la technique

Retrouvez d’autres points de broderie : le point d’arête ICI et le point de feuille PAR LA.

A vos aiguilles.

Bon dimanche.

Vignettes de notre enfance à broder partout !

Vignettes à broder, c’est un peu comme une madeleine de Proust, un parfum d’enfance… Broder une vignette, c’est un moment poétique et amusant que vous vous offrez.

Vignettes, avez-vous dit ?

Ce sont de petites images textiles de forme carrée ou rectangulaire à découper, à mettre en scène et à embellir, bien sûr, selon vos envies.

Vignettes de notre enfance

Nous avons vu la semaine dernière VOIR ICI, l’une des techniques pour incorporer dans vos ouvrages une image.

Examinons aujourd’hui d’autres solutions plus créatives et tout aussi faciles à réaliser.

Découvrez les vignettes et les images à broder que nous vous proposons dans notre boutique en ligne ! Et plus particulièrement celles découpées dans un tissu que nous avons rapporté de l’un de nos voyages au Japon VOIR ICI.

Choisissez celle de votre choix. Et redécoupez-la si nécessaire pour obtenir une forme bien nette. Puis collez celle-ci sur de la toile à beurre avec de la colle en bombe temporaire et repositionnable.

Ensuite, avec du fil à broder Laïna et une aiguille à broder, réalisez un point de feston autour de l’image.

Le point de feston est un point de bordure. Il est décoratif, mais il permet également d’éviter au tissu de s’effilocher. Vous ferez ainsi d’une pierre deux coups ! Il se brode de gauche à droite (pour les droitières).

Choisissez une aiguille fine, à perles de préférence VOIR ICI. Cela vous permettra de conserver la même aiguille pour poser, pourquoi pas, des perles de rocaille.

Coupez ensuite la toile à beurre à 3 mm du bord. Puis effilochez.

Une fois reposée sur un tissu de fond, c’est à vous de jouer ! Pourquoi ne pas ajouter du feuillage, des fleurs ?

Vignettes brodées Léa Stansal

Ou bien encore… ajoutez des chutes de tissu… et vos petits trésors !

Vignettes sur fil rouge

Les possibilités sont innombrables. Le plus important, ne l’oubliez pas : amusez-vous !

Alors vite, à vos aiguilles,

Bon dimanche.

Fil rouge #5 ou comment insérer une image…

Fil rouge #5, poursuivons l’aventure…

Retour sur les épisodes précédents :

Au cours du Fil rouge #1 PAR ICI, on a préparé une base en tissu de laine, géométrique et « masculine ». Notre objectif : broder notre « côté féminin » avec des fleurs et des feuilles de toutes les couleurs.

Pour voir ou revoir Fil rouge #2, Fil rouge #3 et Fil rouge #4.

Comment insérer une image dans le Fil rouge #5 ?

fil rouge #5 insérer une image

Je vous propose d’appliquer une image vintage représentant une saynète de « Bonne nuit les petits » VOIR ICI.

Ces images ont été découpées dans un tissu vintage devenu rare aujourd’hui. Il y a de nombreuses saynètes différentes.

Dans ce sachet, deux images – dont vous aurez la surprise -(taille d’environ 20 cm x 20 cm) vous sont réservées. Elles sont accompagnées d’un coupon de tissu vintage en coton gratté (taille 37 cm x 28 cm).

fil rouge #5 et bonne nuit les petits

Vous vous souvenez sûrement de la sérié télévisée culte du même nom diffusée dans les années 60/70 : un gros ours débonnaire, Nounours, rend visite chaque soir avant leur coucher à deux enfants, Nicolas et Pimprenelle. Il les questionne sur leur journée, leur raconte une histoire et, avant de partir, il ne manque jamais de leur dire « Bonne nuit les petits, faites de beaux rêves ! ». Alors une poignée de sable doré tombe en pluie sur les enfants qui s’endorment. Nounours peut repartir sur son petit nuage au son du pipeau du marchand de sable.

Pourquoi ne pas découper certains éléments de l’image ?

Conseils de Léa :

N’hésitez pas ! Vous ne le regretterez pas, croyez-moi. Pour certaines, c’est un geste fort en émotion. Mais une fois celle-ci dépassée… Alors, fermez les yeux… et coupez !

Le plus difficile est passé… Maintenant, la tâche est simple !

Placez vos images sur le fil rouge et attachez les en réalisant de simples points lancés avec un fil fin à broder. Ici un Laïna Fluo VOIR PAR LA a été utilisé.

fil rouge #5 Nounours

A vos aiguilles,

Bon dimanche.

Feuilles brodées au point de feuille… la suite…

Feuilles brodées : nous avons étudiés ensemble dans notre précédent article du dimanche VOIR ICI, la technique la plus simple du point de feuille.

Nous vous proposons cette semaine d’aller un peu plus loin…

Et réalisons ensemble cette broderie spectaculaire et vaporeuse.

feuilles point de feuille

Tout commence, de la même façon…

Dans un premier temps, tracez sur un coupon de toile à beurre ICI, avec un feutre effaçable PAR LA, quelques feuilles simples de différentes tailles.

Pour la démonstration, nous avons utilisé l’assortiment Mat/Brillant blanc-blanc VOIR ICI. Ce sachet comprend une mèche de fil à broder coloris blanc brillant (viscose), une échevette de fine laine à broder mohair coloris blanc écru et une mèche de fin perlé à broder coloris blanc (coton et viscose).

feuilles les étapes de la broderie

ETAPE 1 :

Brodez chaque feuille, une première fois, au point de feuille avec la laine Mohair. Puis brodez à l’intérieur de votre feuille, toujours avec la laine mohair, une seconde feuille, mais plus petite. Cela permettra de donner plus de relief et d’épaisseur !

Ensuite dessinez le contour en réalisant des picots au point de bouclette ouvert avec une aiguillé de fil viscose.

feuilles brodées en laine mohair

Le coté brillant du fil viscose permettant de délimiter chaque feuille et apportera de la profondeur.

Découpez le surplus de toile beurre, effilochez.

feuilles brodées

ETAPE 2 :

Posez les différentes feuilles brodées sur un tissu de fond. Nous avons choisi un coupon de tissu de coton fin coloris ciel changeant PAR LA. Ce coloris s’harmonise particulièrement bien avec le banc.

Attachez chaque feuille avec quelques points réalisés avec le fil à broder perlé fin compris dans le sachet assortiment Mat/Brillant blanc-blanc. Ne les fixez pas toutes totalement. Laissez quelques unes se décoller du tissu. Cela apportera de la légèreté à votre broderie.

Toujours avec le fil à broder perlé fin, poursuivez en brodant des tiges au point de chainette. Chaque feuille sera ainsi rattachée à la branche principale.

Vous pouvez terminer cette broderie en ajoutant quelques fines branches au point d’arête avec une aiguillée de fil fantaisie Ronces coloris gris ICI. Cela apportera du contraste.

A vos aiguilles,

Bon dimanche.

Le point de feuille, simple mais néanmoins tout un art !

Le point de feuille est un point de broderie traditionnelle. Comme son nom l’indique, il permet de broder… des feuilles !

Nous avons déjà évoqué ce point dans un article précédent VOIR ICI.

Ne vous y trompez pas ! Il peut se réaliser de différentes façons, de la plus simple à la plus élaborée.

Le point de feuille en mohair et son étincelant

Commençons l’exercice :

Dans un premier temps, tracez sur un coupon de Toile à beurre ICI, avec un feutre effaçable PAR LA, quelques feuilles simples de différentes tailles.

Le point de feuille est un dérivé du point de croix. L’intersection se fait à la base des bras de chaque croix.

Commencez par le sommet de la feuille. Sortez l’aguille à son extrémité et faites un point vers le bas en suivant la ligne médiane. Puis réalisez des points lancés de chaque côté de cette ligne centrale.

Pour réaliser cet exercice, nous avons arrêté notre choix sur le fil à broder « Mohair et son étincelant » VOIR ICI. Ce mélange de coloris vert, rose ou bleu, vous donne la possibilité de les travailler ensemble ou séparément.

Par exemple, le fil à broder « Mohair » vous permettra de broder les feuilles au point de feuille. Le fil « Etincelant », très fin, brillant et multicolore vous servira à réaliser les nervures.

En fonction du nombre de fils sélectionnés pour constituer votre aiguillée, le résultat sera différent : votre feuille sera plus au moins plate ou dodue.

La tige est réalisée avec un fil à brodé Tweed PAR ICI posé au point de Boulogne avec une aiguillé de fil fin Laïna coloris noir PAR LA.

Ce simple point de feuille facile à appréhender, même pour les débutantes, est plein de surprises ! Nous vous proposons de nous retrouver sur ce blog un prochain dimanche pour découvrir d’autres facettes de ce point de broderie.

En attendant,

A vos aiguilles,

Bon dimanche.

Mimosa, parfum de Provence…

Mimosa : c’est en premier lieu un doux et suave parfum poudré qui rappelle l’odeur de la violette, du miel, ou bien encore du jasmin et de la vanille.

Puis c’est aussi une couleur, celui de ses pompons jaunes lumineux, duveteux et si délicats.

Mimosa brodé

En ce jour de la Saint Valentin, le mimosa, comme une madeleine de Proust VOIR ICI se prête à dire : Nul ne sait à quel point je vous aime.

mimosa magic patch

C’est l’une des fleurs préférées de Léa Stansal.

Souvenez-vous ! c’est aussi l’un de ses premiers modèles brodés ! A découvrir ou redécouvrir dans le numéro SPECIAL du magazine MAGIC PATCH de 2002.

Nous vous proposons de le réinventer avec les matières d’aujourd’hui.

Mais avant de le broder, il nous faut l’examiner de plus près.

Son écorce est en général lisse et duveteuse de couleur variée allant du bleu-vert et gris-vert jusqu’au brun.

Mimosa botanique

Ses fleurs sont de formes et de tailles variées : petites, peluchées, régulières, solitaires ou en grappe, dans un camaïeu infini de jaunes.

Son feuillage est… sans feuilles, mais il est formé d’épines très légères – comme certaines fougères – de couleur vert ou gris-vert.

Maintenant, place à la pratique !

Travaux pratiques : pour broder le mimosa

Le dessin, le choix des points de broderie sont bien sûr importants. Mais, ce qui est essentiel, c’est le choix des matières à broder.

Pour la tige, notre choix se porte sur le Fil Feuillu – mélange de coton et de lin ICI – du fait de son aspect rustique, légèrement rêche.

Les fleurs sont réalisées avec différentes matières de composition, de tailles, de couleurs et d’aspect différents. C’est ce mélange qui donnera un rendu spectaculaire et réaliste à votre broderie.

Pour le feuillage, le fil fantaisie Ronces ICI est particulièrement bien adapté par les nombreux poils cousus sur sa trame. Elles évoquent tous les branchages épineux.

Nous avons réuni dans un sachet « TRAVAUX PRATIQUES : pour broder le mimosa » VOIR ICI , un dessin, une photographie d’une branche de mimosa et une explication, un coupon de toile à beurre et quelques matières choisies.

Grâce à ce guide, vous pourrez découvrir ou approfondir des techniques simples et spécifiques, ainsi que l’utilisation d’étonnantes matières à broder.

A vos aiguilles.

Bon dimanche.

Le temps des amoureux, il est venu !

Le temps des amoureux, n’est-ce pas le mois de février ? Avec pour point d’orgue : la Saint Valentin…

Mais savez-vous pourquoi ?

Plusieurs hypothèses. La plus poétique nous dit que c’est à compter du 14 février que les oiseaux commencent à se mettre en couple à l’approche du printemps…

C’est en tout cas l’occasion d’offrir de petits cadeaux pour déclarer ou rappeler à l’autre son amour. À chacun, et chacune, de faire amoureusement marcher son imagination ! Mais bien sûr, il n’est pas interdit d’y penser les autres jours de l’année…

Brodons de belles images d’enfants dans la neige

Nous vous proposons deux sachets « Inspiration » sur ce thème.

Une bataille de boules de neige

Dans ce sachet PAR LA, une image textile représentant la reproduction d’une scénette ancienne (taille 13 cm x 18 cm environ), accompagnée d’un coupon de toile à beurre et de différentes matières à broder qui ne manqueront pas de vous inspirer.

En premier lieu, collez avec de la colle repositionnable et temporaire l’image au centre d’un coupon de toile à beurre.

Commencez par broder des branchages au point d’arrête avec le fil à broder Laine ou Tweed ICI ou Aubier PAR LA. Ils conviennent parfaitement pour figurer des branchages en hiver.

Puis posez de la neige (Douceur blanche ICI) au point de tournicoton.

Ensuite, découpez le surplus de toile à beurre autour de la broderie. Posez la broderie ainsi découpée sur le tissu de fond choisi. Et pourquoi pas un bloc de patch ?

Et pourquoi pas un couple d’enfants ?

Dans ce deuxième sachet « Inspiration » ICI, une charmante image textile représentant la reproduction d’une scénette ancienne (taille 13 cm x 18 cm environ). Elle est accompagnée d’un coupon de velours de soie col bleu canard – teinture maison – et de différentes matières à broder.

le temps des amoureux

La voici brodée avec les matières choisies pour vous. Tout comme la précédente image, positionnez-la sur le coupon de velours après l’avoir découpée.

ou bien encore des amoureux sur carnet ?

le temps des amoureux

Voici deux enfants amoureux. Ces jolis minois vous inspirent ? Voilà un KIT STARTER qui vous aidera à commencer rapidement un carnet brodé avec les diverses matières spécialement choisies.

Ceci n’est pas un kit complet. Mais quelle est donc la différence ? Presque pas d’explications… Juste une suggestion. A votre tour de créer en utilisant les éléments proposés Et … osez !

Le temps des amoureux fait battre les cœurs…

Réalisons et brodons des #coeursamoureux VOIR ICI.

le temps des #coeursamoureux

A vos aiguilles.

Bon dimanche.

La lune est là… mais le soleil ne la voit pas !

La lune est tout un mystère à elle seule ! Peut être parce qu’elle croît, décroît, disparaît et réapparaît… comme le temps qui passe, le rythme des saisons et de la vie !

C’est la reine incontestée de la nuit, mais sans le soleil elle ne brillerait pas ! Car elle n’est que son reflet !

La lune des amoureux

La lune blanche
Luit dans les bois ;
De chaque branche
Part une voix
Sous la ramée…

Ô bien-aimée.

L’étang reflète,
Profond miroir,
La silhouette
Du saule noir
Où le vent pleure…

Rêvons, c’est l’heure.

Un vaste et tendre
Apaisement
Semble descendre
Du firmament
Que l’astre irise…

C’est l’heure exquise.

Paul Verlaine, La Bonne Chanson

N’évoque-t-elle pas le temps de la poésie, du romantisme et des amoureux ! C’est pourquoi nous vous proposons ce dimanche de broder la lune dans tous ses états.

Pour broder la lune

En premier lieu, elle nous évoque des couleurs. Les couleurs de bien jolies matières à broder… celles qui évoquent une nuit de pleine lune ICI, un ciel éclairé d’un croissant de lune PAR LA ou bien encore une lune rousse PAR ICI.

Ce sont des fils luxueux et rares, légèrement brillants, mais avec beaucoup de douceur. Pour les sublimer, brodez-les au point de boulogne ou de mirliton.

Les breloques

Il est très facile de coudre de petites breloques PAR ICI ou une grande breloque PAR LA dans vos ouvrages. Elles ajouteront de la poésie et vous permettront de raconter une histoire…

Bandes de velours de soie

EXCEPTIONNELICI des bandes de velours de soie (taille 140 cm x 10 cm) d’une très belle qualité, résultat d’un long travail de teinture « maison ». Doux et fluide au toucher avec des couleurs variantes et changeantes à reflets brillants. Une représentation poétique du coucher du soleil à l’aube.

Une grande richesse de coloris qui ne laisse que l’embarras du choix ! Aucune bande ne ressemble à une autre. Vous aurez donc la surprise de recevoir celle choisie pour vous dans ce lot.

Évitez de repasser le velours, lorsque vous le déposerez sur le molleton rigide. Au contraire, accentuez l’effet matière en le fronçant.

Ces bandes sont parfaites à broder ou pour embellir un carnet, un cadre ou une boite textile ou bien encore un cœur en relief. Et pourquoi ne pas l’ajouter dans votre grande pièce sous forme de bande de finition ?

Folle de blanc

Dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne, pensez à broder également toutes les nuances du blanc. Profitez de la promotion Folle de blanc ICI.

A vos aiguilles.

Bon dimanche.

Janvier mois du blanc, entre tradition et bonnes affaires

Janvier mois du blanc, une tradition ! Mais d’où vient-elle ? Elle remonterait au XIXème siècle. En 1852, Aristide Boucicaut créa le premier grand magasin : « Au Bon Marché ». Lors d’un mois de janvier neigeux, il eut une idée : remplir ses rayons vidés par les achats de Noël en soldant ses stocks de linge de maison !

Pourquoi pas revivre l’histoire des grands magasins en lisant ou relisant « Au bonheur des dames » d’Emile Zola…

Le blanc est-il une couleur ?

Non, le blanc n’est pas considéré comme une couleur comme les autres. Michel Pastoureau, historien médiéviste français, est spécialiste de la symbolique des couleurs, s’est penché sur la question. Il écrit que « Le blanc est la couleur qui donne leur équilibre, leur valeur et leur beauté à toutes les autres ».

Par ailleurs, dans la nature, le blanc « pur » est rare. Mais quand on y intègre des pigments de couleur – même en très petite quantité – il devient blanc cassé, blanc bleuté, coquille d’œuf, écru… On devrait ainsi évoquer « les blancs » et non le blanc !

Le blanc et son influence

Blanc pour la pureté, la sagesse… la paix et l’innocence… Blanc pour la neige ou les nuages… les voiles de la mariée… le choix est large.

Il se marie très bien avec toutes les autres couleurs et notamment avec les couleurs intenses. En effet, celles-ci ont tendance à absorber la lumière, le blanc, au contraire, la reflète !

Par ailleurs, souvenez-vous nous avions attirer votre attention dans un article précédent concernant le FIL ROUGE VOIR ICI. En effet, si vous faites le choix de broder sur des tissus de couleurs vives ou intenses, votre broderie sera de préférence mono-couleur (blanc ou noir). Et cela afin d’éviter… la fameuse « soupe de légumes » !

Fêtons nous aussi le mois du blanc

Nous vous proposons un assortiment de matières à broder autour du blanc : Folle de blanc VOIR CI à un prix très intéressant !

Découvrez et amusez-vous avec ces fils, ces rubans et toutes ces diverses choses classiques ou insolites, mais toujours destinées au travail textile.

En conclusion, en janvier, brodons le blanc, c’est de saison ! Pourquoi essayer le ruban Tulle ICI, la tricotine Suave PAR LA, les roses accordéon ICI, ou bien encore les Poilus-velus ICI et ICI

A vos aiguilles,

Bon dimanche.

Roses brodées sur un air d’accordéon

Roses « accordéon » : c’est un drôle de nom pour un point de broderie ! Mais il a l’avantage de décrire tout à la fois la technique et son résultat !

Ce point vous est-il inconnu ou, au contraire, pensez-vous bien le connaître ?

En premier lieu, c’est un point spécifique de la broderie au ruban.

Est-il facile à réaliser ? Sur le plan technique, son secret réside dans un petit tour de main et le choix du ruban.

Retrouvez son histoire et la technique ICI.

Traditionnellement, les roses accordéon sont réalisées avec un ruban en soie.

Mais aujourd’hui, toutes sortes de rubans, de tricotines et de lacets fabriqués dans des matières nouvelles telles que le nylon, les viscoses, les intissés de polyamides sont désormais facilement à disposition et pas seulement le célèbre et très ancien petit lacet ou ruban de soie.

De plus, en utilisant ces matières, le résultat sera étonnant, spectaculaire et tout en relief.

Roses accordéon Léa Stansal

Pour cela, trois assortiments de rubans ont été sélectionnés pour vous pour broder des roses accordéon ICI, ICI et ICI.

Roses accordéon Léa Stansal

A chaque fois, trois nouettes de différentes matières à broder aux coloris assortis. Chacune est différente en composition, tissage, matière et largeur.

Roses accordéon Léa Stansal

Le choix de l’aiguille est essentiel !

Vous aurez besoin d’une aiguille à embellissement à bout pointu PAR LA. La taille de son chas est important. Si le passage du ruban dans le tissu est difficile, il risque de s’abimer ! N’hésitez pas, alors, à choisir un chas plus grand ! En cas de besoin, vous pouvez utiliser le pieu à bout pointu ICI.

Le secret de la réussite

Puis, commencez en réalisant un tour de ruban autour de l’aiguille comme pour faire un point de nœud. Continuez en faisant un petit point avant au milieu du ruban sur 2 cm environ. Repiquez l’aiguille juste à côté du point de sortie du ruban et tirez doucement. Voyez comme votre ruban se plisse pour évoquer les pétales recroquevillés d’une rose.

Plus vous tirez sur le ruban, plus votre rose sera serrée. Par contre si votre point est trop lâche, placez un point de nœud avec un fil fin à broder au centre de la fleur pour la maintenir en place.

L’irrégularité de vos points vous permettra d’obtenir plus de réalisme. Vous serez surprise du résultat ! De véritables petites roses charmantes et fraîches vont naître sous vos doigts… Il ne leur manquera plus que le parfum !

A vos aiguilles,

Bon dimanche.