Suivre LéaStansal

Pour recevoir une notification lors de la parution de nos derniers articles

Thanks for subscribing!

Translation

Archives

Ruban A TIRE D’AILE à broder, un incontournable

Ruban A TIRE D’AILE est une fine tricotine à broder, composée de longues fibres qui lui donnent un aspect mat et glacé.

Qu’est-ce une tricotine ? Elle se présente sous forme d’un tube. On retrouve dans son nom le mot « tricot » car elle est constituée de mailles entrelacées, mais aussi le mot tricotin.

Le ruban A TIRE D’AILE est fabriqué avec diverses matières qui lui donnent des aspects plus ou moins mats ou brillants, unis ou imprimés. Il existe dans de nombreuses couleurs, toujours le résultat d’une teinture maison VOIR ICI.

Ruban A TIRE D'AILE

Quels points de broderie peut-on faire ?

Le point de ruban, c’est le plus simple ! Pensez aussi au point lancé, au point de nœud, sans oublier le point de feuille, par exemple…

Avec ces points, vous pourrez réaliser des fleurs, des branchages, des feuilles et différents feuillages.

Comme exemple, voici un branchage fleuri brodé sur le « Fil Rouge » VOIR ICI. C’est un ouvrage que nous brodons ensemble, sur la base d’un patchwork réalisé avec des tissus en laine de style masculin.

Ruban A TIRE D'AILE Fil rouge

Conseils pour broder cette fleur

Ruban A TIRE D'AILE

Pour réaliser cette fleur, brodez de nombreux points de ruban. celui-ci se reconnaît grâce à la petite boucle que se fore au moment ou l’on repique l’aiguille dans le ruban.

Astuce : Il n’est pas nécessaire de fixer le ruban sur la chas de l’aiguille comme enseigné dans la broderie au ruban traditionnelle. Placez le ruban sur l’ouvrage, puis tirez doucement le ruban jusqu’à ce qu’il se forme une boucle. Si vous tirez d’avantage, une pointe va apparaître. Ce point de broderie est très utilisé pour réaliser des pétales de fleur ou des feuilles.

Quelle aiguille choisir ?

L’aiguille à embellissement à bout pointu est sans conteste celle que vous devez utiliser. Elle posséde un long chas qui permet de glisser facilement le ruban A TIRE D’AILE VOIR ICI.

A votre tour de découvrir cet élégant ruban à broder.

A vos aiguilles,

Bon dimanche

La bonne aiguille, comment la choisir ?

La bonne aiguille, comment la reconnaître ?

A l’évidence, c’est celle qui permet de traverser le tissu avec aisance et qui laisse passer avec fluidité le fil dans le chas.

Ainsi, si votre fil vrille, s’effiloche et s’abîme, n’incriminez pas sa résistance ou sa qualité !

Posez-vous simplement cette question : cette matière à broder vous plaît-elle ? Son aspect, sa matière ou sa couleur vous enchantent-elle et conviendraient-elle parfaitement à votre projet ? Alors changez simplement d’aiguille ! Choisissez-en une avec un chas plus large ou une autre encore plus grosse. Lorsque fil, le ruban ou la matière choisie glissent avec fluidité : c’est en tâtonnant que vous trouverez la bonne aiguille !

ASTUCE :

Laissez un reste de fil ou de matière à broder sur le chas pour la retrouver plus facilement.

La grande famille des aiguilles

Commençons par quelques points préliminaires importants :

Plus le numéro est petit plus l’aiguille est grosse. Le numéro 1 correspond au pieu qui est l’aiguille la plus grosse (voir plus loin) et les aiguilles n°20 sont les plus fines.

Je vous recommande d’acquérir les aiguilles en assortiment et de les laisser ainsi rangées dans votre range-aiguilles.

Pour la broderie d’embellissement, il y a six familles d’aiguilles indispensables à toujours avoir sous la main :

Les aiguilles à broder VOIR ICI

La bonne aiguille

L’aiguille à broder possède un chas long et étroit. Elle permet de broder le fil. L’enfilage est facile et la longueur du chas rend possible la pénétration de plusieurs brins à la fois dans une aiguille fine et souple. Plus l’aiguille est fine, moins elle demande d’efforts pour traverser facilement les tissus et les épaisseurs.

Découvrez la nouvelle présentation sur le thème du Petit Chaperon rouge vu par Léa Stansal

Les Aiguilles à embellissement à bout pointu PAR ICI ou à bout rond ICI

L’aiguille à embellissement est bien reconnaissable avec son chas long et large. Grâce à elle, nous pouvons tout broder (ou presque) !

Ce sont LES aiguilles conseillées pour la bonne pratique de la broderie d’embellissement.

La première chose, lorsque vous avez en main le ruban ou la matière, est de choisir l’aiguille appropriée puis la bonne taille. Celle-ci ne se choisit pas en regardant mais en essayant et surtout en TATONNANT.

La réponse est la même qu’en cas de difficulté dans la vie. Comment  ? Tout simplement en changeant de point de vue… Euh, je voulais dire en changeant de point. De point de broderie bien sûr  ! Point de Boulogne, point de Mirliton, point de couchure, point de Tournicoton… ICI LA GALERIE DES POINTS

A bout rond ou à bout pointu ?

Le bout rond est adapté aux tissages lâches, il s’insérera dans les écartements en effleurant les fibres et donc sans les abîmer. Le bout rond est également indispensable pour tous les points de mirliton puisqu’il faut aider l’aiguille à se promener entre et sous les points du premier passage. Nous éviterons ainsi de toucher la pointe de l’aiguille et de nous y blesser.

Les aiguilles à broder les perles PAR LA

la bonne aiguille pour broder

Vous trouverez dans le commerce de nombreuses propositions d’aiguilles à perles longues, très fines et très souples. Elles sont prévues pour poser les perles avec un fil qui se doit d’être pratiquement invisible. Ce qui n’est pas du tout le cas dans la broderie d’embellissement.

En effet, nous ne travaillons pas la perle posée mais « la perle brodée ». Aussi cherchons nous un fil coloré qui remplira bien le trou de la perle et se posera avec un point qui ne se cache pas. J’utilise pour cela des aiguilles courtes ou demi-long au chas rond.

Les Aiguilles longues ++ PAR LA

Elle porte bien son nom car c’est la plus longue. Choisissez l’aiguille la plus fine possible lorsque vous travaillez des fils fins et surtout lorsque vous devez traverser de nombreuses épaisseurs (tissus, molleton souple et rigide).

la bonne aiguille pour broder

Les pieux PAR ICI

la bonne aiguille pour broder

Ce sont les plus grosses des aiguilles à embellissement.

Oui, je sais que ce n’est pas gentil d’avoir surnommé ainsi cette infatigable et précieuse collaboratrice. Elle existe à bout rond et à bout pointu.

Il est notre recours pour toutes les difficultés car il accepte dans son giron généreux les matières les plus improbables, celles que nous affectionnons particulièrement dans la pratique de la broderie d’embellissement.

Une aiguille aussi énorme ne va-t-elle pas trouer et abîmer mon tissu ?

A quel tissu pensez-vous ? La peau, la si délicate peau humaine ? Une peau si résistante qu’elle se laisse traverser, veines comprises par des aiguilles creuses et qui, dans les quelques instants qui suivent… se referme définitivement sans laisser la moindre cicatrice !

Ce n’est pas par hasard que le même mot « tissu » est utilisé pour la peau et pour l’étoffe. Le tissu vivant se laisse traverser et se referme. Et il en est de même pour les étoffes. Pour preuve, connaissez-vous les techniques du boutis ? Les fils tissés d’un coton fin se laissent écarter pour y introduire cordonnet ou rembourrage. L’action terminée, ils vont se refermer d’une manière si parfaite que vous ne reconnaîtrez ni l’endroit ni l’envers de l’ouvrage. Convaincue  ?

A vos aiguilles,

Bon dimanche.

Zonzon

« Mina », un ruban 100 % coton à découvrir absolument !

« Mina », c’est un bien joli prénom féminin pour un ruban à broder souple et facile d’utilisation, en coton, de fabrication française, d’une largeur de 4 millimètres environ. De plus, il prend de nombreuses couleurs entre les mains expertes de Léa Stansal qui le teint elle-même VOIR ICI LA GAMME DE COULEUR.

Comment l’utiliser et quels points de broderie peut-on faire ?

En premier lieu, le point de ruban, c’est le plus simple ! Mais aussi, le point lancé, le point de nœud, sans oublier le point de feuille, par exemple…

Mina page carnet

Visitez notre galerie de points, c’est ICI.

Son toucher mat et ses couleurs fraîches conviennent parfaitement aux pétales des fleurs.

Pourquoi pas broder des marguerites ?

Nos conseils :

Faites un premier tour en brodant quelques pétales par groupe de deux ou trois de façon espacée. Puis faites un second tour pour compléter certains espaces. Ne pas broder tous les pétales pour que votre marguerite reste légère et irrégulière.

Le point de feuille

De par son aspect rustique et ses teintes sourdes, le ruban « Mina » apporte aussi du réalisme au feuillage des buissons et des arbres.

Sa principale qualité est un volume spectaculaire et facilement obtenu dès le premier point. A condition de réaliser des points souples et non réguliers (c’est ce qui est le plus difficile !).

Testez et constatez par vous-même la différence entre un point lancé (irrégulier et souple) et le point du ruban (plat et régulier) : quelle est, pour vous,  la feuille la plus vivante ?

Retrouvez tous les secrets du point de feuille ICI et ICI.

A vos aiguilles,

Bon dimanche.

Parlons chiffons :… à porter, à frotter… ou à broder…

Parlons chiffons ! Quoi de plus normal pour les brodeuses… Puisque ne dit-on pas que ce n’est pas chose sérieuse !

Je vais tenter ici de vous prouver le contraire.

DEFINITION

En premier lieu, comme vous le savez toutes, les « chiffons » sont toutes sortes de coupons textiles destinés à partir au rebut, soit des chutes de coupe de couture ou de la récupération de pièces usées. On les réserve généralement pour le ménage et le nettoyage.

Mais on parle aussi communément de « chiffons » pour désigner de façon péjorative des articles et des vêtements de mode.

Cependant, de tout temps, les chiffons ont servi à la fabrication du papier grâce à une pâte obtenue à partir de déchets textiles neufs ou usagés de lin, chanvre, coton ou linters de coton.

Aujourd’hui je vous propose de broder des rubans que l’on nomme « Chiffons ».

Les rubans Chiffon PAR ICI

Pourquoi ? Ces rubans sont en matière synthétique et imitent parfaitement l’aspect du papier. Leur aspect et leur toucher sont légers, doux et veloutés. Mais ne vous fiez pas à leur aspect fragile, ils sont solides et se travaillent facilement. De plus leur rendu est spectaculaire.

Tous les points classiques de la broderie d’embellissement VOIR ICI leur conviennent. Utilisez cependant toujours une aiguille à embellissement à bout pointu.

Point lancé ou point de ruban pour imiter le feuillage, point de bouclette pour broder des fleurs, au bien encore point de nœud, d’accordant et bien d’autres encore…

Ces rubans existent en plusieurs épaisseurs et largueurs. Quand leur largeur atteint le centimètre, ils prennent le nom de ruban « Dahlia » PAR ICI.

N’hésitez pas à faire de longue aiguillée. Les nombreux passages au travers du tissu vous permettront de feutrer les bords de votre ruban qui prendra ainsi un aspect duveteux intéressant.

Ces rubans plus faciles à broder et moins coûteux que les célèbres rubans de soie, sont parfaits pour les débutantes.

Etes-vous tentée de les essayer ? Etes-vous convaincue ? Alors parlons Chiffons !

A vos aiguilles,

Bon dimanche.

Porte-bonheur et s’il suffisait d’y croire !

Porte-bonheur ? Peut-on y croire ? N’est-ce pas naïf de penser qu’un objet puisse avoir des vertus ou des pouvoirs magiques pour porter chance à son possesseur, pour certain, ou bien le protéger du mauvais sort, pour d’autres ?

Ce besoin n’est-il pas tout simplement universel et intemporel ?

Richesse, amour, bonheur, santé… et beaucoup d’autres sont à porter de main… Il suffit d’y croire !

Pour cela, il faut essayer !

Mais, lequel choisir ?

Les objets porte-bonheur sont aussi nombreux que divers ! Ils varient selon leurs propriétaires (trèfle à 4 feuilles, fer à cheval…).

Nous vous proposons de le broder !

porte-bonheur à broder

Nous vous avons créer une étiquette textile à broder. Sa taille est de 7,5 cm sur 5 cm. Elle est imprimée sur un fin tissu de coton facile à broder.

Cette étiquette vous est offerte avec le Fascicule 02 – Brins de muguet, porte-bonheur VOIR ICI.

Vous la trouverez PAR LA aussi dans la boutique. Elle est accompagnée de perles et d’une mèche de fil Araignée ICI.

Vous pourrez ainsi la placer facilement dans vos ouvrages après l’avoir brodée.

Comment faire ?

C’est à vous d’imaginer, de rèver… de créer.

Osez et amusez-vous car au mois de mai : tout est permis !

Points de tige, points avant, points arrière, points de feston… faites les points que vous aimez !

Et pourquoi pas des roses accordéon en ruban Chiffon ICI ou des points de nœud en tricotine Suave PAR LA, etc… des perles…

Mais avant de broder, n’oubliez pas d’encoller au préalable de la toile à beurre avec de la colle repositionnable au dos de l’étiquette.

Besoin de quelques idées :

Et si on faisait une pause ?

Pendant ce joli mois de mai, nous faisons une pause. Ainsi, le blog sera en sommeil et l’envoi des commandes sera suspendu.

Nous profiterons de ce temps précieux pour nous ressourcer et pour broder.

A très bientôt

A vos aiguilles,

Bon dimanche.

Joli mois de mai, fêtons le muguet

Joli mois de mai : voilà le retour des beaux jours, du renouveau de la végétation… et des jours fériés !

Le premier mai est l’occasion idéale pour offrir un brin de muguet porte-bonheur à ceux que l’on aime.

Ne dit-on pas que trouver un brin de muguet à treize clochettes porte chance ? Bien sûr, on peut passer du temps à quatre pattes à sa recherche ! Mais pourquoi ne pas le broder ?

Le fascicule, cours de broderie d’embellissement

Dans le Fascicule 02 – Brins de muguet, porte-bonheur VOIR ICI, deux modèles vous seront proposés :

Joli mois de mai fascicule brins de muguet

Grande feuille et clochettes :

Vous apprendrez à broder un brin de muguet « en l’air », directement sur de la tarlatane. Vous pourrez ainsi déposer votre broderie plus facilement à l’endroit choisi.

Petit brin :

Nous broderons ensemble directement sur un tissu de fond un brin de muguet. Ainsi vous pourrez réaliser un carnet, une boite, ou l’incorporer dans un ouvrage plus grand.

Voir ou revoir notre article du dimanche sur ce sujet ICI.

Grande image à broder

Joli mois de mai aussi pour chouchouter toutes les mamans.

Pourquoi ne pas offrir une belle image textile pour l’occasion ? Celle que nous vos proposons ICI.

Elle peut être utilisée « telle quelle » ou bien sûr être brodée.

Voici l’interprétation de Léa Stansal :

Joli mois de mai image à broder

Les myosotis sont brodés avec du ruban Dahlia PAR LA au point de bouclette. Une perle lumineuse « Tutti frutti » est fixée au centre PAR ICI.

Les clochettes de muguet sont réalisées au point de ruban avec du ruban tulle coloris blanc PAR ICI. Puis avec une aiguillée composée de deux fils à broder Laïna PAR LA, faites quelques points de nœuds pour en marquer les étamines.

Conseils de Léa :

Ne brodez que quelques fleurs et toujours de façon irrégulière. Terminez selon vos envies, en posant, par exemple, un ruban et/ou en brodant les petites ailes de ce bel ange…

OFFRE SPECIALE FETE DES MERES :

Pour tout achat du livre LA BRODERIE D’EMBELLISSEMENT, une image textile représentant la reproduction d’une image vintage vous est offerte – dans la limite des stocks disponibles – VOIR ICI.

Joli mois de mai la broderie d'embellissement

A vos aiguilles,

Bon dimanche.

Fascicule 02 – Brins de muguet, porte-bonheur

Fascicule 02… tout nouveau, tout chaud !

Après le Fascicule 01 – Mon beau sapin, roi des forêts VOIR ICI, voici venu le temps du muguet…

Le fascicule, un concept :

C’est un véritable petit cours de broderie d’embellissement. L’occasion de découvrir et/ou d’approfondir les techniques, mais aussi de personnaliser un journal et de garder une foule de souvenirs.

Chaque fascicule vous permettra d’appréhender une facette de ce savoir-faire.

Mais ce n’est pas qu’un cours… C’est une broderie à réaliser ensemble. Celle-ci est le résultat d’un long travail. En effet, elle a été décortiquée, analysée, simplifiée… Tout cela pour expliquer les bons gestes avec les bonnes matières, sans oublier les conseils et astuces de Léa.

Nous avons pensé à vous, les brodeuses de tous les horizons, débutantes ou expérimentées… A toutes celles qui veulent découvrir, apprendre et progresser dans les techniques de la broderie d’embellissement et dans le Monde de Léa PAR ICI.

C’est ainsi que nous avons ainsi imaginé et conçu ce nouveau concept, unique en son genre : le FASCICULE.

Vous y trouverez ainsi une marche à suivre et des explications détaillées. Egalement des photos et dessins à découper et à coller…

Le fascicule est aussi un cahier d’exercice « fait maison » interactif à collectionner.

Muguet du joli mois de mai

Fascicule 02

Dans le Fascicule 02 – Brins de muguet, porte-bonheur VOIR ICI, deux modèles vous seront proposés :

Grande feuille et clochettes :

Vous apprendrez à broder un brin de muguet « en l’air », directement sur de la tarlatane. Vous pourrez ainsi déposer votre broderie plus facilement à l’endroit choisi.

Petit brin :

Nous broderons ensemble directement sur un tissu de fond un brin de muguet. Ainsi vous pourrez réaliser un carnet, une boite, ou l’incorporer dans un ouvrage plus grand.

Pour nous suivre…

Inscrivez-vous à la newsletter de ce blog pour ne rien manquer.

Et suivez Léa Stansal PAR ICI, la boutique ICI et ses élèves PAR LA sur Instagram.

Egalement sur Facebook : Léa C’EST ICI et la boutiqueleastansal C’EST LA.

Sous oubliez notre chaine Youtube VOIR ICI.

A vos aiguilles,

Bon dimanche

Fleurs en Extra-fort, un tuto simple et rapide !

Fleurs en Extra-fort… à réaliser sans modération.

Devant le succès de notre article du dimanche 28 mars dernier VOIR ICI, voici le tuto pour réaliser une fleur en extra-fort.

Simple, rapide et amusant !

Fleurs en Extra-fort

TUTO

Cette fleur se brode, en premier lieu, sur de la toile à beurre ICI. Puis, une fois découpée et effilochée, elle peut être appliquée à l’endroit que vous aurez choisi.

Comment faire des fleurs en Extra-Fort ?

Passez un fil de fronce avec un fil fin le long des deux côtés d’un ruban large. Le ruban Extra-fort est particulièrement bien adapté pour ce modèle.

Ainsi, vous aurez besoin d’un sachet ICI de trois mètres de ruban Extra-fort d’un centimètre de large environ, teinture artisanale.

Les rubans que nous vous proposons sont « vintage ». Ils ont été chinés en brocante. Après un lavage et une teinture maison, ils ont été repassés et découpés pour vous proposer des assortiments de couleurs uniques.

Les perles se posent au moment de l’application de la fleur

En effet, la pose des perles et baguettes permet de fixer la fleur à l’endroit choisi sur votre broderie.

Le conseil de Léa :

Je privilégie la technique de la perle brodée et non celle la perle posée. Le fil qui maintient la perle doit être bien visible. Le point qui le pose doit être plus grand que la perle. Le fil choisi doit être le plus épais possible de manière à remplir le plus possible le trou de la perle. C’est pourquoi, je vous conseille de l’utiliser en double.

Le choix de l’aiguille a également beaucoup d’importance. Vous trouverez ICI un assortiment d’aiguilles à perles afin de tâtonner entre les tailles jusqu’à trouver celle qui accepte les perles choisies.

Retrouvez tous les conseils de Léa concernant les aiguilles ICI.

Les perles sont brodées façon « groseilles  » : En premier lieu, sortez une aiguillée de fil à broder Laïna au centre de la fleur. Puis, enfilez une perle baguette PAR LA, puis une perle de rocaille. Ensuite, repiquez au centre de la perle baguette. Passez à la pose de la perle suivante.

A vos aiguilles,

Bon dimanche.

Fil rouge #6 et brodons les hautes herbes

Fil rouge #6, poursuivons l’aventure… en brodant des herbes.

Retour sur les épisodes précédents :

Au cours du Fil rouge #1 PAR ICI, on a préparé une base en tissu de laine, géométrique et « masculine ». Notre objectif : broder notre « côté féminin » avec des fleurs et des feuilles de toutes les couleurs.

Pour voir ou revoir Fil rouge #2, Fil rouge #3 et Fil rouge #4, Fil rouge #5.

Fil rouge #6 hautes herbes brodées

Nous vous proposons ce dimanche de broder des herbes hautes sur votre Fil rouge. Pour se cacher, pour se perdre… et se retrouver.

Comment broder des grandes herbes ?

Très simple ! Réalisez de très grands points lancés avec du Ruban Dahlia Pétale VOIR ICI et une aiguille à embellissement à bout pointu PAR LA.

Puis attachez le ruban avec des points lancés ou des points d’arête réalisés avec un fil fin à broder Laïna VOIR ICI.

Ce ruban d’un centimètre de large environ, convient particulièrement bien à ce modèle. Il est ainsi nommé Dahlia Pétale car son toucher velouté et léger est celui… d’un pétale ! Le travailler est si spectaculaire et si facile qu’il en est presque déroutant !

Le ruban Dahlia Pétale est composé de la même matière fort ressemblante au papier que le ruban Chiffon, mais en plus large. Sous un aspect fragile, il est solide et résistant, garde bien son volume tout en remplissant vite les surfaces.

Sous forme d’échevettes, il présente de légères variations d’épaisseur et de largeur. Il existe dans de nombreux coloris, toujours le résultat d’une teinture maison.

Cela suppose que l’on ne peut pas répéter exactement une couleur, le bain de teinture suivant présentera donc des variations et des différences de nuances. Celui que vous avez entre les doigts est unique, et tout aussi unique sera votre réalisation.

Vous pouvez également associer de hautes herbes à des branchages brodés au point d’arête. Choisissez des matières différentes, comme le fil Aubier ICI , Tweed PAR ICI ou bien encore le fil Ronces PAR LA.

Vous pouvez aussi broder des herbes basses avec du Poilu velu VOIR ICI posé au point de tournicoton, mais c’est une autre histoire…

A vos aiguilles.

Bon dimanche.

Extra-fort à broder pour fleurs printanières irrésistibles !

Extra-fort à broder : ruban léger, d’un centimètre de large environ, en fibre synthétique. Les couturières les utilisent pour renforcer les ourlets et les coutures d’un vêtement.

Mais, nous les brodeuses, pourquoi pas leur donner une seconde vie en… les brodant ?

Extra-fort à broder teinture maison

Comment le reconnaître ?

Pour réaliser cet élégant bouton de fleur, vous aurez besoin d’un sachet ICI de trois mètres de ruban Extra-fort d’un centimètre de large environ, teinture artisanale coloris rose changeant.

Les rubans que nous vous proposons sont « vintage ». Ils ont été chinés en brocante. Après un lavage et une teinture maison, ils ont été repassés et découpés pour vous proposer des assortiments de couleurs uniques.

Réalisons un bouton de fleur tout en volume

Avec un pieu à bout pointu ICI, réalisez plusieurs grands points de bouclette avec le ruban Extra-fort sur de la toile à beurre PAR LA.

A la base de la fleur, appliquez un second ruban Extra-fort préalablement froncé avec un fil fin à broder Laïna coloris Fluo PAR ICI. Utilisez ce même fil pour fixer le ruban, souligner les pétales et poser des perles et des baguettes PAR LA.

Une fois votre fleur brodée, découpez le surplus de toile à beurre. Effilochez. Puis posez sur votre broderie.

Voici un second modèle de fleur, plus simple à réaliser.

Extra-fort à broder

Le résultat est toujours très spectaculaire !

Ici les fleurs ont été posées sur un coupon de velours de soie VOIR ICI. N’oubliez pas d’encoller de la toile à beurre au dos du velours avec de la colle reposionnable et temporaire.

Ajoutez du feuillage brodé avec l’assortiment « Mohair et son étincelant » PAR LA afin de les entourer. Retrouvez l’art du point de feuille ICI.

Enfin, quelques points de nœud en ruban Suave ICI et des points d’arête avec du fil à broder Laïna et en viscose blanc ICI vont parfaire cette jolie broderie.

A vos aiguilles,

Bon dimanche.