Suivre LéaStansal

Recevoir une notification a chaque nouvel article sur le site

Thanks for subscribing!

Bibliothèque
Conseils
Translation

Archives

Articles avec le tag ‘gaze’

Gaze ou toile à beurre, quelle est la différence ?

Gaze, « tissu à armure toile », léger et transparent, confectionné à l’origine avec du coton peu tordu, par un tissage de fils écartés.

C’est le mode d’entrecroisement des fils de chaîne (longitudinaux) et des fils de trame (transversaux) qui structure cette toile. Cette particularité de la gaze de présenter des intervalles très réguliers entre les fils de chaîne et les fils de trame sert tout d’abord en meunerie pour le tamisage de la farine notamment (« blutage ») .

UN PEU D’HISTOIRE :

Le mot « gaze » viendrait de la ville de Gaza au Proche-Orient. Importée depuis la fin du Moyen-Age, elle est fabriquée en France (Lyon et Paris). Elle connaît une grande vogue aux XVIIIe et XIXe siècles.

Gaze et toile à beurre Léa StansalTissée avec de la soie, la gaze est utilisée pour faire des voiles et des écharpes.

En coton, on en fait des pansements, des moustiquaires ainsi que des couches (double gaze).

L’usage de la gaze est également lié à l’apparition du tutu au XIXe siècle. À l’époque, certaines danseuses achètent de la gaze pour réaliser elles-mêmes leurs tutus.

SES DECLINAISONS  :

La toile à beurre que l’on utilise pour la broderie d’embellissement est également de la gaze de coton, mais elle est empesée temporairement.

La tarlatane est aussi une étoffe de coton à tissage très lâche mais très apprêtée.

En revanche, la mousseline est un terme générique. En effet, il désigne des étoffes fines et souvent transparentes, à structure ouverte, tissées en armure toile ou gaze. Au Moyen-Age, le mot désignait un tissu précieux de soie brochée provenant de la ville de Mossoul.

SON UTILISATION DANS LA BRODERIE D’EMBELLISSEMENT :

L’utilisation de la toile à beurre empesée VOIR ICI est l’un des points fondamentaux de la broderie d’embellissement et de la méthode de Léa Stansal.

Conseil de Léa :

Avant tout, je colle avec de la colle repositionnable et temporaire en bombe mon tissu sur un morceau de toile à beurre légèrement plus grand que mon tissu. Ainsi tendu, l’ensemble devient rigide et me permet de travailler « au doigt », c’est-à-dire sans cercle ni métier. L’ouvrage terminé, ce dernier retrouvera sa souplesse avec le temps et les diverses manipulations du matelassage.

Gaze et toile à beurre Léa Stansal

La gaze a une tout autre utilisation :

Froissée, pliée, froncée, elle est appliquée directement sur une broderie pour lui donner plus de volume, avec une bande de gaze entourant une image, celle de Melle Rose, par exemple.

Pour réaliser ce carnet, vous aurez besoin d’un Pack carnet C’EST ICI, du Starter Melle Rose C’EST ICI et du kit Fagot PAR LA.

Petit rappel : Le tuto pour le carnet est PAR ICI et pour les fagots est PAR LA.

Gaze et toile à beurre Léa Stansal

De plus, Léa a sublimé la gaze en réalisant de nombreuses teintures nous permettant ainsi d’imaginer ainsi une prairie fleurie, un ciel d’orage, un marais, … et plein de choses encore !

Enfin, retrouvez ICI toutes ces belles couleurs.

Gaze et toile à beurre Léa Stansal Gaze et toile à beurre Léa Stansal Gaze et toile à beurre Léa Stansal Gaze et toile à beurre Léa Stansal Gaze et toile à beurre Léa Stansal Gaze et toile à beurre Léa Stansal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon dimanche

A vos aiguilles.