Suivre LéaStansal

Recevoir une notification a chaque nouvel article sur le site

Thanks for subscribing!

Translation

Archives

Articles avec le tag ‘cousette’

Aiguilles à protéger car pas de broderie sans aiguilles!

Aiguilles : Fines tiges d’acier trempé et poli, dont l’une des extrémités est pointue afin de traverser les matériaux à décorer ou à assembler, et l’autre, percée d’un trou, le chas, pour recevoir le fil.

Jusqu’au XIXème siècle, les aiguilles étaient un accessoire coûteux fabriqué par des ouvriers qualifiés, qui veillaient à ce qu’elles soient parfaitement lisses et pointues. Ainsi la couturière et la brodeuse avaient une petite pierre à aiguiser et un morceau de toile émeri pour les polir et pour enlever les éventuelles taches de rouille.

La brodeuse n’oubliait également jamais de graisser ses précieuses aiguilles en les passant dans sa chevelure avant de les conserver soigneusement dans de petits carnets faits main. Les aiguilles étaient piquées, puis glissées sur des petits carrés de flanelle. Ces pochettes recouvertes d’étoffe et/ou de fines broderies étaient un élément essentiel des trousses à couture d’autrefois.

Aujourd’hui, les aiguilles sont devenues un outil d’une précision parfaite. Il en existe une très grande variété de longueur et de diamètre. Comment les choisir ? Reportez-vous à notre article précédent ICI.

Conseil de Léa :

Choisissez des aiguilles de qualité : elles vous permettront de travailler plus confortablement. Elles glisseront plus aisément et leur pointe parfaite facilitera un travail plus fluide. N’hésitez pas à vous séparer des aiguilles tordues ou émoussées.

Il est donc nécessaire de les protéger et de ne pas les égarer ! Le range-aiguilles ou la cousette est l’accessoire idéal. Il vous permettra de transporter facilement vos aiguilles à broder lors de vos voyages et de toujours les avoir à portée de main en assortiments. Sans se piquer !

De plus, la réalisation d’une cousette est facile, à la portée de toutes et demande peu de matériel. Tuto pour réaliser une cousette PAR ICI.

De nombreux kits sont à votre disposition dans la boutique : ranges-aiguilles ICI et cousettes PAR LA.

C’est donc l’occasion de joindre l’utile à l’agréable et de laisser aller votre créativité.

Voici dévoilées deux pièces signées Léa Stansal.

Dans la première, elle s’est amusée à détourner une cousette y ajoutant un escargot VOIR ICI et du feuillage.

Aiguilles Léa Stansal

Dans la deuxième, des breloques « ciseaux »  VOIR PAR LA ne se sont pas posés là par hasard, sous les yeux surpris d’un raton-laveur !

Aiguilles Léa stansal

Qu’en pensez-vous ?

A votre tour d’imaginer et de broder.

A vos aiguilles.

Bon dimanche.

 

 

Cousette : le nécessaire à broder et à coudre des petites mains

Cousette, grisette, midinette… c’étaient les « petites mains » des ateliers de haute couture.

« Moi, mes amours d’antan c’était de la grisette
Margot, la blanche caille, et Fanchon, la cousette… « 

chantait Georges Brassens dans « Mes amours d’antan ».

La cousette est aussi le gracieux petit nécessaire contenant les objets précieux et indispensables pour broder, des petites mains d’aujourd’hui.

Léa nous propose de réaliser ces petites merveilles en un tour de main : le kit complet de la « Cousette aux oiseaux » est ICI.

Sinon, vous aurez besoin de trois petits coussins rembourrés de tissu coloré sur douce feutrine de laine pour poser vos aiguilles, légère tarlatane pour y glisser les pieux VOIR ICI et perles, fil à broder Araignée bicolore coloris rouge et blanc PAR LA et quelques breloques « Envol d’oiseaux » C’EST ICI.

Cousette Léa Stansal

LE MONTAGE :

La base est un carnet « Range-aiguilles » VOIR LES EXPLICATIONS ICI.

En premier lieu, commencez par encoller avec de la colle repositionnable deux rectangles de molleton rigide de 7 cm x 16 cm PAR LA. Et posez-les sur un morceau de molleton souple de 18 cm x 16 cm.

Conseil de Léa :

Il est très important de laisser un espace de 4 cm entre les deux morceaux de molleton rigide. Faute de quoi votre carnet ne pourra pas se tenir fermé !

Réalisez ensuite un sandwich. C’est-à-dire encollez le molleton souple au centre de votre coupon de toile à matelas, puis votre coupon de toile à matelas coloris turquoise ICI.

Enfin rabattez le surplus de toile à matelas vers l’intérieur du carnet en repliant le tissu aux angles et réservez.

L’INTERIEUR :

Entourez un carré de feutrine de 15 cm de côté avec un point de feston réalisé avec une aiguillée de fil Araignée. Posez une grosse perle rouge et quelques perles de rocaille aux angles avec une aiguillée de fil à broder Laïna coloris noir. Puis broder une rangée de perles de rocaille par deux sur chaque point de feston.

Réalisez trois petits coussins de 5 cm de côté avec une face en feutrine et une face en tissu coloré. Rembourrez.

Cousette Léa Stansal

Cousette Léa Stansal

Cousette Léa Stansal

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite tracez le centre de votre carnet avec quelques points. Placez les petits coussins qui accueilleront vos aiguilles de toutes les tailles et réservez le dernier espace pour coudre un carré de Tarlatane qui vous permettra d’y glisser sans effort vos pieux VOIR ICI.

Cousette Léa StansalCousette Léa StansalCousette Léa Stansal

 

 

 

 

 

 

 

Pour terminer posez quelques breloques oiseaux et quelques grosses perles de rocaille coloris bleu.

Puis placez votre carré de feutrine à l’intérieur sur votre carnet et faites quelques petits points pour tout attacher.

Cousette Léa Stansal Cousette Léa Stansal Cousette Léa Stansal

 

 

 

 

 

 

 

Votre Cousette est terminée. Vous souhaitez embellir la couverture ? Bientôt de nombreuses idées et astuces sur ce blog. Pour ne rien manquer, abonnez-vous à notre newsletter VOIR ICI.

ATTENTION DERNIERS JOURS pour profiter de nos offres promotionnelles PAR ICI jusqu’au 31 mai.

Bon dimanche et bonne fêtes à toutes les mamans.