Suivre LéaStansal

Recevoir une notification a chaque nouvel article sur le site

Thanks for subscribing!

Bibliothèque
Conseils
Translation

Archives

Pomponettes et Prairie-points, voilà le secret de la couverture de la mère de La-Grande-Paula

Vous avez été très nombreux et nombreuses à liker sur Facebook et Instagram les pomponettes et les « Prairie-points » de la couverture de la mère de la Grande-Paula, dévoilée en avant-première par Léa Stansal.

pomponettes et prairie points

Vous la retrouverez, très bientôt, page 106 du livre « La broderie d’embellissement ».

Venez découvrir ce bel ouvrage au salon « Pour l’Amour du Fil » qui aura lieu à Nantes du 19 au 23 avril 2017.

Si vous aussi, vous souhaitez réaliser ce patch poétiquement orné de pomponettes et de praire-points », voici quelques conseils de Léa pour l’entreprendre :

La couverture est rectangulaire. Elle est composée de 80 carrés de 4,5 cm x 4,5 cm, cousus en un damier de velours rose/rouge et de toile à matelas dans les tons bleus/gris/rosés, soit 10 bandes de 8 carrés. Bien sûr, Léa a une préférence pour les tissus vintage.

Puis, la couverture est entourée d’une première bande de tissu de 2 cm de large de coloris beige/rosé.

Maintenant, place à la broderie ! Si vos tissus ont du maintien, pas besoin de toile à beurre. Mais si vos tissus de fond sont fins (tissus patch par exemple), il est nécessaire de coller au dos de celui-ci un large coupon de toile à beurre avec de la colle repositionnable.

Côté broderie : elle est essentiellement blanche. Il s’agit de courts branchages réalisés au point d’arête avec des aiguillées de fil à broder de différentes matières et épaisseurs (mouliné de coton, perlés et Laïna ).

Il est important d’utiliser la bonne aiguille à broderie d’embellissement. Dans un paquet préparé pour vous par léa Stansal ICI, les indispensables aiguilles à embellissement sont présentées en assortiment. Choisissez-en une et essayez la : son chas long et large, doit se laisser enfiler sans effort et le ruban (ou autre fantaisie à broder) se doit de glisser sans s’abimer.

Puis, à l’extrémité de certains points, réalisez des points lancés ou de ruban, en grappe, avec un ruban à broder Mina,  Chiffon ou A Tire d’Aile. Faites des points lancés avec une aiguillée de fil à broder très fin (mouliné de soie ou de coton) de coloris vert anis, noir ou jaune, pour figurer les nervures des feuilles et les rattacher aux branchages. Ce même fil fin mais pris en double est utilisé pour poser des perles de rocaille de coloris blanc en paquet à l’extrémité d’autres branchages.

pomponettes 1

pomponettes 2

La broderie terminée, coudre une seconde bande de tissu clair et fleuri de 2,5 cm de large cerclant le patch.

Enfin, est disposée autour de la couverture, une rangée de « Prairie Points » réalisée à l’aide de carrés de différents tissus de coloris beige/marron de 8 cm de côté.

Il existe plusieurs méthodes pour les réaliser : individuels ou multiples en bande. Ces formes pointues sont insérées dans une couture au centre d’un patch pour créer un effet de relief ou utilisées pour décorer le pourtour d’un top. Celle choisie par Léa pour ce modèle est le montage de triangles de tissus pliés de façon individuelle.

Il faut couper des carrés de tissu dont les côtés sont 2 fois plus longs que la taille du triangle choisi, plus la marge couture, soit 8 cm de côté. Puis ensuite, les plier en deux avant d’en rabattre les coins vers le bas. La méthode traditionnelle veut que le tissu soit repassé et les angles parfaits, mais selon Léa, c’est l’irrégularité qui prime !

pomponettes 8

Pour finir déposez sur la bande de tissu clair et fleuri, quelques pomponettes de différentes couleurs.

pomponettes 2

Le tuto pour réaliser ces belles pomponettes printanières est ICI

Vous trouverez également des kits comprenant tout le matériel nécessaire pour faire trois pomponettes bien joufflues en 3 coloris ICI , ICI et ICI.

Bon dimanche broderie.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

3 réponses à to “Pomponettes et Prairie-points, voilà le secret de la couverture de la mère de La-Grande-Paula”

Laisser un commentaire