Suivre LéaStansal

Recevoir une notification a chaque nouvel article sur le site

Thanks for subscribing!

Translation

Archives

Hydrangea pour le cadre blanc des mariés

Hydrangea blanc choisi pour sa grâce et sa beauté, symbolise l’amour éternel. La mariée est prête dans l’atelier du photographe de PichtchiPoï :

C’est la photographie de mariage, dans laquelle papa s’est spécialisé, qui a fait son succès. Il immortalisait les jeunes couples tout juste unis, posant parmi des bouquets. Il photographiait ensuite chacun des convives endimanchés et, quelques jours plus tard, leur présentait les tirages sur papier glacé dans d’élégants albums.

hydrangea Léa Stansal

Les mariages sont un feuilleton qui ne lasse personne. On connaît le marieur, d’une discrétion exemplaire, et pourtant quelques informations confidentielles circulent… Mais comment s’échappent-elles ? Après les rencontres arrangées par ses soins, lorsque les jeunes gens assortis se plaisent, on apprend vite qui va se marier et les noms des familles ainsi rapprochées. Aussi vient-on admirer les portraits des époux dès qu’ils sont exposés dans la vitrine du magasin. Visibles pendant quelques jours, ils sont l’objet de bien des curiosités et de bien des commentaires, car l’occasion est trop belle de faire quelques bons mots sur les fanfreluches crémeuses de la robe de la mariée, sur le chapeau du beau-père ou encore sur la pose un peu raide de la belle-mère.

Extrait du livre de Léa Stansal : LA BRODERIE D’EMBELLISSEMENT ou l’histoire fragmentée du photographe de PichtchiPoï PAR ICI.

Nous vous proposons de broder ensemble le modèle : hydrangea (pages 149 à 151 du livre).

Réalisation :

En premier lieu, reportez le dessin sur le tissu « cahier d’écolier » VOIR ICI avec un stylo effaçable. Puis encollez de la toile à beurre VOIR ICI au dos du tissu avec de la colle repositionnable.

hydrangea Léa Stansal

 

1. Les branches

Coupez de petites longueurs de chenille bicolore coloris noir et vert. Puis posez-les sur le dessin de la branche principale. Avec un brin de fil à broder Laïna coloris noir fixez-les au point de Boulogne. Ce travail terminé, passez le début et la fin de la chenille sur l’envers de l’ouvrage.

hydrangea Léa Stansal

2. Les feuilles

Pour broder les feuilles, prélevez trois brins de fil à broder Laïna dans la mèche sans les choisir. Celle-ci se composant de différents coloris, chaque aiguillée sera différemment composée et donc, chaque feuille différente. Broder chaque feuille en réalisant un point de feuille souple et dense.

Avec une fine aiguille à broder enfilée d’un brin de fil Fluo rose, formez la nervure de chaque feuille au point d’arête. Les points bien tirés ayant tendance à s’enfoncer, répétez jusqu’à ce qu’ils soient bien visibles

Avec une aiguillée de fil à broder Étincelant formez des pointes aux feuilles au point lancé. Sortez l’aiguille dans le tissu et repiquez dans le fil à broder Laïna.

hydrangea Léa Stansal

Conseil de Léa

Si l’on s’interroge sur l’endroit auquel il vaut mieux débuter son point et ou le terminer suivre l’adage « sortir l’aiguille dans le facile et piquer dans le difficile ». Astuce : attachez le fil Étincelant sur le chas de l’aiguille avec un simple nœud ; il est si fin qu’il ne gênera pas son passage.

3. Les petites fleurs d’hydrangea

Chaque pétale des petites fleurs est réalisé avec le ruban à broder Dalhia au point de ruban. Laissez une place au centre afin d’y poser les perles de rocaille coloris noir et blanc par groupe de trois. Travaillez au point arrière avec un brin de fil à broder Laïna mis en double.

hydrangea Léa Stansal

 

4. Les grosses fleurs d’hydrangea

Leur cœur est composé d’une accumulation de points de nœud réalisés en tournant trois fois avec la Tricotine à broder Suave. Les espaces entre les points de nœud sont comblés avec des perles de rocaille coloris noir et blanc.

Entourez le cœur de la fleur d’hydrangea avec la Fantaisie à broder Hortensia à âme noire coloris blanc. Puis posez-la au point Tournicoton avec un brin de fil à broder Laïna coloris noir mis en double.

hydrangea Léa Stansal

Pour obtenir des pétales avec un beau volume, travaillez chaque point en accumulation avec une aiguille à embellissement large et bien pointue. Commencez à remplir la surface avec de grands points de bouclette en ruban à broder Dalhia, continuez avec des points plus petits avec le ruban à broder Chiffon puis ajoutez des points lancés avec le ruban à broder Tulle.

Pour augmenter encore le volume des fleurs, déposez une chute de molleton au dos et réalisez un point de sable afin de matelasser l’ensemble.

Pour terminer, découpez les broderies et déposez-les sur un tissu différent, de la tarlatane coloris blanc par exemple pour le cadre.

Autre possibilité : maintenez l’ensemble avec le fil à broder Arachné avec de grands et larges points d’arête. Superposez un deuxième point d’arête plus petit sur le premier puis étoffez l’ensemble avec des points lancés (voir le dessin).

hydrangea Léa Stansal

Si vous souhaitez réaliser le cadre des mariés, retrouvez l’explication du montage ICI.

Pour cela, vous aurez besoin de trois plaques de molleton rigide PAR LA, deux coupons de tissu plumetis blanc PAR ICI, de la tarlatane ICI, le kit « Brodons les hydrangea » ICI,  un assortiment de « Feuilles-cœur » PAR LA et enfin un sachet de perles « Perlons un cadre » VOIR ICI.

hydrangea Léa Stansal

Je vous donne rendez-vous dimanche prochain : nous perlerons ensemble un cadre.

A vos aiguilles.

Bon dimanche.

Bestiaire de Léa Stansal : les nouveaux arrivants

Bestiaire, un mot qui désignait un manuscrit au Moyen Âge regroupant des fables et des moralités sur les « bêtes », animaux réels ou imaginaires.

C’est à Nantes que vous pouvez en voir un bel exemple : les spectaculaires et célèbres « Machines de l’Ile » PAR ICI  et son arbre aux hérons.

Ces machines impressionnantes sont situées à la croisée des « mondes inventés » de Jules Verne, de l’univers mécanique de Léonard de Vinci et de l’histoire industrielle de Nantes.

Bestiaire Léa Stansal

Ce bestiaire de machines est venu terminer notre voyage à Nantes et le salon Pour l’Amour du fil VOIR ICI, où un autre bestiaire, celui du monde de Léa était à l’honneur sur le stand de la boutiqueleastansal.com.

De nombreux petits nouveaux étaient à découvrir ou à redécouvrir. En effet, ils sont présents au fil des pages des différents livres de Léa Stansal.

Maintenant, ils vous attendent dans la boutique pour vous permettre aussi d’inventer vos propres histoires.

Voici les premiers, Gaspard le renard et son fils : PAR ICI

Regardez-le courir les bois et la campagne.

Bestiaire Léa Stansal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis, le lac des cygnes PAR ICI :

« II glisse sur le bassin, comme un traîneau blanc, de nuage en nuage. » (Jules RENARD « Le cygne », Histoires naturelles).

Bestiaire Léa Stansal Bestiaire Léa Stansal

Ou bien encore, un petit faon qui aime les fraises PAR LA.

Il gambade curieux de tout et il se régale de fraises de bois.

Bestiaire Léa Stansal Bestiaire Léa Stansal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le temps se couvre et …il pleut, il pleut bergère … PAR LA :

Rentre vite tes blancs moutons, voici venir l’orage …

Bestiaire Léa Stansal Bestiaire Léa Stansal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un voilà un que ce temps pluvieux ravi : un joyeux escargot baveux qui pousse la chansonnette PAR LA :

Monsieur l’escargot s’endort
Quand il fait beau dehors
Mais si un nuage passe
Un nuage qui fait la pluie
Petit escargot
Sort une corne d’abord
Puis une autre encore
.

Bestiaire Léa Stansal Bestiaire Léa Stansal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour fixer les animaux et petits objets sur vos ouvrages, c’est très simple ! Nous vous en avions parlé  PAR ICI !

Pas besoin de colle, ni de clou pour les perforer !! Il suffit de les entourer avec une matière ou un poilu-velu. Puis, faites quelques points serrés pour les attacher. Et le tour est joué !

Pour terminer, entourez votre animal de quelques matières fantaisies au point tournicoton. VOIR ICI : un peu d’herbe ou de mousse, ou bien encore d’écume.

Bestière Léa Stansal Bestiaire Léa Stansal Bestiaire Léa Stansal

 

 

 

 

 

 

 

Bestiaire Léa StansalBestiaire Léa StansalBestiaire Léa Stansal

 

 

 

 

 

 

 

Vite, vite … N’oubliez pas que les frais de port sont gratuits pour toute commande sur la boutiqueleastansal.com jusqu’à ce dimanche 29 avril 2018 minuit !!

A vos aiguilles.

Bon dimanche.

Salon Pour l’Amour du Fil Nantes du 24 au 28 avril

Le salon « Pour l’amour du fil » va ouvrir ses portes dans quelques jours à Nantes. Nous sommes donc en plein préparatif et en ordre de bataille !

Toute l’équipe concentre ses efforts, c’est « la dernière ligne droite ».

Salon Pour l'amour du fil Léa Stansal

Nous vous avons préparé de nombreuses nouveautés, de nouvelles teintures et des surprises.

Rendez-vous sur le salon : stand D08 du 24 au 28 avril. Tout le bestiaire VOIR ICI de Léa Stansal sera là et plein de petits nouveaux !

Pour apprendre à broder les animaux, deux ateliers vous sont proposés dans le cadre du salon PAR LA.

A noter la soirée spéciale ouverture le mardi 24 avril de 18h à 21h.

Salon Pour l'amour du fil Léa Stansal

Une invitation à entrer dans le monde de Léa :

… J’observe la mare, couverte par endroits d’un dense tapis de lentilles d’eau. De temps à autre, quelques bulles légères affleurent à la surface puis viennent y crever en un soupir de satisfaction. La rencontre de l’humidité et du soleil a formé une buée qui rend le paysage un peu flou ; aussi me faut-il un moment pour comprendre que ce que je vois n’est pas un parterre de petites feuilles rondes mais tout autre chose…

…/…

Souvent, un petit merle moqueur s’installait dans la gorge de mon père lorsque je lui parlais de certaines choses. Je détestais le ton qu’il prenait alors et le sourire qui l’accompagnait. Comment le convaincre ? J’insistai : « Mais non, papa, je vous affirme que ce n’était pas un rêve… » Il m’interrompit : « Petite fille, aujourd’hui  je découvre quelques points que nous avons en commun… Tu es un peu comme moi, tu aimes broder. — Broder ? — Je veux dire par là que tu aimes enjoliver les récits, raconter des histoires… Je pensais que tu étais davantage comme ta mère, bien en prise avec le réel. »

Vaillante, j’ai continué : « Mais ce n’était pas un rêve ! La grenouille était coiffée d’un bonnet à pompons multicolores, elle a fourré ses pattes avant dans les poches de son tablier et elle a dit… Euh… Elle a dit… ».

Extrait du livre de Léa Stansal : LA BRODERIE D’EMBELLISSEMENT ou l’histoire fragmentée du photographe de PichtchiPoï PAR ICI.

Bonne nouvelle pour ceux et celles qui ne pourront pas venir au salon, la boutiqueleastansal.com reste ouverte et les frais de port vous seront offerts durant la semaine du 23 au 29 avril inclus.

Cependant les envois ne pourront être faits que la première semaine du mois de mai.

A vos aiguilles,

Bon dimanche.

Tissus vintage : le péché mignon de Léa Stansal

Les tissus vintage ont le vent en poupe aujourd’hui. Et de nombreux créateurs reprennent les motifs et les couleurs d’autrefois.

Ils nous recueillent au moment de notre venue au monde, puis nous enveloppent pour notre départ. Les tissus nous accompagnent tout au long de notre vie. Je les aime passionnément… Et vous ?

Depuis de nombreuses années, Léa Stansal collectionne les tissus des années 50 à 70. Elle les chine dans les brocantes. Car, elle les aime pour leurs coloris uniques, pour la qualité de leur fabrication. Et plus particulièrement, elle adore ceux marqués par le temps (usure, couleurs passées…) qui lui racontent leur histoire.

Ainsi, dans la boutiqueleastansal.com, vous trouverez PAR ICI de nombreux coupons de tissus vintage choisis par Léa dans sa collection personnelle.

Connaissez-vous le satin molletonné ?

Je vous donne un premier indice : il était utilisé pour la confection des chemises de nuit et des pyjamas.

Tissus vintage Léa Stansal Tissus vintage Léa Stansal

Besoin d’un deuxième indice ? Sur l’endroit, ce tissu est brillant et lisse et sur l’envers il a l’aspect du coton gratté.

Il est réalisé avec des fibres naturelles différentes : viscose et coton. Il est  chaud pour l’hiver et frais pour été. Le tissu idéal !

Mais quel dommage, on ne le trouve plus aujourd’hui que dans les brocantes…

Le kit range-aiguilles « Hirondelles de Lunéville » VOIR ICI vous a plu ? Nous vous proposons le kit « Boîte aux 3 hirondelles ». Son couvercle est réalisé avec du satin molletonné sorti tout droit de la collection des tissus vintage de Léa.

Tissus vintage Léa Stansal

Enfin, nous vous le proposons en deux couleurs : bleu PAR ICI et rose PAR LA.

Tissus vintage Léa Stansal

Pour terminer, retrouvez ce kit et tous nos produits au salon International des Arts du Fil – POUR L’AMOUR DU FIL à Nantes – STAND D08 – du 25 au 28 avril 2018.

Soirée spéciale ouverture le mardi 24 avril de 18h à 21h.

A vos aiguilles.

Bon dimanche.

 

 

Perles de Murano. Une île face à Venise.

Saviez-vous que des perles de verre étaient fabriquées sur l’île de Murano depuis sept siècles ?

Perles de Murano Léa Stansal

C’est en 1291 que la République de Venise décide de déplacer définitivement les fours et les maîtres verriers sur l’île de Murano. De tous les incendies qui ravagèrent Venise, bon nombre furent attribués aux fourneaux. Ce transfert, outre qu’il faisait éviter les incendies, permettait aussi de mieux préserver les secrets de fabrication d’une verrerie réputée et d’assurer la sécurité des stocks de matières premières.

Puis, à côté de l’artisanat du verre soufflé qui a fait la renommée de la production vénitienne, une autre industrie se développe sur l’île de Murano : la fabrication des perles de verre.

Les perles de verre sont classées d’après leur technique de fabrication : enroulement, étirage, moulage, soufflage.

Perles de Murano Léa StansalPerles de Murano Léa Stansal

On parle d’enroulement quand l’artisan enroule le verre en fusion autour d’une tige. Ces perles sont donc fabriquées individuellement.

Pour les perles en verre étiré, les verriers utilisent des baguettes avec un trou central, à partir duquel de nombreuses perles identiques peuvent être faites.

De nombreux motifs sont réalisés dans des couleurs variées et des multiples motifs : chevrons, étoiles, millefiori, avec inclusions d’or ou d’argent, reflets irisés…

Perles de Murano Léa Stansal

Ces perles étaient alors pour les voyageurs, explorateurs et marchands, une véritable monnaie d’échange, permettant l’acquisition d’or, poids sur poids par exemple, mais aussi d’esclaves, d’épices et d’étoffes précieuses.

Au fil des années, malgré les interdictions, les fabricants vénitiens exportent leurs secrets professionnels.

On peut aujourd’hui se procurer des perles de tailles et de couleurs diverses. Parallèlement à leur emploi dans la bijouterie, elles sont entrées dans la confection de nombreux ouvrages textiles en broderie.

C’est pourquoi que nous vous proposons de les ajouter à vos ouvrages, sans modération. Elles apporteront de l’originalité tout en rendant votre broderie unique et spectaculaire.

Vous trouverez un grand choix de perles de Murano PAR ICI.

Voici quelques idées pour les utiliser :

Posées en grappes sur des fagots ou aux angles d’une boite ou d’un carnet, façon « groseilles » : en premier lieu, prenez une aiguillée de fil à broder. Puis, enfilez une grosse perle puis une perle de rocaille. Ensuite, repiquez au centre de la grosse perle. Passez à la pose de la perle suivante.

Perles de Murano

Perles de Murano Léa StansalPerles de Murano Léa StansalPerles de Murano Léa Stansal Perles de Murano Léa Stansal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour terminer un petit rappel : le choix de l’aiguille a toujours beaucoup d’importance. Tous les conseils de Léa sont ICI.

Un assortiment d’aiguilles à perles ICI vous est proposé sur le site de la boutiqueleastansal.com. Il faut tâtonner entre les tailles jusqu’à trouver celle qui accepte les perles choisies.

Il ne reste plus qu’à vous lancer et à essayer !

A vos aiguilles.

Bon dimanche.

 

 

Prairie-points sur porte-monnaie

Prairie-points ? Non, je ne vais pas vous conter aujourd’hui l’histoire de la petite maison dans la prairie !

Pour celles et ceux qui ne font pas de patchwork, ce sont des carrés de tissus que l’on transforme par pliage en triangles. Cette technique qui nous vient des Etats-Unis sert à agrémenter notamment le pourtour d’un patch ou d’un ouvrage.

Prairie-points Lé Stansal

 

Il existe deux méthodes pour réaliser les prairie-points.

La première consiste à découper plusieurs carrés de tissus, tous de la même taille. Puis de plier chaque carré en triangle. Et enfin de les coudre les uns après les autres en les emboîtant plus ou moins pour réaliser une bordure plus ou moins dense.

Prairie-points Léa Stansal

 Prairie-points Léa Stansal

Nous vous en avions déjà expliqué le principe VOIR ICI

Prairie-points Léa Stansal

La deuxième méthode est basée sur la réalisation d’une bande de tissu sur lequel on trace des carrés en quinconce. Découpez et pliez suivant le schéma ci-après. Vous pouvez plier vos carrés de différentes façons, comme dans la méthode précédente, en fonction de l’effet recherché. Vous avez aussi la possibilité de la réaliser avec deux tissus différents.

Prairie-points Léa Stansal

Prairie-points Léa Stansal

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous vous proposons de poser cette frise autour d’un porte-monnaie en utilisant trois coloris différents.

Un  kit « Porte-monnaie avec Bec rouge » PAR ICI est à votre disposition. Il comprend notamment un beau fermoir avec deux grosses boules blanches, du tissu Plumetis coloris bleu teint par Léa Stansal et un grand Charm « Bec rouge ».

L »Oiseau Bec rouge » est aussi vendu à l’unité ICI et le kit « Bec rouge sous la ramée » ICI (coloris bleu) et ICI (coloris vert).

Et pourquoi pas poser ce fagot feuillu sur le porte-monnaie !

Zonzon vous donne rendez-vous au salon POUR L’AMOUR DU FIL à Nantes pour broder un « Bec-rouge sous la ramée » (jeudi de 16 à 17 heures) ou une « Broche escargot » (mercredi 16 heures 30 à 17 heures 30). INSCRIPTION PAR ICI.

Et retrouvons-nous aussi sur le STAND D08.

Le printemps est là !

Bon dimanche.

Fil Chanceux pour broder un pull

Le Fil Chanceux porte-t’il chance ? sans aucun doute !

C’est un fil à broder pas comme les autres. Il existe en plusieurs épaisseurs. Brillant, il absorbe très bien la couleur et a permis à Léa Stansal de le décliner dans de nombreuses couleurs de la plus douce à la plus profonde.

Le Fil Chanceux est agréable à travailler mais il se détricote ! Pour qu’il ne s’effiloche pas, aussi faut-il veiller à lui faire un petit nœud bien serré au début puis à la fin de l’aiguillée.

Tirez l’aiguille et entrez dans le Monde de Léa :

Fil chanceux Léa Stansal

 » Maman était incontestablement une belle, très belle femme aux yeux sombres, à la chevelure plus sombre encore et au teint blanc. »

« Assise sur son lit magnifiquement recouvert d’une tapisserie de laine tissée de scènes de chasse avec  pompons et broderies somptueuses, maman tricote. »

Extrait du livre de Léa Stansal : LA BRODERIE D’EMBELLISSEMENT ou l’histoire fragmentée du photographe de PichtchiPoï PAR ICI.

Nous vous avons préparé un nouveau starter, décliné en 3 coloris (Printemps ICI, Eté ICI, Automne ICI), qui vous permettra de broder des feuilles et des branchages sur l’un de vos pulls. Et, celui-ci deviendra UNIQUE.

Fil Chanceux Léa Stansal

Conseils de Léa :

La broderie sur de la maille ou sur une matière facilement déformable, doit être stabilisée. Pour cela, collez sur l’envers une toile à beurre empesée pour travailler confortablement. Lorsque la broderie est terminée, la colle repositionnable disparaîtra d’elle-même. Et il suffira d’humidifier la toile à beurre pour la rendre arachnéenne. Pour rendre la broderie encore plus solide, il est d’usage de déposer sur l’envers quelques touches très légères de colle textile permanente.

Avant de commencer, choisissez la bonne aiguille pour travailler le Fil Chanceux. C’est celle qui laisse passer avec fluidité le fil dans le chas.

MARCHE A SUIVRE POUR BRODER UN PULL AVEC LE FIL CHANCEUX

En premier lieu, tracez des feuilles et leur branche.

Il est conseillé de porter le vêtement lors du report du motif afin de bien le placer. Dessinez avec une craie facilement effaçable puis lorsque le placement est satisfaisant, passez quelques fils à bâtir sur le dessin pour le fixer.

Les feuilles et les tiges :

Elles sont brodées avec une aiguillée de Fil Chanceux au point de feuille. Puis, réalisez une nervure centrale au milieu de chaque feuille en enfilant un brin de Laïna choisi dans la mèche composée spécialement pour chaque saison.

Commencez au centre de la feuille en accumulant de petits points lancés suffisamment serrés pour s’enfoncer dans le Fil Chanceux. Ensuite, avec le même fil, brodez la tige au point de tige.

Besoin de connaître un point de broderie ? Une galerie de points est à votre disposition PAR ICI.

Fil chanceux Léa Stansal

Fil chanceux Léa Stansal Fil chanceux Léa Stansal

 

Vous pouvez arrêter votre broderie à ce stade (exemple du pull rose aux couleurs du printemps ci-dessus). Vous pouvez aussi aller plus loin et ajouter des branchages comme sur le pull orange aux couleurs de l’automne ci-dessous.

Fil chanceux Léa Stansal

Les branchages :

Débutez par la pointe du branchage avec un point d’arrête souple et irrégulier. Faites une aiguillée de fil à broder Laïna choisi dans votre mèche. Faites de grands points souples avec une couleur pouvant atteindre un centimètre. Les fils des autres couleurs viendront ensuite se superposer sur cette ligne principale. Ils ne vont pas la suivre précisément mais l’emprisonneront ou la dépasseront en créant de nouvelles branches.

Les fils Fantaisie présents dans la mèche peuvent s’avérer difficile à broder. Dans ce cas, pensez à les poser au point de mirliton.

Puis, ajoutez des branches intermédiaires aux branches principales toujours au point d’arête avec le fil Fantaisie Mille-patte.

Conseil de Léa :

Enfin, terminez en ajoutant des éclats de lumière qui seront apportés par de petits points lancés avec un brin de fil Fluo PAR ICI. Je vous propose également d’ajouter à l’intérieur de l’encolure de votre pull une image à rêver exclusive que j’ai imaginé : « Autour d’un ruisseau » C’EST ICI et de la broder.

Fil chanceaux Léa Stansal

A vous de jouer avec les nombreuses couleurs du Fil Chanceux – teinture maison de Léa Stansal C’EST ICI : Les bleus, les verts, les blancs, les jaunes, les orangés et les rouges/roses.

Bon dimanche.

Lapin et bague de la brodeuse, mais quel est le lien qui les unis ?

Lapin crétin, poser un lapin, le coup du lapin…  je ne vois pas ! Je donne ma langue au… chat !

Il était une fois une bague en forme de lapin. La brodeuse peut la glisser à son doigt mais elle peut aussi la broder.

Quelle bonne idée, Dame Léa !

 

Lapin bague de la brodeuse Léa Stansal

C’est très simple et très vite fait ! Un sachet contenant tout ce qu’il vous faut, vous attend PAR ICI.

En premier lieu, faites un yo-yo.

Populaire dans les années 1920-1930, le yo-yo est originaire de l’est de l’Angleterre où il porte le nom de Suffolk Puffs. Dans le Nord, on l’appelait Yorkshire Daisy et Yo-Yo aux Etats-Unis.

Pour cela, tracez un cercle de 4 cm de diamètre sur un satin de coton coloris rouge (teinture maison : Léa vous a teint un magnifique rose framboise écrasée). Puis, passez un fil de fronce à 5 mm du trait. Ensuite, rembourrez légèrement, tirez sur le fil pour former le yo-yo et attachez.

Lapin bague de la brodeuse Léa Stansal Lapin bague de la brodeuse Léa Stansal Lapin bague de la brodeuse Léa Stansal

 

 

 

 

 

 

Enfin, glissez le yo-yo dans la bague. Et il ne vous reste plus qu’à poser quelques perles de rocaille de différents coloris et le tour est joué !

Pour terminer, les conseils de Léa pour broder les perles C’EST ICI.

Lapin bague de la brodeuse Léa Stansal Lapin bague de la brodeuse Léa Stansal Lapin bague de la brodeuse Léa Stansal

 

 

 

 

 

 

 

Vous pouvez également poser ce yo-yo perlé sur un carnet ou une boîte par exemple.

Lapin bague de la brodeuse Léa Stansal

A vos aiguilles et préparons le printemps !

Bon dimanche

Roses ébouriffées, pas seulement ! Léa ébouriffe aussi la broderie !

Ebouriffer les roses, c’est très facile !

Je ne vous présente pas le célèbre modèle « roses ébouriffées » de Léa Stansal.

Roses ébouriffées Léa Stansal

Vous souvenez-vous des roses posées sur la lettre D du livre « Les Lettres Créatives » de Léa Stansal VOIR ICI ?

Nous vous en avions déjà parlé précédemment dans ce blog ICI.

Léa a revisité ce modèle afin de vous proposer un nouveau KIT SANS TISSU et un tuto en photos pour réaliser cette broderie en un tour de main !

Après le succès de « Tout est enguirlandé », Printemps VOIR ICI et Automne PAR ICI, voici « Tout est ébouriffé » PAR LA.

Roses ébouriffées Léa Stansal

Les roses ébouriffées sont réalisées grâce à une mèche de six fils de Fantaisie à broder Hortensia de coloris différents et choisis par Léa Stansal. Cinq gammes de couleurs vous sont proposées C’EST ICI.

Pour réaliser ce carnet, sur quel tissu intervenir ? Privilégiez ceux dont la trame se laisse plus facilement traverser par les aiguilles des brodeuses.

Nous vous proposons l’un des tissus favoris de Léa : la Toile à matelas. Elle a choisi le coloris Banane ICI, mais il existe de nombreux coloris teints « maison » PAR ICI.

Pour la doublure intérieure, choisissez un velours de coton épais et très doux PAR LA. Et vous aurez aussi besoin de molleton rigide VOIR ICI.

PAS A PAS :

En premier lieu, collez à l’arrière d’un coupon de toile à matelas de 14,5 cm de haut sur 20 cm de large de la toile à beurre avec de la colle repositionnable.

Tracez au stylo effaçable le centre afin de matérialiser la pliure du carnet. Puis, de part et d’autre de cette ligne dessinez du branchage et l’emplacement choisi pour les roses ébouriffées.

Le Branchage :

Brodez des branches avec une aiguillée de tricotine A Tire d’Aile coloris vert au point d’arête en suivant les lignes tracées. Puis faites des feuilles au point de ruban avec la tricotine Suave, coloris du vert au bleu. Ensuite rattachez les feuilles aux branches en réalisant des points lancés avec le fil à broder Araignée.

Roses ébouriffées Léa StansalRoses ébouriffées Léa Stansal Roses ébouriffées Léa Stansal

 

 

 

 

 

 

 

Les roses ébouriffées :

Commencez par choisir un ou plusieurs brins dans la mèche de fils fantaisie Hortensia, d’une ou plusieurs couleurs. Puis enroulez-les plusieurs fois autour de votre doigt. Ensuite, placez votre fleur et attachez-la au tissu en faisant quelques points serrés. Attention à laisser au centre un espace pour y poser des baguettes avec une perles de rocaille coloris noir à chaque extrémité.

Roses ébouriffées Léa Stansal Roses ébouriffées Léa Stansal Roses ébouriffées Léa Stansal

 

 

 

 

 

 

 

Montage du carnet :

En premier lieu, découpez deux rectangles de molleton rigide de 8,5 cm de large sur 15 cm de haut. Encollez-les avec de la colle repositionnable et placez-les sur l’envers d’un coupon de velours de coton. Espacez les deux rectangles de molleton de 4 cm afin de permettre au carnet de se plier.

Roses ébouriffées Léa Stansal Roses ébouriffées Léa StansalRoses ébouriffées Léa Stansal

 

 

 

 

 

 

 

Découpez le surplus de toile à matelas et de toile à beurre. Placez la broderie sur le carnet et attachez-la en réalisant des petits points, notamment en suivant les lignes centrales.

Conseil de Léa :

Aux quatre angles du carnet, je vous propose de poser en même temps de grosses perles de rocaille transparentes et des perles de Murano ICI.

Roses ébouriffées Léa Stansal

Roses ébouriffées Léa Stansal Roses ébouriffées Léa Stansal

 

 

 

 

 

 

 

Roses ébouriffées Léa Stansal Roses ébouriffées Léa Stansal Roses ébouriffées Léa Stansal

 

 

 

 

 

 

 

Conseil de Léa :

A l’intérieur de votre carnet, découpez des pages dans de la Tarlatane coloris blanc PAR ICI.

A vous de jouer maintenant avec les différents coloris proposés dans la boutiqueleastansal.com pour réaliser votre carnet personnel.

Bon dimanche.

Hirondelles de Lunéville, un range-aiguilles poétique

Hirondelles de Lunéville !

Pourquoi Lunéville me direz-vous ?

Pour la ville située à moins de 30 kilomètres au sud-est de Nancy et connue pour son Château des ducs de Lorraine (Versailles lorrain).

Et pour le « point de broderie de Lunéville », une technique au point de chainette sur tulle de coton. Elle apparaît à Lunéville vers 1810 dans le but d’imiter les dentelles de Venise, Bruges… en vogue à cette époque. D’abord travaillé à l’aiguille, puis en 1850 au crochet, la dentelle au point de Lunéville connaît un très grand succès au XIXème siècle grâce à la mode des « colifichets féminins » initiée par l’impératrice Joséphine.

hirondelles de Lunéville Léa Stansal

Après le kit « carnet Printemps des années 50 » (malheureusement épuisé) VOIR ICI, nous vous proposons un nouveau kit : « Hirondelles de Lunéville » PAR LA, pour réaliser un range-aiguilles poétique. Une broderie fine et ancienne de Lunéville sur voile de coton coloris noir (vintage série limitée) y est mise en valeur par deux grands Charms Hirondelles.

VOICI LE PAS A PAS :

En premier lieu, tracez avec un stylo effaçable un carré de 10 cm de côté sur l’endroit de la toile de Jouy. Puis, collez avec de la colle reposionnable au centre la broderie ancienne. La toile à beurre déjà encollée sera installée au dos de la toile de Jouy pour la renforcer. Cela vous permettre de broder confortablement.

La broderie :

Réalisez un ensemble de points lancés et de points d’arête pour maintenir la broderie de Lunéville avec un brin de soie coloris marine. Superposez les points pour densifier le branchage.

Hirondelles de Lunéville Léa Stansal Hirondelles de Lunéville Léa Stansal Hirondelles de Lunéville Léa Stansal

 

 

Hirondelles de Lunéville Léa Stansal Hirondelles de Lunéville Léa Stansal Hirondelles de Lunéville Léa Stansal

 

 

Ensuite, brodez du feuillage au point de ruban avec le ruban Chiffon coloris vert foncé/ocre.

Parsemez l’ensemble de petites roses en bouton. Formez des points de nœud assez lâches avec de la tricotine Suave coloris rose poudré. Puis, déposez au centre de chaque fleur un point de nœud bien serré en tournant trois fois un brin de fil à broder coloris orange.

Hirondelles de Lunéville Léa Stansal Hirondelles de Lunéville Léa Stansal Hirondelles de Lunéville Léa Stansal

Brodez des nervures sur les feuilles au point lancé avec un brin de fil Fluo vert.

Le Montage :

Lorsque la broderie est terminée, encollez l’envers et déposez-la sur un carré de molleton rigide en repliant les bords. Puis posez des perles sur le bord en disposant les baguettes dressées plutôt dans les angles.

Pour terminer, recoupez la toile à matelas et effilochez les bords jusqu’à obtenir un rectangle de 17 cm x 26 cm de large. Fixez la broderie sur la toile à matelas en ajoutant des perles.

Encollez l’arrière et déposez-la sur l’envers de la laine grattée et matelassez l’ensemble avec le fil fin à broder coloris orange. Lorsque le matelassage est terminé, coupez la laine qui dépasse. Puis avec la pointe d’un ciseau ou une grosse aiguille, effilochez-la.

Enfin, appliquez les Charms Hirondelle en les cousant avec un brin de fil de soie coloris marine mis en double en recouvrant les trous d’attache avec des perles.

Conseil de Léa :

Empilez les perles par deux ou par trois pour faire disparaître complétement les trous d’attache.

 

Ce range-aiguilles est très poétique, n’est-ce pas ?

Vous trouverez également le Charm « une seule Hirondelle » PAR ICI et un starter « Brondons les Hirondelles » PAR LA.

A vos aiguilles,

Bon dimanche.