Suivre LéaStansal

Recevoir une notification a chaque nouvel article sur le site

Thanks for subscribing!

Bibliothèque
Conseils
Translation

Archives

Ma méthode : la broderie d’embellissement

Ma méthode, c’est celle de la BRODERIE D’EMBELLISSEMENT, qui est aussi le titre de mon  livre paru en avril 2017 VOIR ICI.

La méthode Léa Stansal

En nous suivant régulièrement sur ce blog, vous pourrez découvrir ou redécouvrir cette méthode que j’ai mise au point et qui m’a demandé de très nombreuses années de travail et d’essais.

Tous les dimanches après-midi, nous vous donnons donc rendez vous  ici pour parler des matières, pour vous donner des conseils et astuces, des tutos, pour vous raconter des histoires de brodeuses, de belles rencontres et pour bien d’autres surprises encore.

Vous pouvez aussi  télécharger les explications des modèles proposés sur le site boutiqueleastansal.com.

Ainsi, vous pourrez vérifier la véracité de mes allégations. NON ce n’est pas un art difficile !

NON il ne nécessite pas un long et fastidieux apprentissage PAS DU TOUT !

Je vous propose d’essayer grâce aux explications, schémas et dessins que je mets à votre disposition.

Il suffit de les télécharger, de les imprimer et de les suivre….Pas à pas.

FACILE OUI MAIS à condition d’intégrer les indispensables éléments suivants :

1 le choix de la bonne aiguille VOIR ICI, 

2 l’application de la toile à beurre sur l’envers de la broderie,   

3 nettement moins facile : LA CONFIANCE EN SOI.

LA TOILE A BEURRE :

Avant tout, je colle avec de la colle repositionnable et temporaire en bombe mon tissu sur un morceau de toile à beurre légèrement plus grand que mon tissu. Son avantage : elle n’encrasse pas mes aiguilles !

Ainsi tendu, l’ensemble devient rigide et me permet de travailler « au doigt », c’est à dire sans cercle ni métier. L’ouvrage terminé, ce dernier retrouvera sa souplesse avec le temps et les diverses manipulations du matelassage.

L’utilisation de cette technique n’est pas nouvelle, autrefois elle empêchait le molleton de s’échapper entre les coutures du patchwork et de la doublure. Son usage s’est perdu avec l’arrivée des molletons modernes ayant subi tous les traitements adéquats.