Suivre LéaStansal

Pour recevoir une notification lors de la parution de nos derniers articles

Thanks for subscribing!

Translation

Archives

Le fil de soie, c’est une longue histoire !

Savez-vous que l’on fabrique le fil de soie depuis plus de 6000 ans !

Selon la légende, la soie a été découverte 2640 av. J.-C. par Leizu, la jeune femme de « HuangDi », l’Empereur jaune.

On raconte qu’elle buvait un thé sous un mûrier dans le jardin du palais impérial lorsqu’un cocon tomba de l’arbre dans son thé chaud. Voulant l’extraire de sa boisson, la jeune épouse fut surprise de voir le cocon se dérouler autour de son doigt en un long fil délicat et doux.

Emerveillée par la beauté et la résistance de ce fil de soie, Leizu fit tisser des milliers de cocons pour réaliser une robe pour l’Empereur. Puis, observant patiemment la vie du bombyx du mûrier, elle commença à étudier l’art de son élevage.

La Chine fut ainsi la première à tisser de la soie. C’est pour cela que Leizu porte le nom de « Mère du ver à soie » ou de « déesse de la soie ».

Mais, depuis 2000 ans, les Chinois gardaient le secret de la fabrication de la soie et ce secret fut l’un des plus jalousement gardé de l’histoire. Ainsi, toute personne trouvée en possession d’œufs de vers à soie de contrebande, de cocons ou de graines de mûrier était mise à mort.

Comment est fabriquée la soie ?

La soie naît grâce au travail des papillons et notamment ceux du mûrier ou bombyx. Ils pondent environ 500 œufs au cours de leur vie, qui est de 4 à 6 jours. Après éclosion des œufs, les chenilles se nourrissent de feuilles de mûrier. Elles ont un féroce appétit et leur poids va considérablement augmenter. En effet, après avoir emmagasiné suffisamment d’énergie, les vers sécrètent une gelée blanche et s’en servent pour réaliser un cocon autour d’eux. Après 8 ou 9 jours, les cocons sont plongés dans l’eau très chaude pour assouplir leurs filaments, qui sont ensuite enroulés sur une bobine et filés. Plusieurs filaments sont assemblés pour former un fil de soie.

Comment reconnaitre la soie ?

Un des tests les plus simples pour savoir si l’on a affaire à de la soie pure est de l’approcher d’une flamme. En effet, la soie véritable brûle avec une odeur typique proche de celle des cheveux brûlés, en produisant une fumée blanchâtre et une cendre noire poudreuse. La soie ne brûle que lorsque la flamme est appliquée : quand on retire la flamme, les fils cessent de brûler. Un tissu synthétique va brûler avec une odeur de plastique et couler ou former une boule noire de résidus (pas de cendres), avec de la fumée noire. Il va continuer à brûler même après que la flamme a été retirée.

Je vous propose maintenant un petit quiz. Répondez par OUI ou par NON :

Un kilo de vers à soie mange au cours de sa vie jusqu’à 24 tonnes de feuilles de mûriers ? OUI ou NON

La longueur du fil de soie extrait d’un cocon peut atteindre 1500 à 2000 mètres ? OUI ou NON.

Pour l’extraction d’un 1 kg de soie brute jusqu’à 10 kg de cocon est nécessaire ? OUI ou NON.

Le bombyx peut filer jusqu’à 15 mètres par minute ? OUI ou NON.

Pour réaliser une robe en soie, près de 70 kg de feuilles de mûrier sont nécessaires ? OUI ou NON.

REPONSES : OUI à toutes les questions.

Pour vous permettre de découvrir la beauté des fils de soie, nous vous proposons deux assortiments « Folle de fils de soie« .

le fil de soie Léa Stansal

Coloris A.

le fil de soie Léa Stansal

Coloris B.

Ces belles matières ont été teintes artisanalement par Léa Stansal : elles peuvent donc être de coloris différents de ceux qui figure sur la photographie ci-jointe. Vous aurez donc la surprise de découvrir celles qui vous seront réservées.

Ces PROMOTIONS EXCEPTIONNELLES vous attendent dans la boutiqueleastansal.com ICI.

A vos aiguilles.

Bon dimanche.

2 réponses à to “Le fil de soie, c’est une longue histoire !”

Laisser un commentaire