Suivre LéaStansal

Recevoir une notification a chaque nouvel article sur le site

Thanks for subscribing!

Translation

Archives

Tutos

L’ours Robert est le roi de la banquise

L’ours Robert est notre nouvel ami. La banquise arctique est son royaume. A la croisée des méridiens, centrée sur le pôle Nord, la banquise nous semble lointaine et immuable. Mais l’ours Robert attire notre attention car aujourd’hui il est en danger.

Léa Stansal nous propose de réaliser une jolie boite poétique aux couleurs de la banquise KIT VOIR ICI

L'ours Robert Léa Stansal

VOICI LE PAS A PAS :

En premier lieu, tracez et découpez six carrés de 5 cm de côté dans le molleton rigide et dans le molleton souple. Puis, collez avec de la colle reposionnable les carrés de molleton souple sur chacun des carrés de molleton rigide.

Dans un second temps, emballez chaque carré dans le tissu motif « arbres en hiver ».

Ensuite, embellissez quatre faces de la boite en faisant quelques points de tige avec une aiguillée de fil à broder Laïna pour broder les branches. Et posez en même temps des perles de rocaille en grappes en réalisant des points arrière.

L'ours Robert Léa Stansal L'ours Robert Léa Stansal L'ours Robert Léa Stansal

Sur la cinquième face, posez un morceau de tarlatane froissée. Puis, toujours avec une aiguillée de fil à broder Laïna, faites quelques petits points pour l’attacher. Enfin, posez des perles sur trois côtés.

Conseil de Léa :

Les perles coniques seront posées façon « groseille » : C’est une technique que j’utilise très souvent. Elle est facile et amusante et son effet est toujours spectaculaire. En premier lieu, sortez une aiguillée de fil à broder Laïna. Puis, enfilez une grosse perle puis une perle plus petite. Ensuite, repiquez au centre de la perle la plus grosse. Passez à la pose de la perle suivante.

L'ours Robert Léa Stansal L'ours Robert Léa Stansal L'ours Robert Léa Stansal

MONTAGE DE LA BOITE :

Cousez au point de surjet les côtés de la boîte 2 par 2. Ajoutez une grosse perle dans l’un des angles du couvercle. Fixez l’ours sur le couvercle de la boîte.

L'ours Robert Léa Stansal L'ours Robert Léa Stansal L'ours Robert Léa Stansal

Enroulez le fil mohair autour de l’un des branchages aux baies blanches et du poilu-velu coloris blanc autour du deuxième branchage. Faites quelques petits points pour fixer avec une aiguillée de fil à broder Laïna coloris noir.

Pour terminer, attachez sur la boîte les deux branches.

L'ours Robert Léa Stansal L'ours Robert Léa Stansal L'ours Robert Léa Stansal

 

Et voilà Robert est dans son paradis blanc !

A vos aiguilles.

Bon dimanche.

Piaf dodu aux ailes roses sur carnet, tout un programme !

« Piaf dodu » est le dernier-né tombé du nid.

C’est un nouveau gardien pour vos précieuses aiguilles. Malgré des yeux loucheurs, la famille Piaf est très attentive. Aucune humidité ne viendra oxyder les aiguilles et les Piafs vous garderont leur pointe bien à l’abri. Nous pouvons leur remettre en toute confiance.

Le premier se nomme « Piaf Coquin » VOIR ICI (malheureusement épuisé), réalisé dans une ancienne couverture de laine feutrée. Il est espiègle et chapardeur. Il est aux couleurs fraîches du printemps.

Piaf dodu Léa Stansal

Le second, c’est « Piaf Vintage » VOIR ICIPourquoi Vintage ? Léa a choisi pour lui un très beau tissu de sa collection privée des années 50/60 au motif fleuri sur fond orange. Ses ailes sont couleurs du temps.

Piaf dodu Léa Stansal

Voici le « Piaf dodu aux ailes roses » VOIR ICI. Le dernier, gourmand au ventre rembourré ! 

Piaf dodu Léa Stansal

Pour le réaliser, reportez-vous au tuto C’EST ICI.

« Piaf dodu » est composé de deux parties comme les autres modèles. Sa différence réside dans le fait qu’il est rembourré avec du molleton coupé en bandes de 1 cm de large environ. Cette opération s’effectue au moment de terminer la pose des perles. Il faut laisser un espace ouvert de 1 cm et glisser les bandes de molleton avec un petit bâton afin de mieux les répartir.

Une fois réalisé, pourquoi ne pas le poser sur un carnet « range-aiguilles » ?

MONTAGE DU CARNET :

Vous aurez besoin de deux rectangles de molleton rigide de 7 cm de large sur 16 cm de long VOIR ICI, d’un coupon de toile à matelas coloris turquoise de  24 cm x 22 cm VOIR ICI, d’un coupon de molleton fin de 18 cm x 16 cm, de tissu fleuri vintage coloris bleu de la même taille PAR LA et de gaze coloris ciel d’orage ICI.

En premier lieu, commencez par encoller avec de la colle repositionnable vos rectangles de molleton rigide. Et posez-les sur le morceau de molleton souple.

Conseil de Léa :

Il est très important de laisser un espace de 4 cm entre les deux morceaux de molleton rigide. Faute de quoi votre carnet ne pourra pas se tenir fermé !

Réalisez ensuite un sandwich. C’est-à-dire encollez le molleton souple au centre de votre coupon de toile à matelas, puis votre coupon de tissu vintage sur le dessus qui sera votre doublure.

Enfin rabattez le surplus de toile à matelas sur le tissu vintage en repliant le tissu aux angles.

Votre carnet est maintenant monté. Faites quelques points pour tout attacher, sans oublier la ligne centrale du carnet pour marquer la pliure.

Il peut être utilisé dans les deux sens : c’est-à-dire que vous pouvez choisir à ce stade la face qui sera votre couverture.

Posez alors la gaze côté couverture (ici côté toile à matelas) en la froissant et faites quelques points pour la fixer.

Piaf dodu Léa Stansal Piaf dodu Léa Stansal Piaf dodu Léa Stansal

 

 

 

 

 

 

 

Pour terminer, appliquez les deux parties de votre « Piaf dodu » sur chaque face du carnet. Laissez les ailes libres pour donner plus de réalisme à votre oiseau.

Piaf dodu

Piaf dodu

Votre carnet range-aiguilles est prêt ! Comment va-t-on réaliser l’intérieur ? C’est est une autre histoire…

La suite dimanche prochain, jour de fête des mères.

Profitez de nos offres promotionnelles PAR ICI jusqu’au 31 mai.

A vos aiguilles.

 

 

Perlons, perlez un cadre textile

Perlons nos broderies, c’est indispensable ! Les perles apportent de la lumière et de la créativité à la broderie d’embellissement.

Mais il y a une différence importante entre « poser des perles » et « broder avec des perles ». RETROUVER ICI LES CONSEILS DE LEA

Dans le premier cas, on va chercher l’aiguille la plus fine et le fil le plus discret. Dans le second cas, et c’est ainsi que je le pratique, mon choix va se porter vers l’aiguille qui remplira le trou de la perle au mieux et dont le chas acceptera le fil le plus visible.

Je vous propose de mettre en pratique les conseils de Léa en perlant le cadre blanc des mariés.  C’est un cadre avec une « marie-louise ». Retrouvez les explications ICI.

Voici un petit résumé tout en dessins.

En premier lieu, vous aurez besoin de trois plaques de molleton rigide PAR LA et de deux coupons de tissu plumetis blanc PAR ICI.

Perlons un cadre Léa Stansal

Attention, il est nécessaire de perler les deux parties du cadre avant de les assembler.

Vous utiliserez un sachet de perles « Perlons un cadre » VOIR ICI. Il comprend un assortiment de perles de rocaille de différentes tailles coloris blanc accompagné d’une mèche de fil à broder Laïna coloris noir.

Ce fil à broder est enfilé dans une aiguille à quilter et à perles PAR ICI, puis mis en double. Lorsque j’ai choisi une perle, je cherche tout de suite l’aiguille la plus grosse parmi cet assortiment, qui pourra la traverser, car je souhaite les poser avec le fil le plus épais possible. C’est à dessein que je choisis dans la gamme le coloris le plus contrasté pour les broder en réalisant un point un peu trop grand pour ne pas le dissimuler, mais au contraire le rendre apparent .

Je pose ensuite les perles en les enfilant par groupes de 3 ou 4, en mélangeant les différentes tailles. Faites des points arrière pour que le fil à broder soit bien visible. Puis réalisez des petites grappes tout autour de la partie intérieure du cadre.

Faites de même sur les coutures du cadre extérieur. Accentuez l’amoncellement des perles dans les angles.

Perlons de façon irrégulière pour plus de créativité !

Perlons un cadre Léa StansalPerlons un cadre Léa Stansal

 

 

 

 

 

 

 

 

Perlons un cadre Léa Stansal

 

Perlons un cadre Léa Stansal

 

 

 

 

 

 

 

 

Perlons un cadre Léa Stansal Perlons un cadre Léa Stansal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le perlage terminé, terminez le montage du cadre. Puis placez vos broderies : les hydrangeas pour le cadre des mariés VOIR ICI.

Munissez-vous de tarlatane ICI, du  kit « Brodons les hydrangeas » ICI, d’un assortiment de « Feuilles-cœur »  PAR LA  et d’une photographie ancienne de mariage en noir et blanc.

Un autre exemple de cadre perlé plus artistique avec des perles blanches fantaisies, signé Léa Stansal. Reconnaissez-vous l’oiseau des pages 160 et suivantes du livre « La Trousse à couture »  PAR LA ?

Peut-être une idée cadeau ?

C’est bientôt la fête des mères ! Il est temps d’y penser.

TOUTES NOS PROMOTIONS ET OFFRES SPECIALES ICI.

Bon dimanche.

 

Hydrangea pour le cadre blanc des mariés

Hydrangea blanc choisi pour sa grâce et sa beauté, symbolise l’amour éternel. La mariée est prête dans l’atelier du photographe de PichtchiPoï :

C’est la photographie de mariage, dans laquelle papa s’est spécialisé, qui a fait son succès. Il immortalisait les jeunes couples tout juste unis, posant parmi des bouquets. Il photographiait ensuite chacun des convives endimanchés et, quelques jours plus tard, leur présentait les tirages sur papier glacé dans d’élégants albums.

hydrangea Léa Stansal

Les mariages sont un feuilleton qui ne lasse personne. On connaît le marieur, d’une discrétion exemplaire, et pourtant quelques informations confidentielles circulent… Mais comment s’échappent-elles ? Après les rencontres arrangées par ses soins, lorsque les jeunes gens assortis se plaisent, on apprend vite qui va se marier et les noms des familles ainsi rapprochées. Aussi vient-on admirer les portraits des époux dès qu’ils sont exposés dans la vitrine du magasin. Visibles pendant quelques jours, ils sont l’objet de bien des curiosités et de bien des commentaires, car l’occasion est trop belle de faire quelques bons mots sur les fanfreluches crémeuses de la robe de la mariée, sur le chapeau du beau-père ou encore sur la pose un peu raide de la belle-mère.

Extrait du livre de Léa Stansal : LA BRODERIE D’EMBELLISSEMENT ou l’histoire fragmentée du photographe de PichtchiPoï PAR ICI.

Nous vous proposons de broder ensemble le modèle : hydrangea (pages 149 à 151 du livre).

Réalisation :

En premier lieu, reportez le dessin sur le tissu « cahier d’écolier » VOIR ICI avec un stylo effaçable. Puis encollez de la toile à beurre VOIR ICI au dos du tissu avec de la colle repositionnable.

hydrangea Léa Stansal

 

1. Les branches

Coupez de petites longueurs de chenille bicolore coloris noir et vert. Puis posez-les sur le dessin de la branche principale. Avec un brin de fil à broder Laïna coloris noir fixez-les au point de Boulogne. Ce travail terminé, passez le début et la fin de la chenille sur l’envers de l’ouvrage.

hydrangea Léa Stansal

2. Les feuilles

Pour broder les feuilles, prélevez trois brins de fil à broder Laïna dans la mèche sans les choisir. Celle-ci se composant de différents coloris, chaque aiguillée sera différemment composée et donc, chaque feuille différente. Broder chaque feuille en réalisant un point de feuille souple et dense.

Avec une fine aiguille à broder enfilée d’un brin de fil Fluo rose, formez la nervure de chaque feuille au point d’arête. Les points bien tirés ayant tendance à s’enfoncer, répétez jusqu’à ce qu’ils soient bien visibles

Avec une aiguillée de fil à broder Étincelant formez des pointes aux feuilles au point lancé. Sortez l’aiguille dans le tissu et repiquez dans le fil à broder Laïna.

hydrangea Léa Stansal

Conseil de Léa

Si l’on s’interroge sur l’endroit auquel il vaut mieux débuter son point et ou le terminer suivre l’adage « sortir l’aiguille dans le facile et piquer dans le difficile ». Astuce : attachez le fil Étincelant sur le chas de l’aiguille avec un simple nœud ; il est si fin qu’il ne gênera pas son passage.

3. Les petites fleurs d’hydrangea

Chaque pétale des petites fleurs est réalisé avec le ruban à broder Dalhia au point de ruban. Laissez une place au centre afin d’y poser les perles de rocaille coloris noir et blanc par groupe de trois. Travaillez au point arrière avec un brin de fil à broder Laïna mis en double.

hydrangea Léa Stansal

 

4. Les grosses fleurs d’hydrangea

Leur cœur est composé d’une accumulation de points de nœud réalisés en tournant trois fois avec la Tricotine à broder Suave. Les espaces entre les points de nœud sont comblés avec des perles de rocaille coloris noir et blanc.

Entourez le cœur de la fleur d’hydrangea avec la Fantaisie à broder Hortensia à âme noire coloris blanc. Puis posez-la au point Tournicoton avec un brin de fil à broder Laïna coloris noir mis en double.

hydrangea Léa Stansal

Pour obtenir des pétales avec un beau volume, travaillez chaque point en accumulation avec une aiguille à embellissement large et bien pointue. Commencez à remplir la surface avec de grands points de bouclette en ruban à broder Dalhia, continuez avec des points plus petits avec le ruban à broder Chiffon puis ajoutez des points lancés avec le ruban à broder Tulle.

Pour augmenter encore le volume des fleurs, déposez une chute de molleton au dos et réalisez un point de sable afin de matelasser l’ensemble.

Pour terminer, découpez les broderies et déposez-les sur un tissu différent, de la tarlatane coloris blanc par exemple pour le cadre.

Autre possibilité : maintenez l’ensemble avec le fil à broder Arachné avec de grands et larges points d’arête. Superposez un deuxième point d’arête plus petit sur le premier puis étoffez l’ensemble avec des points lancés (voir le dessin).

hydrangea Léa Stansal

Si vous souhaitez réaliser le cadre des mariés, retrouvez l’explication du montage ICI.

Pour cela, vous aurez besoin de trois plaques de molleton rigide PAR LA, deux coupons de tissu plumetis blanc PAR ICI, de la tarlatane ICI, le kit « Brodons les hydrangea » ICI,  un assortiment de « Feuilles-cœur » PAR LA et enfin un sachet de perles « Perlons un cadre » VOIR ICI.

hydrangea Léa Stansal

Je vous donne rendez-vous dimanche prochain : nous perlerons ensemble un cadre.

A vos aiguilles.

Bon dimanche.

Fil Chanceux pour broder un pull

Le Fil Chanceux porte-t’il chance ? sans aucun doute !

C’est un fil à broder pas comme les autres. Il existe en plusieurs épaisseurs. Brillant, il absorbe très bien la couleur et a permis à Léa Stansal de le décliner dans de nombreuses couleurs de la plus douce à la plus profonde.

Le Fil Chanceux est agréable à travailler mais il se détricote ! Pour qu’il ne s’effiloche pas, aussi faut-il veiller à lui faire un petit nœud bien serré au début puis à la fin de l’aiguillée.

Tirez l’aiguille et entrez dans le Monde de Léa :

Fil chanceux Léa Stansal

 » Maman était incontestablement une belle, très belle femme aux yeux sombres, à la chevelure plus sombre encore et au teint blanc. »

« Assise sur son lit magnifiquement recouvert d’une tapisserie de laine tissée de scènes de chasse avec  pompons et broderies somptueuses, maman tricote. »

Extrait du livre de Léa Stansal : LA BRODERIE D’EMBELLISSEMENT ou l’histoire fragmentée du photographe de PichtchiPoï PAR ICI.

Nous vous avons préparé un nouveau starter, décliné en 3 coloris (Printemps ICI, Eté ICI, Automne ICI), qui vous permettra de broder des feuilles et des branchages sur l’un de vos pulls. Et, celui-ci deviendra UNIQUE.

Fil Chanceux Léa Stansal

Conseils de Léa :

La broderie sur de la maille ou sur une matière facilement déformable, doit être stabilisée. Pour cela, collez sur l’envers une toile à beurre empesée pour travailler confortablement. Lorsque la broderie est terminée, la colle repositionnable disparaîtra d’elle-même. Et il suffira d’humidifier la toile à beurre pour la rendre arachnéenne. Pour rendre la broderie encore plus solide, il est d’usage de déposer sur l’envers quelques touches très légères de colle textile permanente.

Avant de commencer, choisissez la bonne aiguille pour travailler le Fil Chanceux. C’est celle qui laisse passer avec fluidité le fil dans le chas.

MARCHE A SUIVRE POUR BRODER UN PULL AVEC LE FIL CHANCEUX

En premier lieu, tracez des feuilles et leur branche.

Il est conseillé de porter le vêtement lors du report du motif afin de bien le placer. Dessinez avec une craie facilement effaçable puis lorsque le placement est satisfaisant, passez quelques fils à bâtir sur le dessin pour le fixer.

Les feuilles et les tiges :

Elles sont brodées avec une aiguillée de Fil Chanceux au point de feuille. Puis, réalisez une nervure centrale au milieu de chaque feuille en enfilant un brin de Laïna choisi dans la mèche composée spécialement pour chaque saison.

Commencez au centre de la feuille en accumulant de petits points lancés suffisamment serrés pour s’enfoncer dans le Fil Chanceux. Ensuite, avec le même fil, brodez la tige au point de tige.

Besoin de connaître un point de broderie ? Une galerie de points est à votre disposition PAR ICI.

Fil chanceux Léa Stansal

Fil chanceux Léa Stansal Fil chanceux Léa Stansal

 

Vous pouvez arrêter votre broderie à ce stade (exemple du pull rose aux couleurs du printemps ci-dessus). Vous pouvez aussi aller plus loin et ajouter des branchages comme sur le pull orange aux couleurs de l’automne ci-dessous.

Fil chanceux Léa Stansal

Les branchages :

Débutez par la pointe du branchage avec un point d’arrête souple et irrégulier. Faites une aiguillée de fil à broder Laïna choisi dans votre mèche. Faites de grands points souples avec une couleur pouvant atteindre un centimètre. Les fils des autres couleurs viendront ensuite se superposer sur cette ligne principale. Ils ne vont pas la suivre précisément mais l’emprisonneront ou la dépasseront en créant de nouvelles branches.

Les fils Fantaisie présents dans la mèche peuvent s’avérer difficile à broder. Dans ce cas, pensez à les poser au point de mirliton.

Puis, ajoutez des branches intermédiaires aux branches principales toujours au point d’arête avec le fil Fantaisie Mille-patte.

Conseil de Léa :

Enfin, terminez en ajoutant des éclats de lumière qui seront apportés par de petits points lancés avec un brin de fil Fluo PAR ICI. Je vous propose également d’ajouter à l’intérieur de l’encolure de votre pull une image à rêver exclusive que j’ai imaginé : « Autour d’un ruisseau » C’EST ICI et de la broder.

Fil chanceaux Léa Stansal

A vous de jouer avec les nombreuses couleurs du Fil Chanceux – teinture maison de Léa Stansal C’EST ICI : Les bleus, les verts, les blancs, les jaunes, les orangés et les rouges/roses.

Bon dimanche.

2018 avec des papillons plein les yeux

2018 sera bientôt là et déjà nos yeux s’illuminent… Que nous réserve cette nouvelle année ?

Interrogeons Madame 2018 !

2018 Léa Stansal

Elle nous souhaite une année légère comme un papillon, symbole de la longévité et du bonheur, rien que cela !

Pour l’illustrer, nous vous proposons de réaliser le premier ouvrage de l’année sur ce thème : un plateau pour perles.

Cela vous rappelle t’il quelque chose ? Bien sûr, c’est un modèle du livre de Léa Stansal « La trousse à couture » VOIR ICI, pages 110 à 113.

Par ailleurs, Léa ajoute une branche de Fagot avec papillons PAR ICI et voilà le plateau tout transformé !

2018 Léa Stansal

Mais, pourquoi pas le revisiter ? Alors voici le nouveau plateau pour perles version 2018.

2018 Léa Stansal

Pour le réaliser, la boutiqueleastansal.com vous propose un kit C’EST ICI. Celui-ci comprend tout ce qu’il vous faut pour réaliser un plateau pour perles textile de forme carrée de 12 cm de côté.

En ce qui concerne les branches et les papillons, ils ne sont pas compris dans le kit . Vous pourrez ainsi faire votre choix entre les différents kits « Fagot » proposés :  le kit « Fagot avec baies » PAR ICI, le kit « Fagot avec perles de Murano roses » PAR ICI et le kit » Fagots avec papillons » PAR LA.

Et, le tuto pour réussir le modèle Fagot C’EST PAR ICI.

Les conseils de Léa :

En premier lieu, choisissez bien les matières : Ceux du kit « Plateau pour perles » ont été spécialement sélectionnés : il s’agit d’un carré de molleton rigide, idéal pour rigidifier celui-ci, d’un velours de coton au toucher un peu raide afin que les perles ne glissent pas trop et d’un coton « vintage » à la trame bien serrée pour réaliser autour du plateau un bourrelet qui empêchera aux perles de s’échapper.

LE PAS A PAS :

Tout d’abord, encollez une face du carré de molleton rigide avec de la colle repositionnable et placez-le sur l’envers du velours. Découpez le velours au raz du molleton.

2018 Léa Stansal 2018 Léa Stansal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Encollez de la même manière la deuxième face du carré de molleton avec la colle. Positionnez-le au centre du tissu de coton « vintage ». Puis, repliez l’ourlet deux fois et posez quelques épingles pour maintenir le bourrelet ainsi constitué.

Pour terminer, faites des petits points bien serrés et solides pour le fixer avec un fil fin et une aiguille longue plus-plus C’est ici.

Conseil de Léa :

Il faut souligner que la couture ainsi faite entre le velours et le coton du bourrelet doit être bien marquée pour que les perles soient retenues.

Votre plateau est maintenant prêt à être embelli.

Pour cela, nous vous proposons d’y ajouter trois branchages et deux papillons réalisés avec le kit : Fagot avec papillons » Par ici.

Mais pourquoi pas placer vos branchages dans un boite, comme Léa !

Nous vous donnons rendez-vous dimanche prochain pour découvrir comment on fixe dans un ouvrage textile sans clou, ni colle des animaux et petits objets.

2018 Léa Stansal

Très bonne année 2018.

Bon dimanche

 

Le chat chez qui j’habite : une maison textile

Le chat, un animal domestique pas comme les autres. Il est l’emblème du courage, de l’indépendance mais aussi et surtout de la liberté. C’est pourquoi, il sera au centre du nouveau modèle que nous vous présentons ce dimanche : Le chat chez qui j’habite.

C’est une maison toute en tissu, vite réalisée grâce à la technique de « l’emballage » que nous allons vous faire découvrir.

Ce modèle sera décliné selon les saisons. La première a son toit couvert de neige et de givre.

Ce qui compte, c’est ce qu’on nous a mis
Au fond de l’âme.
Qui est qui ?
Qu’est-ce que ça peut faire, au fond d’un lit.
La nuit, tous les chats sont gris.

… Chantait Barbara.

Chat chez qui j'habite Léa Stansal

Ce joli modèle de maison à deux étages sous la neige est extrait du livre de Léa Stansal : « Boites à histoires » VOIR ICI.

Le kit « Le chat chez qui j’habite » vous permettra de réaliser une petite maison au toit enneigé VOIR ICI.

Comment ne pas craquer devant cette famille de chats aux yeux fluorescents !

hat chez qui j'habite Léa Stansal

En voici le tuto :

Commercez par tracez sur une plaque de molleton rigide VOIR ICI cinq carrés de 7 cm de côté pour les murs et le fond de la maison, puis trois carrés de 8 cm pour le toit. Découpez.

Ensuite, découpez l’un des carrés de 8 cm en deux en diagonal pour obtenir deux triangles qui formeront les pignons de la maison.

Dans le tissu « Tablier d’écolier » VOIR ICI, découpez 8 carrés de 17 cm dont un carré coupé en deux en diagonal. Emballez chaque morceau de molleton rigide dans le tissu après les avoir encollés avec de la colle repositionnable.

Chat chez qui j'habite Léa Stansal Chat chez qui j'habite Léa Stansal Chat chez qui j'habite Léa Stansal

Conseil de Léa :

Lorsque vous travaillez comme je le préconise en « empaquetant » chacun des éléments, le motif imprimé suivra le hasard de la découpe et le tissu intérieur sera déjà installé.

Pour maintenir, matelassez en réalisant quelques points avec une aiguillée de fil à broder Laïna pris en double.

Matelassez donne du caractère et accentue la matière textile aussi, afin de faciliter la traversée des éléments (tissu, molleton, tissu), je vous propose de choisir une aiguille longue et fine plus-plus VOIR ICI.

Assemblez sur le carré de 7 cm représentant le fond de la maison, les quatre côtés de 7 cm au point de surjet visible et irrégulier. Ne pas coudre les autres côtés.

Assemblez également les éléments du toit.

Chat chez qui j'habite Léa Stansal Chat chez qui j'habite Léa Stansal Chat chez qui j'habite Léa Stansal

 

Chat chez qui j'habite Léa StansalChat chez qui j'habite Léa StansalChat chez qui j'habite Léa Stansal

 

 

 

 

 

 

Découpez un rectangle de laine et de molleton de 8 x 16 cm. Assemblez-les et posez une mèche de poilu-velu au point de tournicoton VOIR ICI avec une aiguillée de fil à broder Laïna sur tout le pourtour.

Posez sur ce rectangle, la bande de tarlatane en la froissant. Molletonnez avec le fil à broder Laïna en posant en même temps des perles en réalisant des points arrière.

Fixez le rectangle de laine perlée sur le toit, ajoutez des grosses perles aux quatre coins du toit et fixez trois chats.

Chat chez qui j'habite Léa Stansal Chat chez qui j'habite Léa Stansal Chat chez qui j'habite Léa Stansal

 

 

 

 

 

 

 

Chat chez qui j'habite Léa Stansal Chat chez qui j'habite Léa Stansal Chat chez qui j'habite Léa Stansal

Vous pouvez aussi ajouter des portes et des fenêtres en cousant des chutes de feutrine.

Décorez également l’intérieur de votre maison. Pourquoi pas la transformer en boite à couture. Pour cela, cousez des ronds de laine épaisse pour ranger vos aiguilles dont vous aurez brodé le tour avec un point de feston et placez votre dé, une paire de petit ciseaux.

C’est en retirant le toit que les quatre murs s’ouvriront sur votre nécessaire à broderie.

Chat chez qui j'habite Léa Stansal Chat chez qui j'habite Léa Stansal Chat chez qui j'habite Léa Stansal

Chat chez qui j'habite Léa Stansal

Et surprise… une petite souris y sera découverte !

A vos aiguilles.

Bon dimanche.

Petits Soleils pour un bel été indien

Petits Soleils, ce sont des fleurs lumineuses, gaies et colorées, faciles à réaliser.

Vous avez pu les découvrir pages 166 et 167 du livre de Léa Stansal : LA BRODERIE D’EMBELLISSEMENT ou l’histoire fragmentée du photographe de PichtchiPoï. En commande ICI.

Nous vous avons préparé un nouveau kit, décliné en 3 coloris (coloris A ICI, coloris B ICI et coloris C ICI, qui vous permettra de broder quantité de fleurs toutes différentes.

Et surtout, amusez-vous à varier les coloris et aussi les dessins.

Petits Soleils Léa Stansal

Voyez comme le tissu cahier d’écolier (écru ICI – blanc ICI) est particulièrement bien adapté pour cette broderie. Sa trame laisse plus facilement traverser par nos aiguilles.

Pour plus de richesse et de gaité, variez les couleurs grâce à une mèche de Laïna. En effet, profitez de son grand choix de couleurs qui s’assortissent toutes parfaitement quel que soit l’accord que vous choisirez ICI.

N’hésitez pas à jouer également avec les nombreux coloris frais de la tricotine Suave ICI.

Le Tuto

Reportez le dessin sur votre tissu préalablement encollé de toile à beurre.

Si vous avez comme projet de faire de nombreux «petits soleils», n’hésitez pas à modifier le dessin à chaque fois afin d’apporter de la variété.

Sélectionnez deux fils à broder Laïna dans la mèche, autre que le rouge/orangé réservé à la pose des perles et le FilFluo.

Brodez au point passé plat avec les deux fils Laïna ensemble, en posant des points de taille différente dans la zone A. Afin que vos points soient réalisés selon le bon angle, aidez-vous des traits de couleur rose dessinés sur le patron, en les brodant au préalable.

Petits Soleils Léa Stansal Petits Soleils Léa Stansal Petits Soleils Léa Stansal

La zone B forme la bordure de la fleur et elle est réalisée avec le ruban Suave au passé empiétant. N’hésitez pas à superposer les points pour obtenir un effet gonflant.

Posez sur l’envers du tissu un carré de molleton afin de donner du volume à la fleur. Les derniers points de broderie seront ainsi travaillés en traversant les différentes épaisseurs.

Déposez au cœur de la fleur un amoncellement de perles de rocaille. Enfilez trois perles ensemble et travaillez au point arrière. Accumulez les perles les unes sur les autres pour obtenir plus de relief.

Conseil de Léa :

Le choix de la bonne aiguille est important. La première chose est de choisir une aiguille que le trou de la perle accepte mais elle doit également accepter le fil à broder Laïna coloris rouge/orangé. Il faut le plier en deux et le nouer afin que le simple brin soit doublé.

Au centre de la fleur, brodez des points lancés avec le FilFluo en partant des perles vers la zone A.

Avec le même fil, entourez la fleur en faisant des petits points arrière sans hésiter à tirer sur le fil pour obtenir un effet de matelassage, puis retournez votre ouvrage pour découper le molleton qui dépasse autour du dessin de la fleur.

Votre premier Petit Soleil est maintenant terminé.

Petits Soleils Léa Stansal

Brodez plein de Petits Soleils. Variez les couleurs. Il est possible d’ajouter quantité d’autres coloris à condition de garder la constance des perles de rocaille au centre, toujours posées avec un fil Laïna rouge/orangé.

Vous pouvez également modifier la broderie. Par exemple, effectuez deux rangées de Laïna de coloris différents, comme expliqué sur le livre. Ou bien laissez un espace vide entre les perles et la broderie.

Petits Soleils Léa Stansal

Appliquez-les partout, sur un vêtement, une pochette, un carnet, une boite ou bien encore un patch.

Alors, vite,

A vos aiguilles.

 

Sur ses pas… les pas de Léa Stansal, bien sûr !

« Sur ses pas », c’est une nouvelle image à rêver, une illustration exclusive imaginée et signée Léa Stansal. Bien sûr, elle peut être utilisée telle quelle, mais ses tracés vous invitent à les travailler en broderie d’embellissement.

Sur ses pas Léa Stansal

Image extraite du livre de Léa Stansal : LA BRODERIE D’EMBELLISSEMENT ou l’histoire fragmentée du photographe de PichtchiPoï. En commande ICI.

Vous trouverez l’image à rêver « Sur ses pas » ICI et son kit complet ICI.

Sur ses pas Léa Stansal

Avec ce modèle, découvrez le lacet Gardénia ICI.

Le tuto :

LES FEUILLES :

Chacune des feuilles est travaillée par moitié en fonction du coloris choisi A (bleu turquoise) ou B (vert clair). Brodez le premier côté des feuilles au point de ruban avec le ruban Mina. Travaillez l’autre côté des feuilles avec le lacet Gardénia au point passé. N’hésitez pas à superposer les points pour plus de volume.

Sur ses pas Léa Stansal Sur ses pas Léa Stansal

LA TIGE ET LES NERVURES :

Avec la chenille imprimée coloris noir/ blanc, réalisez la tige centrale et les nervures des feuilles. D’abord, enfilez la chenille dans une aiguille au chas long et large : une aiguille à embellissement à bout pointu (voir ICI). Puis brodez de très grands points de tige. Ensuite, avec une aiguille fine à broder (voir ICI) et le fil Laïna coloris noir ou marron, fixez la chenille au point de Boulogne.

Sur ses pas Léa Stansal Sur ses pas Léa Stansal

Sur ses pas Léa Stansal Sur ses pas Léa Stansal

Sur ses pas Léa Stansal

Continuez avec le fil Laïna coloris noir en brodant au point de tige une ombre le long de la chenille. Avec ce même fil, fixez chacun des points en ruban à broder Mina au point lancé. Avec un brin de mouliné de soie coloris rouge variant, fixez le lacet Gardénia avec de nombreux petits points lancés.

LES ÉPINES :

Pour munir les feuilles de quelques épines multicolores, entourez les pointes de certains points avec une bouclette ouverte en variant les coloris de Laïna (voir ICI) à votre disposition, les uns roses, turquoises ou oranges.

LES FINITIONS :

Pour obtenir une mise en volume de la broderie, déposez un fin molleton sur l’envers et entourez chaque feuille avec quelques points de sable.

A vous de jouer, maintenant ! Amusez-vous à varier les couleurs et les matières pour réaliser du feuillage selon les saisons.

La broderie est terminée. Mais comment utiliser l’image à rêver  « Sur ses pas » ? La bande imprimée, une fois rebrodée, peut être l’occasion de créer une bordure autour d’un patchwork ou bien se positionner au centre d’un bloc traditionnel.

De plus, chacun des feuillages peut également être découpé à vif puis maintenu par un matelassage perlé. Ils trouveront leur place sur un vêtement : un manteau de laine, une robe en lin ou, peut être, sur la couverture d’un carnet textile ?

C’est un modèle à suivre…

A vos aiguilles.

Bon dimanche.

Coussin brodé, Accrochez-moi, le tuto.

C’est un petit coussin brodé de roses en boutons, un modèle très facile à réaliser. Il convient donc parfaitement aux débutantes.

C’est pourquoi Léa Stansal l’avait choisi pour organiser un atelier, dont on vous a déjà parlé ICI, au Carrefour Européen du Patchwork, qui s’est tenu du 14 au 17 septembre 2017.

Vous avez été très nombreuses à réaliser ce kit préparé spécialement pour vous.

Il porte le joli nom d’Accrochez-moi !

Coussin brodé Accrochez-moi Léa Stansal

Vous n’avez pas pu broder avec nous ? Vous pouvez trouver le kit ICI et le réaliser chez vous.

En voici le tuto :

En premier lieu, dessinez avec un crayon blanc un carré de 6 cm de côté de façon à ce que les tissu à motifs soit placé au centre.

Faites des points de tige le long des branches avec une aiguillée de fil à broder Fil Feuillu. N’hésitez-pas à laissez la broderie dépasser largement du motif.

Les roses en boutons sont réalisées par 3 ou 4 points de bouclette superposés de tricotine Suave. Son aspect évoque les bas en nylon que les femmes portaient dans les années cinquante – voir ICI . Commencez par un petit point, puis faites des points de plus en plus grands. N’hésitez pas à mélanger les différentes nuances de rose des tricotines Suave proposées.

Puis, avec le ruban à broder Chiffon vert, faites des points de feuille, pour broder… les feuilles.

 Coussin brodé Accrochez-moi Léa StansalCoussin brodé Accrochez-moi Léa Stansal Coussin brodé Accrochez-moi Léa Stansal
 Coussin brodé Accrochez-moi Léa Stansal Coussin brodé Accrochez-moi Léa Stansal Coussin brodé Accrochez-moi Léa Stansal

 

 

Ensuite, à l’extrémité de chaque bouton, faites avec le cordonnet coloris rose, trois points lancés en forme de patte d’oie.

Terminez la broderie, avec une aiguillée de fil à broder en fine Chenille, en réalisant un calice à la base des boutons en effectuant un large point d’arête. Doublez-le.

 Coussin brodé Accrochez-moi Léa Stansal Coussin brodé Accrochez-moi Léa Stansal Coussin brodé Accrochez-moi Léa Stansal

 Coussin brodé Accrochez-moi Léa Stansal Coussin brodé Accrochez-moi Léa Stansal Coussin brodé Accrochez-moi Léa Stansal

Placez un carré de molleton de 6 cm de côté au dos de la broderie et molletonnez avec une aiguillée de fil Fluo pris en double.

Ensuite, brodez de la même façon le deuxième carré de tissu.

Puis, réunissez les deux carrés brodés et molletonnés en plaçant au centre un carré de molleton rigide de 3 cm préalablement encollé.

Faites des points de surjet tout autour avec une aiguillée de fil à broder Fluo coloris vert pour réunir les deux faces (envers contre envers).

Posez autour de votre petit coussin, la fantaisie Petite Echelle avec une aiguillée de fil vert Fluo au point de tournicoton. Accentuez les coins.

Enfin, prenez trois longueurs de fantaisie Petite Echelle de 30 cm et faites une tresse. Pliez-la en deux et glissez votre paire de ciseaux avant d’attacher la tresse dans un angle du coussin.

Voilà, c’est terminé !

Et pourquoi pas ne pas broder ce motif sur une robe de petite fille ou un blouson ?

Personnellement, j’ai choisi de les appliquer sur un gilet d’homme agrémenté d’un biais coloré pour lui donner une note féminine.

Coussin brodé Accrochez-moi Léa Stansal

Bon dimanche.

Zonzon