Suivre LéaStansal

Pour recevoir une notification lors de la parution de nos derniers articles

Thanks for subscribing!

Translation

Archives

starters

Irrésistible Bambi, comment ne pas se laisser tenter ?

Irrésistible Bambi : On l’aime tous, les petits comme les grands.

Mais de quel Bambi parle-t-on ? De celui du dessin animé de Disney ou de celui du livre « Bambi, l’histoire d’une vie dans les bois » un roman de Félix Salten (de son vrai nom Siegmund Salzmann) publié en 1923 ?

Irrésistible Bambi
Bambi : Eine Lebensgeschichte aus dem Walde by Salten, Felix

Une triste histoire…

Un petit faon nommé Bambi coule des jours heureux dans la forêt. Mais un jour qu’il s’aventure en terrain découvert avec sa mère, des chasseurs les séparent à tout jamais. Dès lors, Bambi ne peut plus apprendre à survivre qu’auprès de son père…

Mais une véritable allégorie…

En 1936, les autorités du régime nazi y ont vu des similitudes avec le sort des juifs. Il y est dénoncé la montée du nazisme au travers de la vie d’un simple petit faon qui tente désespérément à survivre entre les chasseurs et les prédateurs qui cherchent à le tuer. Le livre est interdit et brûlé !

Donner vie à votre propre Bambi…

Pour cela un sachet INSPIRATION : Bambi, vous attend ICI.

Irrésistible Bambi

Il comprend une image textile d’un petit faon sur fond rose (taille 14 cm x 9 cm) sur une chute de tarlatane rose PAR ICI, accompagnée d’une mèche de fantaisie M’Chou ICI et d’une longueur de ruban de soie teinture maison PAR LA.

Vous découvrirez également une très jolie photo du Bambi brodé afin de mieux vous inspirer.

Comment réaliser la couronne de roses :

Le feuillage est réalisé en posant de la fantaisie M’Chou au point tournicoton. Puis à l’intérieur, brodez quelques roses au point d’accordéon avec le ruban de soie.

Quelques explications pour mettre votre Bambi en valeur :

Le secret ? le rembourrage ! Oui mais comment faire ?

Il y a plusieurs techniques. Chacune d’elles donnera un résultat différent : votre personnage sera plus ou moins mis en relief.

Première technique :

Placez un petit coupon de molleton souple juste à l’endroit choisi pour être rembourré et fixez toutes les épaisseurs avec des petits points avec une aiguillée de fil à broder Laïna VOIR ICI. Puis découpez le surplus de molleton. Repliez-le pour plus de volume.

Irrésistible Bambi

Deuxième technique :

C’est celle du « Trapunto » façon Léa Stansal.

Le Trapunto traditionnel, comme le boutis sont des techniques très anciennes de piquage et de matelassage où les motifs sont mis en relief avec de la bourre.

On définit le boutis – ou broderie emboutie – comme une technique qui permet de broder le tissu par l’intérieur. Ce travail nécessitait de la batiste ou une mousseline tendue d’une autre toile plus rigide, souvent une indienne (voir un article précédent ICI). Les motifs sont piqués en point de piqûre, point avant, point arrière, etc.  Puis les boutisseuses introduisaient à l’aide d’une aiguille de buis à deux chas des mèches de coton entre les deux épaisseurs de tissus. C’est un travail de précision, long et minutieux.

Il n’y a pas de trous visibles. Les deux faces sont identiques contrairement au Trapunto. Pour le Trapunto, c’est un tissu de coton pour le dessus, une toile à beurre pour le dessous. Cela permet d’aménager des trous dans la toile à beurre et de glisser du rembourrage.

En ce qui nous concerne en matière de broderie d’embellissement, placez, comme d’habitude, sous votre ouvrage un coupon de toile à beurre préalablement encollé. Avec une aiguillée de fil fin, faites des points autour de l’image à rembourrer. Puis retournez votre ouvrage et réalisez une incision uniquement dans la toile à beurre. Procédez au rembourrage puis refermez l’ouverture si nécessaire avec quelques points.

Votre Bambi est maintenant prêt à être installé sur votre ouvrage. Mais où ?

Je vous propose de nous retrouver dimanche prochain pour découvrir la jolie broderie que Léa a imaginé pour accompagner cet irrésistible Bambi…

A vos aiguilles.

Bon dimanche.

Broderie terminée : mais j’en fais quoi ?

Broderie terminée : nous en avons toutes une ou plusieurs qui attendent sagement leur heure au fond d’un placard !

Léa nous propose aujourd’hui de poser l’une d’entre elles sur un tote bag. Encore un mot anglais me direz vous, pour désigner un simple sac en toile souple à deux anses, porté à l’épaule…

Ainsi, en quelques heures seulement, vous disposerez d’un très élégant sac pour la rentrée.

Léa nous montre comment elle procède. Suivons le guide…

broderie terminée

Pour le sac :

Prenez un tote bag déjà cousu VOIR ICI (mais chut ! il ne faut pas le dire !) Ceux que nous vous proposons sont 100 % en coton et ils sont teints par Léa.

C’est bien sûr moins créatif que de réaliser entièrement un sac à la main mais… cette solution est plus rapide et plus facile pour les débutantes… et les autres aussi !

Pour la broderie :

Léa a choisi le modèle CIEL BLEU. Retrouvez-le page 154 du livre : LA BRODERIE D’EMBELLISSEMENT ou l’histoire fragmentée du photographe de PichtchiPoï  PAR ICI.

Pour le broder, un STARTER INSPIRATION vous attend ICI. Dans ce sachet, l’ensemble des matières nécessaire pour broder cette jolie branche fleurie (Fils, rubans et matières fantaisie à broder), une photo de la broderie réalisée pour vous inspirer, un patron et les quelques explications pour vous guider (les tissus ne sont pas compris).

Sur un coupon de toile à beurre VOIR ICI, encollez du tissu cahier d’écolier PAR ICI, puis un carré de tissu plumetis PAR ICI et enfin , l’image d’un petit village ICI.

broderie terminée ciel bleue

Réalisez la broderie, voir le tuto ICI.

Puis, placez la broderie au centre de l’un des côtés du sac.

broderie terminée sur un tote bag

Ensuite fixez-la en brodant de nouvelles branches avec de la grosse araignée au point d’arête PAR LA.

broderie ciel bleue
broderie ciel bleue

Poursuivez en ajoutant du feuillage et quelques fleurs en utilisant les mêmes matières que pour la broderie Ciel bleu, telles que le fil à broder Irlandais VOIR ICI, le ruban Suave PAR LA, le ruban Chiffon ICI, et le fil à broder Banc c’est blanc VOIR ICI.

broderie terminée sac ciel bleue

Regardons d’un peu plus près les détails :

Pour terminer, placez une doublure à l’intérieur du sac. Cette opération n’est bien sûr pas obligatoire mais elle permettra de cacher l’arrière des points de broderie.

Voilà, vous êtres prêtes pour la rentrée…

Profitez des derniers jours pour faire de BONNES AFFAIRES sur le site de la boutique en ligne ICI.

A vos aiguilles,

Bon dimanche.

Pâquerettes, je t’aime, un peu, beaucoup, à la folie…

Pâquerettes : mignonnes petites fleurs qui envahissent nos pairies à la belle saison et qui nous renvoient à notre enfance… et pour vous ?

N’avez-vous jamais effeuillé une pâquerette en répétant la ritournelle : « je t’aime, un peu, beaucoup… » ?

Pâquerettes Léa Stansal

Voilà un accroche-cœur rapidement et très facilement réalisé. Un atelier parfait à faire avec les enfants ou les petits enfants pendant cette période de vacances.

Quelques conseils pour réussir ce joli cœur

Vous aurez besoin du sachet Starter Inspiration « Brodons les pâquerettes » VOIR ICI et d’une chute de molleton rigide PAR LA.

En premier lieu, découpez dans le molleton rigide la forme du cœur le plus petit. Emballez-le avec le petit coupon de velours de soie teinture maison coloris vert PAR ICI contenu dans le sachet. Le velours de soie est très fluide. Pour le dompter et faciliter le travail, encollez-le préalablement avec de la colle temporaire en bombe.

Puis posez sur tout le pourtour du cœur des perles en grappes de différentes tailles « Belles mélangées » coloris verte prairie VOIR ICI.

Pour terminer, ajoutez bien sûr un bouquet de pâquerettes PAR LA.

Ce joli bouquet de fleurs en tissu fera toute la différence. Il peut également trouver sa place sur une cousette, un carnet… ou un cadre…

Retrouvez le tuto pour réaliser un cadre textile ovale ICI.

Pour ce modèle, placez sur un cadre en molleton rigide PAR LA emballé de tissu, un petit rossignol PAR ICI, un branchage perlé ICI, de la tarlatane coloris bleu PAR LA et des perles Belles mélangées « La Pie qui chante » VOIR ICI.

A vous de trouver sa place !

A vos aiguilles,

Bon dimanche.

Grives brodées plus vraies que nature

Grives brodées sur toile à beurre est le nouveau défi que nous vous proposons.

Lors d’un précédent article PAR ICI, nous avons réalisé ensemble l’oiseau imprimé de l’image « Souliers rouges » imaginée par Léa Stansal C’EST ICI. Victime de son succès, cette image est épuisée !

Aujourd’hui, allons plus loin dans l’exercice !

Est-ce plus difficile ? Non grâce aux conseils et astuces de Léa Stansal. Elle nous propose un véritable cours de broderie d’embellissement dans le nouveau Kit Starter : « Brodons des grives » PAR ICI.

Celui-ci comprend le dessin très détaillé de l’oiseau, une photo d’une grive brodée, quelques explications pour vous aider à laisser parler votre créativité et différentes matières à broder choisies spécialement pour ce modèle.

Vous trouverez également le motif à broder « Grive » PAR ICI.

Conseils de Léa :

Il est important de décalquer le dessin dans ses moindres détails et cela afin de respecter la longueur et la direction des points à effectuer. La réussite de votre broderie est ainsi garantie.

Grives brodées Léa Stansal

L’ensemble du dessin est brodé avec un brin de fil à broder Laïna coloris noir PAR ICI et une aiguille fine à broder VOIR ICI. Les points réalisés en alternance sont le point de tige, le point avant et le point de piqûre.

Puis brodez l’intérieur de l’oiseau comme si vous souhaitiez le colorier avec des points lancés.

Utilisez le lacet à broder « Grisette » PAR LA, délicat et léger avec des reflets brillants particulièrement adapté pour figurer les ailes des oiseaux.

Puis ajoutez quelques points de « Ronce – mille pattes » PAR ICI pour marquer le ventre de l’oiseau.

Terminez par des petites touches de bleu faites avec le fil à broder Laïna coloris F PAR LA.

Les finitions :

Déposez du molleton sur l’envers puis travaillez avec le fil à broder Laïna coloris bleu pour fixer le molleton et rendre l’oiseau plus vivant. 

Pour l’œil, posez une paillette noire côté concave et fixez-la avec une perle.

Pour le bec, prenez trois brins de la mèche de mouliné de soie coloris jaune et faites quelques points lancés à l’intérieur.

Votre grive est prête à prendre son envol…

A vos aiguilles.

Bon dimanche.

Feuillage en Gardénia, un exercice de broderie

Feuillage en Gardénia à broder sur toile à beurre est le nouveau défi que nous vous proposons ce dimanche.

Dans un article précédent PAR ICI, nous avons réalisé ensemble la branche de l’image « Souliers rouges » imaginée par Léa Stansal C’EST ICI.

Aujourd’hui, allons plus loin dans l’exercice !

Est-ce difficile ? Non ! Grâce à Léa Stansal qui nous dévoile ses conseils et astuces à l’occasion d’un nouveau starter. Il porte le joli nom de « Cœur à cœur » PAR ICI.

feuillage en Gardénia Léa Stansal

Comment procéder :

Un kit Starter est une image ou du tissu, des fils et des rubans et tout un tas de petites choses inattendues … C’est un point de départ pour broder selon votre inspiration.

Léa s’est prise au jeu ! Elle a brodé une branche feuillue sur toile à beurre, l’a découpée puis en a embelli son cœur.

feuillage en Gardénia Léa Stansal

Vous souhaitez vous aussi relever ce défi ?

Suivez le pas à pas :

La première étape est la reproduction sur toile à beurre du dessin du branchage fourni dans le sachet du starter « Cœur à cœur ».

La broderie de la branche feuillue :

Commencez par broder la branche au point de tige avec le fil de broder Aubier fin PAR ICI.

Pour les feuilles : Réalisez des points de feuille avec le lacet Gardénia PAR LA. Mais veillez à ne pas remplir pas toute la surface. Les manques seront, dans un second temps, brodés avec deux autres coloris de Gardénia au point lancé.

Puis prenez dans la mèche de Laïna deux brins de coloris différents et brodez les ensemble au point d’arête.

Avant que le broderie ne doit terminée, découpez la toile à beurre au plus près et effilochez-la.

Après avoir encollé votre branche, déposez-la sur la toile à matelas sur laquelle vous aurez tracé le dessin du cœur.

Découpez dans du molleton souple (non compris dans le kit Starter) deux formes de cœur. Placez le premier sous la toile à matelas.

Puis, attachez votre broderie. C’est-à-dire faites des points lancés de façon irrégulière avec une aiguillée d’un fin fil de soie C’EST PAR ICI.

Ensuite, toujours avec le fil de soie, doublez les branchages avec de grands points d’épine, des points d’arête et des points lancés en transperçant toutes les épaisseurs.

Dans la partie laissée libre du cœur, ajoutez le personnage. Molletonnez-le au préalable en plaçant un petit coupon de molleton sous l’image.

Ensuite, comme dans la chanson  » choisissez qui vous voulez…« . Ajoutez vos petits trésors.

Le montage :

Pour terminer, réaliser un second cœur avec le tissu imprimé vintage des années 60 – motif esprit XVIIIème – VOIR ICI en plaçant à l’intérieur le second cœur en molleton souple.

Enfin, Léa a choisi d’ajouter sur son pourtour des perles Belles Mélangées coloris YA-D’LA-JOIE PAR LA.

A vous de jouer maintenant, tout en apprenant à broder du feuillage en Gardénia sur toile à beurre.

A vos aiguilles.

Bon dimanche.

Père Noël givré : à appliquer et à broder !

Père Noël, Grand-Père Hiver : quelque soit son nom selon les pays, il est connu de tous les enfants.

Léa a appliqué des images du Père Noël en noir et blanc sur une jupe qu’elle prépare pour le Bal des Brodeuses.

Si vous souhaitez aussi broder cette belle image traditionnelle, un Kit Starter a été préparé spécialement pour vous ICI.

Les matières qui le composent sont juste une suggestion pour vous permettre de laisser libre cours à votre créativité.

Voici quelques photos pour vous inspirer de l’interpréatation de Léa Stansal :

A vous de jouer, de vous amuser et de broder !

Père Noël Léa Stansal

Si vous souhaitez participer au Bal des Brodeuses, c’est simple :

Quand :

Le samedi 30 novembre et/ou le dimanche 1er décembre 2019.

Où :

Une guinguette de Joinville-le-Pont (Val de Marne), proche de Paris, accessible par le RER A (station Joinville-le-Pont).

Nous vous donnons rendez-vous dimanche prochain sur ce même blog pour vous dévoiler le programme de ces journées exceptionnelles.

Une belle occasion de rencontrer d’autres brodeuses, de faire leur connaissance, de découvrir leurs travaux et d’échanger techniques et amitiés.

Pour s’inscrire : Cliquez ICI

Pour revoir les images de la dernière édition du Bal des Brodeuses C’EST ICI.

Restons connectés également sur Facebook et sur Instagram.

A vos aiguilles,

Bon dimanche.

Point d’arête pour branchages roses

Le point d’arête est l’un des points de broderie le plus utilisé en broderie d’embellissement.

Après avoir étudié la technique pour broder des feuilles au point de feuilles VOIR CI, nous nous intéressons ce dimanche au branchage au point d’arête.

point d'arête Léa Stansal

Il s’agit d’un point réalisé en forme d’Y le long d’un axe allant du haut vers le bas. Le point d’arête traditionnel nécessite que chaque section soit identique, tant au niveau de la longueur que du degré des angles.

Pour la broderie d’embellissement, c’est l’irrégularité qui est le maître mot !

point d'arête Léa Stansal

Conseils de Léa Stansal :

Brodez une première ligne de points d’arête puis étoffez votre branchage en ajoutant des lignes secondaires.

point d'arête Léa Stansal

Nous vous proposons de réaliser de fins branchages roses pour embellir une robe par exemple.

Un Kit Starter « Broder des branchages roses » vous attend ICI sur la site www.boutiqueleastansal.com.

Ce sachet inspiration est juste une suggestion pour vous permettre de vous lancer ! 

Voici ce que Léa Stansal a réalisé avec les matières comprises dans ce sachet.

Regardons ces élégants branchages de plus près. Quelques points simples de broderie suffisent pour transformer une simple robe d’été et la rendre unique.

point d'arête Léa Stansal

Comment faire ? :

En premier lieu, réalisez des points d’arête avec le fil à broder « Petites Branches ». Puis brodez des feuilles avec la tricotine « A Tire d’aile » PAR ICI. Ensuite ajoutez des nervures au point lancé avec un brin de fil Fluo à broder coloris rose PAR LA.

En second lieu, brodez des boutons de fleur en réalisant des points de bouclette avec du ruban Chiffon PAR ICI. Avec une aiguillée de fil à broder « Blanc c’est blanc » PAR ICI, ajoutez des points lancés au bout de chaque bouton de fleur.

Pour terminer brodez des fruits grâce à des points de nœud réalisés avec la tricotine Suave PAR LA.

A vous d’essayer !

A vos aiguilles.

Bon dimanche.

Col brodé pour embellir ma robe

Un col brodé pour ajouter une petite touche de « fait main » et d’originalité, qui n’en a pas envie ?

De plus, loin de son image « mémérisante », le vêtement brodé est la star du moment. C’est bien simple, on en voit PARTOUT ! Craquons, nous aussi, pour un look branché !

La broderie peut embellir simplement le col ou les poignets, ou encore s’étendre sur tout le vêtement, pour les plus créatives.

Quelques points de broderie simples suffisent et votre robe avec son col brodé deviendra unique !

Vous pourrez avoir ainsi, une pièce dont vous pourrez dire fièrement à vos amies, envieuses et jalouses « c’est moi qui l’ait fait ! »

Conseils de Léa :

Choisissez un vêtement dans un tissu facile à transpercer avec une aiguille et acceptant sans difficulté le passage d’un ruban.

Col brodé Léa Stansal

Pour réaliser ce modèle, un Kit Starter « Brodons un col » vous est proposé ICI.

Il comprend :

En premier lieu, une mèche de fil fin « Blanc c’est blanc » ICI à broder au point d’arête. Puis, une tricotine qui porte le joli nom gourmand d’ « Abricot » à broder au point de rose accordéon PAR ICI. Un fil fluo coloris orange pour réaliser un point de nœud au centre de chaque rose. Et enfin, une échevette de « fil chanceux » coloris bleu PAR LA à poser au point de ruban.

Voilà une toute simple – mais charmante – petite branche fleurie !

Col brodé Léa Stansal

Pour terminer, appliquez au bord du col au point de tournicoton, l’ensemble des matières composant une mèche de fils fantaisie spécialement choisis pour ce modèle.

Le point tournicoton, qu’est-ce que c’est ? Pour voir ou revoir tous ses secrets, reportez-vous ICI.

Col brodé Léa Stansal

Voici un col élégamment embelli façon « haute couture » !

Qu’en pensez-vous ? Etes-vous conquises ?

col brodé Léa Stansal

Oui , mais… Comment va-t-il se comporter au lavage ?

Pas souci ! Pour le nettoyage, un lavage doux, même en machine est possible. Mais attention pas de fer chaud posé sur les broderies !

A vos aiguilles,

Bon dimanche.

Rebrodez des pétales en soie.

Rebrodez des pétales en soie est l’exercice de ce dimanche. C’est très simple, à la portée de toutes et… très spectaculaire !

rebrodez des pétales en soie Léa Stansal

Qu’en pensez-vous ?

Cela ne vous évoque-t-il pas les fleurs de cerisiers (sakura) du Japon ? Elles représentent le caractère éphémère de la beauté mais aussi de la vie.

Tuto pour les rebroder :

Utilisez un sachet de pétales de soie VOIR ICI.

rebrodez des pétales en soie Léa Stansal

En premier lieu, posez une fine fleur sur un petit coupon de Tarlatane coloris blanc ou rose aubépine PAR ICI.

Avec la mèche de mouliné de coton contenu dans le sachet, brodez des petits points avec une aiguillée d’un seul brin.

Puis au centre de la fleur, posez des perles baguettes VOIR ICI façon « groseille » avec des petites perles de rocaille coloris jaune Canaris PAR LA.

Ensuite, découpez le surplus de tarlatane et fixez sur un branchage perlé coloris blanc ICI préalablement enroulé d’un fil fantaisie choisi dans le sachet « Pour broder l’herbe » PAR LA.

Votre branche fleurie est prête à être posée sur un ouvrage (sac, cadre, patchwork ou autre).

Voici l’interprétation de Léa :

Pour le centre des fleurs, j’ai choisi de poser de la fantaisie M’Chou coloris brun-orangé ICI pour obtenir plus de relief. Puis, j’ai posé des perles « Tubes et Baguettes » PAR LA avec des perles lumineuses « Tutti Frutti » ICI au bout de chaque baguette.

rebrodez des pétales en soie Léa Stansal

Ensuite, les fleurs ont été posées sur le col d’une chemise réalisée dans un tissu des années 50/60. Regardez, j’ai ajouté une touche mystérieuse avec de la gaze coloris rose princesse PAR ICI.

rebrodez des pétales en soie Léa Stansal

Je suis prête pour aller au Bal des Brodeuses. Et vous ?

Nous vous donnons rendez-vous Samedi 1er juin et dimanche 2 juin 2019 pour broder, partager et nous amuser ensemble. VITE INSCRIVEZ-VOUS ICI.

Nous aurons donc le plaisir de vous accueillir à partir de 10 heures au 20 quai de Polangis à Joinville-le-Pont (94) (5 mn du RER A station Joinville-le-Pont ou parking facile gratuit)

A vos aiguilles.

Bon dimanche.

Roses en bouton brodées sur un vêtement.

Est-ce les roses en bouton cueillies dans les jardins suspendus de Babylone pour l’unique plaisir du roi Nabuchodonosor ?

ou bien encore, celles destinées à Cléopâtre afin de garnir son lit de pétales de roses parfumées ?

Elles seront dans tous les cas uniques et spectaculaires.

Avec l’arrivée du joli mois de mai, nous vous proposons de vous faire plaisir ! Oui, en brodant des roses en bouton : celles du modèle de la page 156 du livre de Léa Stansal « La Broderie d’embellissement » ICI.

Elles sont si faciles et agréables à broder !

roses en bouton Léa Stansal

C’est pourquoi un nouveau KIT STARTER « Brodons les roses en bouton » VOIR ICI vient de faire son entrée dans la boutiqueleastansal.com.

roses en bouton Léa Stansal

Et, bonne nouvelle : il est promotion tout le mois de mai.

Ce n’est pas un kit complet. Mais quelle est donc la différence ? Presque pas d’explications… juste une suggestion. Il vous permettra de commencer rapidement un nouvel ouvrage avec les diverses matières spécialement choisies. Ici, il s’agit de travailler, plus particulièrement, le Suave.

Découverte de la tricotine Suave :

Au toucher, ce ruban de quelques millimètres vous filera entre les doigts. En effet, son aspect évoque les bas en nylon que les femmes portaient dans les années cinquante. Souple et transparente, vous apprécierait tout particulièrement cette tricotine qui traversera facilement vos tissus. De plus, ses nombreux coloris, résultats des teintures expertes de Léa Stansal, vous enchanteront.

Alors, lancez-vous sans tarder et broder quelques branches de roses. Pourquoi pas sur un vêtement. Sur ou autour du col, par exemple ! Vous pourrez ainsi le porter au Bal des Brodeuses.

Petit rappel : il aura lieu les 1er et 2 juin prochain dans une ancienne guinguette à Joinville-le-Pont ! VOIR ICI.

roses en bouton Léa Stansal
Roses en bouton Léa Stansal

Les secrets du point de bouclette :

La réussite de cette broderie réside dans la maîtrise du point de bouclette.

Suivez les conseils de Léa Stansal pour devenir une « pro » du point de bouclette :

Les roses en bouton sont ainsi réalisées par 3 ou 4 points de bouclette superposés de tricotine Suave. Commencez par un petit point, puis faites des points de plus en plus grands. De plus, n’hésitez pas à mélanger les différentes nuances de rose des tricotines Suave proposées PAR ICI.

Cette broderie est si facile et agréable que l’on ne peut plus d’arrêter…

Si tel est votre cas, poursuivez en réalisant l’étoile de mai VOIR ICI.

roses en bouton Léa Stansal
Des roses en boutons

A vos aiguilles.

Bon dimanche.