Suivre LéaStansal

Recevoir une notification a chaque nouvel article sur le site

Thanks for subscribing!

Translation

Archives

Perles

Perles en grappes ou en paquets : comment les poser ?

Perles en grappes ou en paquets, c’est l’une des façons de broder les perles. Nous allons vous expliquer ce dimanche cette technique de la broderie d’embellissement.

Pour un effet spectaculaire, utilisez de préférence des perles variées. Choisissez-les de toutes les tailles et coloris. Des rondes ou à facettes, allongées ou aplaties, givrées ou opalescentes, translucides et opaques…

Les « Belles mélangées » ont été créées pour cela. Ce sont des assortiments de perles dans de de nombreuses couleurs choisies par Léa Stansal VOIR ICI et idéales pour les broder en grappes.

Perles en grappes Léa Stansal

Petit rappel : il y a une différence importante entre « poser des perles » et « broder avec des perles » ARTICLE A LIRE OU RELIRE ICI.

Conseil de Léa :

Dans le premier cas, on va chercher l’aiguille la plus fine et le fil le plus discret. Dans le second cas, et c’est ainsi que je le pratique, mon choix va se porter vers l’aiguille qui remplira le trou de la perle au mieux. Son chas acceptera le fil le plus visible.

Un assortiment d’aiguilles à perles ICI vous est proposé sur le site de la boutiqueleastansal.com. Il faut tâtonner entre les tailles jusqu’à trouver celle qui accepte les perles et le fil choisis.

LA TECHNIQUE DES PERLES EN GRAPPES OU EN PAQUETS :

En premier lieu, choisissez un fil à broder solide. Nous vous conseillons le fil Arachnée PAR ICI utilisé en double.  C’est-à-dire : prenez une longue aiguillée de la taille d’un bras. Enfilez un brin de fil Arachnée dans le chas de votre aiguille à perles. Puis, pliez le fil en deux et faites un nœud au bout en prenant les deux brins ensemble.

Le fil à broder Arachnée, ainsi pris en double, assurera la solidité et remplira au mieux le trou des perles.

Perles en grappes Léa Stansal

Commencez par faire un ou deux points d’arrêt. Puis, prenez 3, 5 ou même 7 perles et fixez les en réalisant un point arrière. Recommencez plusieurs fois pour constituer des grappes ou paquets de perles.

N’oubliez pas votre dé pour protéger votre doigt et faciliter la pénétration de l’aiguille dans toutes les épaisseurs de tissus composant le coupon matelassé pour la réalisation de votre sac Fourre-Tout PAR LA.

Pour terminer, vous trouverez dans la boutiqueleastansal.com un kit complet pour réaliser la pochette Fourre-Tout en deux coloris. Vous pourrez aussi la décorer à votre convenance, avec pourquoi pas des feuilles vertes PAR LA ou avec l’image brodée « Sur ses pas » KIT ICI.

A vos aiguilles.

Bon dimanche.

Perles de Murano. Une île face à Venise.

Saviez-vous que des perles de verre étaient fabriquées sur l’île de Murano depuis sept siècles ?

Perles de Murano Léa Stansal

C’est en 1291 que la République de Venise décide de déplacer définitivement les fours et les maîtres verriers sur l’île de Murano. De tous les incendies qui ravagèrent Venise, bon nombre furent attribués aux fourneaux. Ce transfert, outre qu’il faisait éviter les incendies, permettait aussi de mieux préserver les secrets de fabrication d’une verrerie réputée et d’assurer la sécurité des stocks de matières premières.

Puis, à côté de l’artisanat du verre soufflé qui a fait la renommée de la production vénitienne, une autre industrie se développe sur l’île de Murano : la fabrication des perles de verre.

Les perles de verre sont classées d’après leur technique de fabrication : enroulement, étirage, moulage, soufflage.

Perles de Murano Léa StansalPerles de Murano Léa Stansal

On parle d’enroulement quand l’artisan enroule le verre en fusion autour d’une tige. Ces perles sont donc fabriquées individuellement.

Pour les perles en verre étiré, les verriers utilisent des baguettes avec un trou central, à partir duquel de nombreuses perles identiques peuvent être faites.

De nombreux motifs sont réalisés dans des couleurs variées et des multiples motifs : chevrons, étoiles, millefiori, avec inclusions d’or ou d’argent, reflets irisés…

Perles de Murano Léa Stansal

Ces perles étaient alors pour les voyageurs, explorateurs et marchands, une véritable monnaie d’échange, permettant l’acquisition d’or, poids sur poids par exemple, mais aussi d’esclaves, d’épices et d’étoffes précieuses.

Au fil des années, malgré les interdictions, les fabricants vénitiens exportent leurs secrets professionnels.

On peut aujourd’hui se procurer des perles de tailles et de couleurs diverses. Parallèlement à leur emploi dans la bijouterie, elles sont entrées dans la confection de nombreux ouvrages textiles en broderie.

C’est pourquoi que nous vous proposons de les ajouter à vos ouvrages, sans modération. Elles apporteront de l’originalité tout en rendant votre broderie unique et spectaculaire.

Vous trouverez un grand choix de perles de Murano PAR ICI.

Voici quelques idées pour les utiliser :

Posées en grappes sur des fagots ou aux angles d’une boite ou d’un carnet, façon « groseilles » : en premier lieu, prenez une aiguillée de fil à broder. Puis, enfilez une grosse perle puis une perle de rocaille. Ensuite, repiquez au centre de la grosse perle. Passez à la pose de la perle suivante.

Perles de Murano

Perles de Murano Léa StansalPerles de Murano Léa StansalPerles de Murano Léa Stansal Perles de Murano Léa Stansal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour terminer un petit rappel : le choix de l’aiguille a toujours beaucoup d’importance. Tous les conseils de Léa sont ICI.

Un assortiment d’aiguilles à perles ICI vous est proposé sur le site de la boutiqueleastansal.com. Il faut tâtonner entre les tailles jusqu’à trouver celle qui accepte les perles choisies.

Il ne reste plus qu’à vous lancer et à essayer !

A vos aiguilles.

Bon dimanche.