Suivre LéaStansal

Pour recevoir une notification lors de la parution de nos derniers articles

Thanks for subscribing!

Translation

Archives

Patchs brodés

Fil rouge #1 à suivre tous les premiers dimanches du mois

Fil rouge à broder ? Mais aussi un fil conducteur, une idée créative que nous vous proposons de suivre ensemble sur ce blog le premier dimanche de chaque mois.

Nous broderons ensemble une pièce, grande ou petite – vous en choisirez vous-même la taille. Cette pièce est un patchwork réalisé avec des tissus en laine de style masculin. Choisissez des tissus fins. Découpez et assemblez, par exemple, des coupons obtenus dans d’anciens pantalons d’homme.

Sur cette base géométrique et masculine, nous pourrons broder notre côté féminin avec des fleurs et des feuilles de toutes les couleurs.

C’est l’occasion d’étudier toutes les matières proposées sur le site de la boutiqueleastansal.com VOIR ICI. Nous apprendrons les points de broderie les plus adaptés pour chacune d’elles. En un mot, nous découvrirons les secrets de la broderie d’embellissement – définition PAR LA.

De plus, votre patch brodé sera unique et très créatif. Il n’y en aura pas deux identiques !

La forme de votre patch

Différentes formes sont bien sûr possibles, de la plus simple à la plus composée.

Un assemblage de carrés par exemple. Sur ce modèle, ils font 20 cm.

fil rouge patch carré

Et pourquoi pas, pour les patcheuses, réaliser le modèle : croisement de route ou de chemin de fer (Railroad Crossing).

fil rouge patch railroad crossing

Vers 1830, aux Etats Unis, un réseau secret et complexe permettait aux esclaves des plantations du Sud de fuir vers les états du Nord et le Canada. Ce réseau portait le nom de « chemin de fer clandestin« .

Pour assurer son efficacité et sa clandestinité, le langage utilisé était codé.

Les quilts participaient au code, par leurs motifs et même leurs coutures. Le code du quilt était appris par cœur et récité sous forme d’histoires ou de contes. Comme dans la tradition africaine, les motifs étaient des métaphores, des signes qui indiquaient aux esclaves comment se préparer, ce qu’il fallait faire pendant le voyage et où se rendre.

Conseil de Léa :

Un livre fascinant de Roland L. Freeman mène l’enquête et déroule le fil rouge de la fabrication des courtepointes afro-américaines. Ce livre passionnant a été longtemps sur ma table de chevet. Il n’existe malheureusement qu’en anglais !

fil rouge livre de R. L Freeman

C’est le témoignage d’un homme influencé, dès son enfance, par les traditions culturelles et les pouvoirs magiques des courtepointes et, par son travail de photographe et de folkloriste.

Il y raconte les histoires fascinantes d’un éventail remarquable de femmes et d’hommes, dont Rosa Parks, Maya Angelou, Sonia Sanchez, Alice Walker, Nikki Giovanni, Bernice Johnson Reagon et Faith Ringgold.

Freeman écrit : « Les courtepointes étaient spéciales, voire magiques pour moi« , dit-il. « Ils pourraient guérir et ils pourraient maudire, ils pourraient capturer l’histoire et affecter l’avenir; ils pourraient transformer la douleur en célébration.« 

Le dessin du bloc

Entre des carrés de tissu en laine coloris gris de 14 cm, placez des blocs selon ce patron évoquant un croisement de routes.

A vous de jouer.

A vos aiguilles,

Bon dimanche.

NASTY WOMEN SHOW

« Such a nasty woman » (qu’est-ce qu’elle est méchante/vicieuse cette femme !) est une phrase prononcée par Donald Trump pendant la campagne présidentielle.

Cette remarque n’est pas passée inaperçue sur Twitter où le mot clé #NastyWoman est immédiatement remonté parmi les plus utilisés à travers tous les États-Unis.

Washington, Londres, Paris… Des marches pour défendre les droits des femmes et des minorités, prises pour cibles par Donald Trump, ont eu lieu hier le 21 janvier à travers le monde.

Depuis des semaines, les femmes se mobilisent …

Affiliée et librement inspirée par sa grande sœur américaine (www.nastywomenexhibition.org ), une exposition organisée par Mathilde Hatzenberger a  eu lieu à Bruxelles les 12,13 et 14 janvier. Elle a réuni différents artistes autour de la question des droits des femmes dans notre société afin de soutenir ceux qui luttent concrètement pour les défendre, voire les améliorer !

Léa Stansal y a exposé l’une de ses pièces intitulée KKL16.

KKL16 0

Reconnaissez vous les deux paysages placés au centre sur fond jaune ? Vous les aviez découverts dans le livre « Personnages Cousus main« . Léa les a retravaillés avec différentes matières qu’elle a teintes à la main, comme de la Fantaisie Boisé ICI , du ruban à broder Chiffon ICI, Mina ICI et de la Tricotine Suave ICI , ou bien encore du Fil Follet ICI.

Puis, elle les a intégrés dans cette belle et grande pièce en y ajoutant du rose, couleur des bonnets à oreilles de chat (« Pussy hat »), voir ICI.

En détail :

DETAIL 1

KKL16 4

KKL16 2

Bon dimanche broderie.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

oubli 2009-2011

Ce petit patchwork brodé (60cm x40cm)  a été commencé en 2009…  Il me semblait terminé mais…  Il semble qu’une année ou deux de repos lui ait fait le  plus grand bien.  Avec la nouvelle année, m’est venue l’idée d’y  ajouter quelques larmes.  Les boutons de cristal et de plastique transparent ont fait l’affaire et le voilà.  L’ impression qu’il est terminé. (Promis, je n’y toucherai plus).

Comme dans la vie, après les larmes vient l’oubli et avec lui, la consolation.