Suivre LéaStansal

Pour recevoir une notification lors de la parution de nos derniers articles

Thanks for subscribing!

Translation

Archives

L’oursonne

A la découverte de Tokyo avec l’Oursonne.

Que fait l’Oursonne-à-la-figure-de-travers au Japon et plus précisément à Nihombashi, un quartier historique de Tokyo ?

À l’époque féodale où Tokyo portait le nom d’Edo, ce quartier était composé de nombreux canaux. Nihombashi signifie Le pont du Japon. Le pont de Nihombashi, marque le point kilométrique zéro du Japon.

Tokyo Nihonbashi

Aujourd’hui, le grand magasin « Mitsukoshi Nihombashi » se dresse, majestueux, à deux pas de ce pont historique. Et, c’est là que l’Oursonne-à-la-figure-de-travers a rendez-vous.

Tokyo Mitsukoshi

Impressionnant, n’est-ce-pas ?

Fondée en 1673, Mitsukoshi est le nom de la plus ancienne chaîne de grands magasins japonais. Elle a été la première à proposer des kimonos en lieu et place des marchands ambulants. Cette nouvelle forme de vente a rapidement séduit, qui permet de regrouper en un seul lieu un grand nombre d’articles. Derrière l’imposante entrée à l’architecture classique et ses deux immenses statues de lions, on trouve sur sept étages et des milliers de mètres carrés, les rayons d’un des plus grands magasins du pays. Y sont présentes les marques de luxe internationales, mais aussi les maisons traditionnelles japonaises. La famille de l’Empereur compte parmi les clients…

Le magasin Mitsukoshi organise du 9 au 14 octobre 2019 une semaine française.

L’Oursonne-à-la-figure-de-travers a l’honneur de faire partie des invités. Et, quelle ne fut pas sa surprise de découvrir, à son arrivée, le nom de Léa Stansal sur les affiches dans le métro !

Mais, cette année encore, un typhon très puissant et un tremblement de terre se sont également invités samedi VOIR ICI et LA.

Tokyo

Ce matin, le soleil est revenu ! Il est temps de retourner au magasin Mitsukoshi Nihombashi.

Bon dimanche.

Nagoya, c’est là que nous retrouvons l’oursonne.

Nagoya ! Mais qu’est-ce qui peut bien attirer L’oursonne-à-la-figure-de-travers à Nagoya ?

Nagoya Takashimaya Léa Stansal

C’est la troisième agglomération du pays, mais il y a peu de touristes. Ils préfèrent, à raison, des villes comme Kyoto ou Tokyo.

Alors pourquoi ?

Comme tout voyage au Japon, celui de l’oursonne commence à l’aéroport où elle est accueillie comme une princesse puis, direction la gare de Nagoya, la plus grande du monde en terme de superficie.

L’Oursonne est invitée à la « Vie est belle » : c’est une semaine de présentation et de rencontre avec des artisans français organisée par le grand magasin TAKASHIMAYA.

Dès son arrivée, L’oursonne-à-la-figure-de-travers est prénommée « Kumasan ».

Nagoya Takashimaya Léa Stansal

Elle est partout à son affaire et apprécie particulièrement les ateliers.

Nagoya Takashimaya Léa Stansal

Kumasan voit tout et surtout… surveille… Léa !

Mais quel est donc ce  point de broderie  ??  Nouveau ???  Goulou Goulou !!

Tendons l’oreille… GOULOU GOULOU  (tourner en japonais) : il semble que ce soit la traduction adéquate du mot TOURNICOTON (VOIR ICI).

Les poilus-velus sont des mèches de matières différentes et fantaisies particulièrement bien adaptées pour être brodées avec le point tournicoton ou « goulou goulou » (PAR LA).

Nagoya Takashimaya Léa Stansal

Un grand merci « Arigatou Gozaimasu » (ありがとうございます)  au personnel du magasin  JR NOGOYA TAKASHIMAYA toujours à nos petits soins et à nos amies japonaises très agréables de contact, toujours de bonne humeur et souriantes.

A très bientôt pour la suite des aventures de L’oursonne-à-la-figure-de-travers.

L’oursonne « à la figure de travers » part au Japon !

L’oursonne : vous souvenez-vous de cette peluche « à la figure de travers », espiègle et coquette ? Je viens de la croiser dans le jardin. Mais, que fait-elle ? Elle se cache !

Léa la cherche partout. Mais pourquoi ? Car nous partons en voyage ! « Je ne suis pas prête » nous dit-elle.

Pourtant, elle a déjà parcouru le monde VOIR ICI, ICI ou LA.

l'oursonne Léa Stansal

« Je n’ai rien à me mettre ! »

« Faux ! » répond Léa qui a lui a brodé de beaux vêtements ! Tous les prétextes sont bons mais tout est rentré dans l’ordre car ce dimanche, nous sommes toutes les trois dans l’avion qui nous emmène à Nagoya.

C’est une ville entre Kyoto et Tokyo, située sur la côte Pacifique, dans l’une des régions les plus économiquement dynamiques du Japon.

Nous participons à la « French Fair » organisée du 29 août au 03 septembre par le grand magasin TAKASHIMAYA PAR ICI.

Nous partons à la découverte du Pays du Soleil Levant, des geishas et des mangas, des temples et des jardins et bien plus encore… Et, nous sommes prêtes pour y représenter la France : démonstrations de broderie façon Léa Stansal, ateliers et bien d’autres choses que nous ne manquerons pas, bien sûr, de vous faire partager.

Nous y présenterons notamment les Pomponettes « Vive La France » ICI, LA ET  PAR ICI . Voir toutes les explications PAR LA.

Pour terminer, je vous donne rendez-vous dimanche prochain pour vous conter les suites du voyage de l’oursonne « à la figure de travers », ses rencontres, ses coups de cœur et aussi ses caprices.

Et oui, elle a mauvais caractère cette oursonne. Lisez ou relisez son histoire dans le livre « LA TROUSSE A COUTURE » VOIR ICI.

l'oursonne Léa Stansal

l'oursonne Léa Stansal

Suivez aussi Léa Stansal sur Facebook C’EST ICI, sur Instagram C’EST LA et sur le site de la boutiqueleastansal.com qui reste ouverte.

En attendant, à vos aiguilles !

Bon dimanche.

Bruxelles Mademoiselle Mottard.

BRUXELLES 2

Bruxelles c’est Tintin? OUI-NON je ne suis jamais à un poncif près.

Bonjour

bonjour


Bonjour.

Avez-vous remarqué derrière nous le magasin de vêtements masculins, c’est l’un des plus anciens de la ville. MICHIELS.