Suivre LéaStansal

Pour recevoir une notification lors de la parution de nos derniers articles

Thanks for subscribing!

Translation

Archives

LES COULEURS

Rouge comme la cape du Petit Chaperon rouge

Rouge : couleur primaire très utilisée dans le quotidien. Elle se décline de l’orange jusqu’au pourpre. Opposée au vert, elle forme l’un des contrastes qui orientent notre perception visuelle.

rouge cercle chromatique

Le rouge est le plus souvent associé à la passion amoureuse, au sang, à la puissance, ou bien encore, à la chaleur de la flamme.

L’analyse de Michel Pastoureau (extrait de son livre) :

Pour le Maître des couleurs, cette question paraît essentielle. Or bien peu de spécialistes se la sont posée.

Pourquoi choisir le rouge ?

On pourrait commencer par avancer quelques explications relevant d’une symbolique très ordinaire. Le rouge évoque le danger qui menace la petite fille, le sang qui va couler, la cruauté sanguinaire du loup, la dévoration de la grand-mère. Même en affirmant que le loup incarne le Diable, ce sont là des explications un peu courtes. En étant quelque peu anachronique, on pourrait oser une hypothèse plus psychanalytique : ce rouge serait celui de la sexualité !

Retrouvez toutes les images à broder PAR LA et PAR ICI.

Les explications de type historique sont mieux fondées mais elles nous laissent plus ou moins sur notre faim. Vêtir les enfants de rouge est assurément une pratique qui remonte fort haut dans le temps. En outre, peut-être la fillette a-t-elle revêtu ce jour-là, pour se rendre chez sa grand-mère, son plus beau vêtement. C’est à dire, comme toujours au Moyen Âge pour le sexe féminin, un vêtement rouge ? Ou bien est-elle née le jour de la Pentecôte (c’est en effet ce que nous dit la plus ancienne version écrite du conte) et se trouve-t-elle de ce fait vouée au rouge, couleur de l’Esprit Saint ? Cette dernière hypothèse est sans doute historiquement la bonne mais elle ne nous satisfait pas complètement.

Reste une explication d’ordre sémiologique, tirée de la structure même du conte et de la distribution ternaire des couleurs. La petite fille vêtue de rouge porte un pot de beurre blanc à une grand-mère habillée de noir.

Nous retrouvons là les trois couleurs symboliques « de base » des sociétés anciennes : le blanc, le rouge et le noir. Elles sont celles autour desquelles notamment s’articulent tous les contes et toutes les fables.

Le rouge dans les autres contes et fables :

Voici trois exemples :

Dans le « Corbeau et du renard », un corbeau noir sur un arbre perché laisse tomber un fromage blanc dont s’empare un renard rouge.

Et dans l’histoire de Blanche-Neige, une sorcière vêtue de noir offre une pomme rouge (empoisonnée) à une jeune fille au teint « blanc comme neige ».

Dans les trois cas, la distribution des couleurs varie mais leur dynamique s’articule autour des trois mêmes pôles symboliques : blanc, rouge, noir.

C’est l’occasion de broder le rouge dans tous ses états !

Retrouvons nous dans la boutique pour découvrir : le ruban Dahlia ICI – le ruban Chiffon ICI – le ruban Tulle PAR LA – tricotine Suave PAR LA – fantaisie M’Chou ICI

A vos aiguilles,

Bon dimanche.