Suivre LéaStansal

Pour recevoir une notification lors de la parution de nos derniers articles

Thanks for subscribing!

Translation

Archives

Les Kits

La Grande-Paula ! Mais qui est-elle ?

La Grande-Paula, c’est le fil rouge ! Oui c’est celui que l’on suit et retrouve dans les différents ouvrages de Léa Stansal.

Je vous propose en cette période de confinement un petit jeu. Partez à la recherche de la Grande-Paula et adressez-nous un message en commentaire sur ce blog dès que vous retrouverez sa trace dans l’un des livres de Léa.

Je lance le jeu en vous disant que j’ai trouvé son image seule à broder ICI et le kit complet PAR LA. Ces produits sont actuellement en PROMOTION.

L’explication complète et détaillée de ce modèle est téléchargeable gratuitement en bas de cette page VOIR ICI.

La Grande-Paula image à broder Léa Stansal

Et c’est dans les premières lignes du livre « LA BRODERIE D’EMBELLISSEMENT » VOIR ICI que Paula KKatz-Zalc nous en dit plus sur sa grand-tante paternelle dite La Grande-Paula.

PAULA, CE DERNIER OUVRAGE EST BIEN DIFFÉRENT DES PRÉCÉDENTS… IL SE PRÉSENTE COMME UN RECUEIL DE TEXTES, SIGNÉS PAULA KKATZ, QUE VOUS AURIEZ DONC ÉCRITS PRÉCÉDEMMENT. PEUT-ÊTRE VOTRE JOURNAL DE BORD ? C’EST BIEN CELA ? Non, non, ce n’est pas moi l’auteur de ces textes, c’est mon homonyme ! Il s’agit de ma grand-tante paternelle, malheureusement décédée bien des années avant ma naissance. J’ai seulement traduit et assemblé les fragments de textes qui me sont parvenus.

DE QUOI PARLE VOTRE GRAND-TANTE DANS CES TEXTES ? Elle y évoque à la fois sa vie quotidienne, ses souvenirs, son intimité… Et puis sa découverte tardive du travail du tissu et du fil. Je dis « tardive », car les circonstances tragiques… Quoi qu’il en soit, malgré une vie brève, elle eut le temps et le talent d’accomplir une réalisation personnelle singulière dans ce domaine qui m’est cher, la broderie d’embellissement.

Brodons ensemble l’image de la Grande-Paula

C’est une image exclusive imaginée et signée Léa. Le motif comporte des tracés pour la broderie, faciles à suivre. Il est imprimé sur coton natté qui se brode très agréablement. 

L’image imprimée mesure 40 cm par 33 cm, hors tout 48 cm par 37 cm.

En premier lieu, renforcez le tissu de l’image en appliquant sur l’envers de la toile à beurre empesée. Fixez-la avec de la colle provisoire et repositionnable qui disparaîtra au fur et à mesure de la broderie.

la Grande-Paula Lés Stansal

Conseils de Léa :

Je vous déconseille de remplir de broderie toute la surface du dessin. Laissez visibles quelques parties imprimées apporte de la légèreté à l’ensemble. Cependant, vous pourrez également vous amuser à ajouter du feuillage et à faire fleurir un peu plus loin d’autres boutons de roses pour apporter une note personnelle à l’ouvrage.

Mais qu’est-ce-que j’en fais de cette belle image, une fois brodée ? Pourquoi pas la maison de la Grande-Paula VOIR ICI ou un grand sac, ou bien encore, un coussin, le centre d’une grande pièce… etc… etc…

A vos aiguilles.

Prenez soin de vous.

Bon dimanche.

La maison du libraire, boîte ou panier ?

La maison du libraire est un nouveau modèle de maison entièrement textile que nous vous proposons.

C’est aussi une boîte à secrets ou un petit panier à ouvrages.

Petit retour en arrière :

Nous avons déjà réalisé ensemble « la maison du chat chez qui j’habite » PAR ICI – le kit PAR LA.

Les maisons et Léa Stansal, c’est une longue histoire…

La première, vous l’avez toutes faite !

la maison du libraire

Retrouvez ce modèle pages 88 à 105 du livre « La trousse à couture » VOIR ICI.

Aujourd’hui, construisons ensemble la maison du libraire, en seulement quelques heures.

Le kit complet – en promotion – pour la réaliser vous attend ICI.

Voici un pas à pas en images :

Le tuto :

En premier lieu, découpez les différents éléments du patron de la maison. Reproduisez-les sur le molleton rigide en suivant les indications mentionnées, puis découpez-les en suivant le dessin.

Retrouvez également dans le nouveau sachet « Les bases : la maison » VOIR ICI, le patron à découper, les deux plaques de molleton rigide nécessaires et le fil armature.

Les murs :

Choisissez les motifs du tissu « journal de mode » que vous préférez et découpez le tissu en laissant une marge maximum.

Astuces de Léa :

Vous pouvez ajouter du molleton. En effet, matelasser donne du caractère et accentue la matière textile. Afin de faciliter la traversée des différentes épaisseurs (tissu, molleton souple, molleton rigide, tissu), je vous conseille de choisir une aiguille longue et fine, une aiguille longue plus-plus VOIR ICI.

Encollez chaque morceau de molleton rigide ainsi obtenu avec de la colle repositionnable et temporaire en bombe.

Emballez chaque partie de la maison séparément – soit avec le tissu « journal de mode » PAR LA pour les quatre murs et le tissu vintage « Tablier de Grand-mère » PAR ICI pour le toit et le tissu coloris noir pour le sol.

Conseils de Léa :

Ne cherchez pas à faire quelque chose de parfait ! En effet, le résultat ne sera pas le même si votre maison a un aspect de guingois, plus intéressant et créatif !

Faites quelques points transperçant toutes les épaisseurs avec une aiguillée de fil à broder Laïna coloris noir VOIR ICI.

Dans un second temps, reliez entre elles les quatre côtés de la maison avec un point de surjet, puis le fond.

Réalisez-le de la même façon en emballant un carré de molleton rigide avec le tissu de coloris noir. Il représente le sol.

Les fagots :

Découpez le fil armature en deux parties. Pour le toit, vous avez besoin d’un morceau d’environ 35 cm.

Repliez la bande de tissu à l’une des extrémités du fil armature. Maintenir avec une épingle. Puis, entourez le fil avec le tissu. Posez une épingle à l’autre extrémité après avoir replié le tissu. Pour terminer, brodez des petits points avant et arrière avec une aiguillée de fil à broder Laïna coloris noir pour fixer le tissu.

Brodez par endroit sur les fagots quelques points de tournicoton avec le poilu-velu. Et cela afin de leur donner un caractère végétal.

Le toit :

Emballez avec le tissu vintage « tablier de grand-mère » les deux parties du toit de la même façon que précédemment. Faites de nombreux plis pour figurer le revêtement du toit. Puis les assembler à l’aide du fagot réservé.

Le montage :

Installez un long fagot autour des murs de la maison. Puis installez le toit et relier les fagots ensemble. Fixez le tout avec des points serrés avec une aiguillée de Laïna coloris noir.

Pour terminer, ajoutez quelques grands personnages. Par exemple un homme assis devant la maison et pourquoi pas un animal VOIR ICI !

A vous de poursuivre l’histoire…

Bon dimanche.

A vos aiguilles.

Cœur épinglé ou pique-épingles ?

Cœur épinglé : pour ne plus perdre ses épingles et ses aiguilles et les avoir toujours à portée de main.

Avec ce nouveau kit VOIR ICI, vous réaliserez en quelques heures seulement, un coussin moelleux. Il vous permettra de garder… du cœur à l’ouvrage !

Cœur épinglé Pique-épingles Léa Stansal

Le preuve par ce tuto pour réaliser un cœur épinglé :

En premier lieu, découpez le patron du cœur. Choisissez celui de taille moyenne. Reproduisez-le sur le molleton rigide, puis découpez-le en suivant le dessin.

Conseils de Léa :

Il est important de conserver le tracé anguleux et cela afin d’obtenir un ouvrage plus créatif.

Puis, placez le cœur en molleton rigide au milieu du tissu en lainage plié en deux. Avec une aiguillée de fil à broder Laïna coloris noir, pris en double, faites des petits points avant tout autour du cœur. Laissez une ouverture. Découpez, ensuite, la forme du cœur au ras des points effectués.

Utilisez l’ouverture pour rembourrer le cœur de molleton souple sur une seule des ses faces. Refermez l’ouverture.

Ensuite, brodez autour du cœur au point de tournicoton, le fil fantaisie « Barbe-de-lutin ».

Avec le ruban Fantaisie Abricot VOIR ICI, réalisez de nombreuses roses accordéon sur le pourtour de votre « cœur épinglé ».

Petit rappel sur la technique pour broder des roses accordéon ICI.

Au centre de chaque rose, brodez un point de nœud avec un brin de fil Fluo de coloris orange VOIR ICI.

Pour terminer, enroulez l’écureuil avec un branchage perlé, lui même entouré par endroit de fil fantaisie « Barbe-de-lutin » et embelli de quelques roses accordéon.

Il ne vous reste plus qu’à fixer à l’aide de quelques petits points serrés l’écureuil emprisonné dans son branchage sur le cœur.

Venez réaliser avec nous des cœurs brodés au Bal des Brodeuses qui aura lieu le samedi 30 novembre et/ou le dimanche 1er décembre 2019 à Joinville-de-Pont VOIR ICI.

Pour s’inscrire : Cliquez ICI.

Si vous avez des difficultés, adressez nous un mail à l’adresse suivante : monde2lea@gmail.com en nous indiquant, vos nom, prénom, adresse, numéro de téléphone et journée choisie. Pour le règlement de votre participation, merci de nous adresser le chèque correspondant à société LMDL, 27 bis avenue du Parc 94340 JOINVILLE-LE-PONT.

A vos aiguilles,

Bon dimanche.

Groseilles et muscaris se sont donné rendez-vous !

Groseilles et muscaris : mais comment ces deux là se sont-ils rencontrés ? Car tout les sépare !

Les groseilles sont des baies gourmandes venues des pays du nord de l’Europe qui se dégustent en été. Les muscaris sont des fleurs originaires de Turquie qui fleurissent au printemps.

Comme le soleil a parfois rendez-vous avec la lune, les groseilles ont retrouvé pour notre plus grand plaisir les muscaris sur un cadre textile.

Cadre groseilles et muscaris Léa Stansal

Ces deux modèles ont beaucoup de succès dans nos jardins mais aussi dans nos broderies ! Léa Stansal a brodé les premiers dans son livre « Le Monde de Léa » ICI. Mais, vous pouvez aussi les retrouver dans son dernier livre « LA BRODERIE D’EMBELLISSEMENT ou l’histoire fragmentée du photographe de PichtchiPoï » PAR ICI.

Vous êtes nombreuses à avoir choisi de réaliser l’étoile de juin embellie de ces belles baies rouges PAR ICI – TUTO ICI. 

Etoile de juin Léa Stansal

 mais aussi à avoir brodé les grappes serrées des muscaris avec de la tricotine coloris bleu PAR LATUTO ICI.

Muscaris Léa Stansal

Nous vous proposons aujourd’hui de les appliquer sur un cadre. C’est un nouveau kit complet : Cadre groseilles et muscaris VOIR ICI.

Voici le montage du cadre en images :

En premier lieu, enroulez autour d’un branchage perlé le poilu-velu de coloris vert, imitant la mousse. Réservez.

Découpez le molleton rigide en suivant le dessin du patron pour réaliser deux ovales identiques.

Habillez l’un d’eux avec une bande de velours de soie, puis fixez le tissu sur le molleton par quelques points.

Ensuite, placez et fixez également le branchage, les pompons de laine et les grappes de groseilles autour du cadre en velours.

Dans un second temps, habillez le deuxième cadre ovale en molleton rigide avec plusieurs bandes de tissu patchwork de coloris assortis.

Pour terminer, superposez les deux cadres et ajoutez les muscaris. Vous pouvez maintenant glisser entre eux une ancienne photographie de famille par exemple.

Voilà un ouvrage vite réalisé et qui fera le bonheur de vos proches et de vos amies.

A vos aiguilles.

Bon dimanche.

Roses embellies sur une veste, c’est tendance !

Les roses embellies du kit « Mon amie la rose » VOIR ICI, c’est la broderie que nous vous proposons de réaliser ensemble ce dimanche, grâce à un pas à pas tout en photos.

Ce modèle est spectaculaire et à la portée de tous et de toutes. En effet, les points utilisés sont simples : points lancés, points de ruban, points de tige et points d’arête.

Dans un article précédent, nous avons vu les préparatifs indispensables à accomplir avant de commencer tout ouvrage C’EST ICI. Nous sommes donc prêtes à se lancer dans l’aventure.

Approchez et observez attentivement :

roses embellies Léa Stansal
roses embellies Léa Stansal

Conseil de Léa :

Regardez comme cette broderie s’apparente à du coloriage réalisé par petites touches. Laissez-vous donc guider par le dessin et les couleurs de l’image. N’essayez pas de remplir toutes les zones, mais choisissez celles que vous souhaitez souligner.

En un mot, amusez-vous et découvrez à cette occasion de nombreuses matières différentes à broder.

La broderie de l’image :

Avant de mettre en valeur les fleurs de ce bouquet, Léa attire notre attention sur le choix toujours très important, tant des matières que des colories.

Les roses embellies :

Pour les roses : trois coloris allant du rouge au rose très pâle seront nécessaires : un foncé, un moyen et un clair.

A cet effet, Léa Stansal a choisi pour vous trois matières bien différentes teintes par ses soins :

En premier lieu, la Chenille Précieuse coloris rouge pour sa qualité haute couture, exceptionnelle C’EST ICI. C’est un fil à broder à l’aspect pelucheux d’une chenille mais au contraire de celle-ci, il se brode avec une étonnante facilité, ne demandant aucun effort pour transpercer pratiquement tous les tissus et réaliser tous les points.

En deuxième lieu, le ruban Tulle coloris rose C’EST ICI. Transparent et léger, il évoque le voile des mariés.

En troisième lieu, le lacet A Tire d’Aile coloris rose pastel C’EST LA. Une tricotine fine presque aussi facile à travailler que les fils traditionnels.

roses embellies Léa Stansal

Puis, brodez alternativement la chenille Précieuse et le ruban de Tulle au point lancé et la tricotine A Tire d’Aile au point de ruban.

roses embellies Léa Stansal
roses embellies Léa Stansal
Roses embellies Léa Stansal

Les feuilles :

Ensuite, préparez une aiguillée de ruban Chiffon coloris vert changeant PAR ICI et brodez les feuilles au point de feuille. Ce ruban en matière synthétique s’essaye à imiter le papier et y arrive très bien. Son aspect et son toucher sont les mêmes que ceux des pétales de fleurs ou des feuilles. Il est donc léger, doux et velouté. Mais, ne vous fiez pas à son aspect fragile, il se travaille facilement et remplit les surfaces à toute allure. 

roses embellies Léa Stansal

Les fleurs jaunes :

Elles sont réalisées au point de ruban avec la tricotine Suave coloris jaune PAR LA. C’est LA PLUS LÉGÈRE, la plus gracieuse, la plus facile à travailler de toutes les matières à BRODER. Enthousiasmant !

Son aspect évoque les bas en nylon que les femmes portaient dans les années cinquante. Souple, il traverse facilement les tissus et vous pourrez travailler de longues aiguillées car il est solide et ne s’abîme pas malgré les nombreux passages.

roses embellies Léa Stansal

Les finitions :

Pour les calices des roses, utilisez la tricotine A Tire d’Aile coloris vert au point de ruban PAR ICI.

roses embellies Léa Stansal

Pour terminer, reliez les fleurs et les feuilles en brodant des points de tige et des points lancés avec une aiguillée de fil à broder Laïna Pétillante.

Roses embellies Léa Stansal

Voilà, vous venez de terminer la première partie de la broderie.

Montage de l’image brodée sur la veste :

En premier lieu, découpez le surplus de toile beurre et positionnez vos bouquets sur votre veste. Et, encollez-les avec de la colle en bombe repositionnable.

Puis, poursuivez la broderie commencée sur l’image en l’étendant sur la veste pour élargir les motifs.

Roses embellies Léa Stansal

Ensuite, pour fixez l’image, tout en lui donnant un éclat lumineux et aérien, brodez des points d’arête avec une aiguillée de fil à broder « Blanc C’est Blanc » PAR ICI.

Roses embellies Léa Stansal

Conseil de Léa :

Dans le kit, vous trouverez deux images. Alors, n’hésitez pas à les morceler pour éclater vos broderie. Regardez mon modèle.

Roses embellies Léa Stansal

Petite touche finale : Ajoutez autour de la veste un galon de fourrure coloris bleu PAR ICI, par exemple.

A vos aiguilles.

Bon dimanche.

« Mon amie la rose » pour embellir un vêtement printanier.

« On est bien peu de chose

Et mon a-mie la rose

Me l’a dit ce ma-tin

À l’au-rore je suis née

Bap-ti-sée de ro-sée… »

 

Ces quelques strophes chantent sûrement à votre oreille ! Léa Stansal nous invite ce dimanche à fêter le printemps et à embellir, sur ce thème, un vêtement avec des bouquets de roses.

Vous avez été très nombreuses à venir nous voir sur notre stand au salon « L’Aiguille en fête » et nous vous en remercions. Vous avez pu y contempler une magnifique veste bleue rebrodée de roses.

Nous vous proposons de choisir la veste ou le vêtement de votre choix dans votre garde-rose et de l’embellir à votre tour en suivant un pas à pas sur plusieurs articles du dimanche. Ainsi l’application d’une image textile n’aura plus de secret pour vous.

Ce nouveau kit dénommée « Mon amie la rose » comprenant deux images vintage et toutes les matières nécessaires pour les broder, se trouve ICI dans la boutique.

Mon amie la rose Léa Stansal

Aujourd’hui, Léa nous explique l’importante et indispensable étape de la préparation avant de commercer votre broderie.

En premier lieu, redécoupez, si besoin, votre image. Puis placez-la, préalablement encollée, sur un coupon de toile à beurre VOIR ICI.

Mais quelle colle utiliser ?

Léa conseille de choisir une colle repositionnable et temporaire en bombe.

Attention, voici quelques précautions à prendre avant son utilisation et cela afin d’éviter les mauvaises surprises (tâches ou doigts plein de colle par exemple). Vaporisez TOUJOURS la colle sur le tissu le plus petit. Et positionnez la bombe au moins à 30 ou 40 cm de dessus de votre tissu.

Pourquoi choisir ce type de colle ?

Elle a l’énorme avantage de ne pas encrasser pas les aiguilles et de nous permettre de travailler « au doigt » ! C’est à dire sans cercle à broder, ni métiers.

Ainsi tendu, l’ensemble, toile à beurre et tissu, devient rigide et permet de broder confortablement et en toute liberté. Vous pourrez tourner votre ouvrage à loisir. Puis l’ouvrage terminé, il retrouvera sa souplesse avec le temps et les diverses manipulations du matelassage.

L’utilisation de la toile à beurre en tissu de fond n’est pas nouvelle. Autrefois elle empêchait le molleton de s’échapper entre les coutures du patchwork et de la doublure. Son usage s’est perdu avec l’arrivée des molletons modernes ayant subi tous les traitements adéquats.

Mon amie la rose Léa Stansal

Maintenant, installez vous confortablement. Votre tousse à couture et le kit sont à portée de mains. 

La maison est calme. Fermez les yeux et respirez profondément.

Ce moment est à vous. Profitez-en pleinement ! Vous êtes prête pour commencer à broder dans les meilleures conditions.

A très bientôt pour la suite de ce pas à pas.

Bon dimanche.

Branchages de fête faciles à réaliser.

Branchages de fête par dizaines au salon CREATIONS ET SAVOIR FAIRE. Ils étaient à l’honneur sur notre stand et vous avez été très nombreux et nombreuses à venir les découvrir, les admirer et à choisir vos préférés au milieu des nombreux KITS STARTER proposés VOIR ICI,

Branchages Lea Stansal

et le KIT STARTER « Branchage de fête vert » PAR ICI et la broche « La Gardienne d’oies » PAR LA.

Venez, laissez-moi vous prendre par la main pour réaliser de jolis branchages de fête. Vous verrez, c’est un jeu d’enfant !

En premier lieu, dénouez un Poilu-velu et faites une petite pelote. Puis nouez le Poilu-velu sur le branchage.

Branchages Léa Stansal

Branchages Léa Stansal Branchages Léa Stansal

En deuxième lieu, enroulez-le sur toute la longueur de votre branchage en évitant les perles incorporées. Puis revenez avec une seule matière sur certaines parties pour éviter la régularité. Terminez en nouant les matières entre-elles.

En troisième lieu, faites quelques points avec une aiguillée de fil à broder pour fixer le tout et posez en même temps des perles de toutes les tailles par grappes.

Banchages Léa Stansal Branchages Léa Stansal  Branchages Léa Stansal

 

 

 

 

 

Pour terminer, ajoutez un peu de poésie en fixant un petit animal PAR LA ! Comment faire ?

Branchages Léa Stansal Branchages Léa Stansal Branchages Léa Stansal

Le tuto est  PAR ICI. Pas besoin de coller, ni de transpercer.

Il suffit d’entourer votre animal (par exemple par ses pattes pour le petit faon) avec l’une des matières composant le Poilu-velu. Puis faites quelques points bien serrés avec une aiguillée de fil à broder pour le fixer solidement. Et le tour est joué !

Pour terminer, ajoutez autour de l’animal différentes matières fantaisies ou Poilu-velu au point de Tournicoton. VOIR ICI.

Et voilà le résultat !

Branchages Léa Stansal

A vous de vous amuser en créant de nombreux branchages de fête.

Branchages Léa Stansal Branchages Léa Stansal

Vous reconnaissez Le KIT COMPLET « Robert se balance » PAR ICI.

Branchages Léa Stansal

A vos aiguilles.

Bon dimanche.

Oiseau range-aiguilles à réaliser en quelques heures

Oiseau range-aiguilles est un modèle extrait du livre de Léa Stansal : LA BRODERIE D’EMBELLISSEMENT ou l’histoire fragmentée du photographe de PichtchiPoï PAR ICI.

Retrouvez-le, pages 170 à 172.

Pour pouvoir le réaliser plus facilement et rapidement, ce modèle a été modifié et nous vous proposons un kit complet VOIR ICI.

Voici le pas à pas :

En premier lieu, commencez par reporter le dessin des deux côtés de l’oiseau range-aiguilles sur le tissu de fond. Puis collez au dos de la toile à beurre avec de la colle en bombe repositionnable.

C’est le préalable indispensable à toute broderie.

Attention, dans un souci d’esthétique photographique, la broderie expliquée ci-après a été faite, non pas sur le tissu + toile à beurre mais directement sur l’oiseau découpé et assemblé.

Oiseau range-aiguilles Léa Stansal Oiseau range-aiguilles Léa Stansal Oiseau range-aiguilles Léa Stansal

Avec un brin de fil à broder Laïna coloris noir, suivez le dessin de l’oiseau en réalisant des petits points arrière et des points de piqûre. Brodez les plumes au point de tige et quelques grands points lancés.

Puis, enfilez une aiguillée de tricotine « À Tire-d’aile » C’EST ICI dans une aiguille à embellissement VOIR ICI. Travaillez au point de ruban en laissant la boucle apparente. Faites des points de longueurs différentes. Aidez-vous du dessin et de la photo du modèle.

Puis, brodez le ruban Chiffon en réalisant de longs points lancés souples de taille irrégulière et se chevauchant.

Oiseau range-aiguilles Léa Stansal

Oiseau Range-aiguilles Léa Stansal Oiseau Range-aiguilles Léa Stansal

 

Avec une aiguille à broder fine et un brin de fil Fluo, repiquez dans le ruban Chiffon de nombreux points lancés.

Ensuite, avec le fil à broder Laïna coloris rouge, brodez le dessous des ailes au point de feston.

Enfilez un brin de fil Fluo, puis le nouer afin de le travailler en double. Puis posez les perles de rocaille. Elles sont posées individuellement au point arrière.

Soulignez l’œil en brodant quelques points lancés horizontaux avec le fil à broder coloris noir. Puis posez un point de nœud au centre de l’œil.

Coloriez le bec avec quelques points lancés au fil à broder Laïna coloris rouge.

LE MONTAGE :

Découpez le tissu qui sert de base à 4 mm du dessin de l’oiseau. Puis, encollez provisoirement sur l’envers et le déposer sur la feutrine coloris jaune. Encollez de nouveau l’envers de la feutrine jaune en ajoutant le tissu de laine. Fixez ces éléments ensemble en réalisant un matelassage au point de sable : il consiste à faire des petits points arrière bien tirés avec un fil à broder Laïna. Ensuite recoupez la feutrine jaune et le tissu de laine à 8 mm du dessin de l’oiseau.

L’INTÉRIEUR DE L’OISEAU RANGE-AIGUILLES :

Coupez des petits rectangles de tailles diverses dans le tissu de laine coloré. Les plus longs serviront de lien pour joindre les deux parties du corps de l’oiseau. Les autres seront fixés avec un fil à broder Laïna en réalisant quelques points variés et irréguliers.

Votre oiseau range-aiguilles est prêt à accueillir vos aiguilles !

Oiseau range-aiguilles Léa Stansal

Conseil de Léa :

Pour ajouter un peu de poésie, je place mon bel oiseau sur un fagot VOIR ICI.

Pour réaliser ce fagot, reportez-vous ICI.

A vos aiguilles.

Bon dimanche.

 

L’ours Robert est le roi de la banquise

L’ours Robert est notre nouvel ami. La banquise arctique est son royaume. A la croisée des méridiens, centrée sur le pôle Nord, la banquise nous semble lointaine et immuable. Mais l’ours Robert attire notre attention car aujourd’hui il est en danger.

Léa Stansal nous propose de réaliser une jolie boite poétique aux couleurs de la banquise KIT VOIR ICI

L'ours Robert Léa Stansal

VOICI LE PAS A PAS :

En premier lieu, tracez et découpez six carrés de 5 cm de côté dans le molleton rigide et dans le molleton souple. Puis, collez avec de la colle reposionnable les carrés de molleton souple sur chacun des carrés de molleton rigide.

Dans un second temps, emballez chaque carré dans le tissu motif « arbres en hiver ».

Ensuite, embellissez quatre faces de la boite en faisant quelques points de tige avec une aiguillée de fil à broder Laïna pour broder les branches. Et posez en même temps des perles de rocaille en grappes en réalisant des points arrière.

L'ours Robert Léa Stansal L'ours Robert Léa Stansal L'ours Robert Léa Stansal

Sur la cinquième face, posez un morceau de tarlatane froissée. Puis, toujours avec une aiguillée de fil à broder Laïna, faites quelques petits points pour l’attacher. Enfin, posez des perles sur trois côtés.

Conseil de Léa :

Les perles coniques seront posées façon « groseille » : C’est une technique que j’utilise très souvent. Elle est facile et amusante et son effet est toujours spectaculaire. En premier lieu, sortez une aiguillée de fil à broder Laïna. Puis, enfilez une grosse perle puis une perle plus petite. Ensuite, repiquez au centre de la perle la plus grosse. Passez à la pose de la perle suivante.

L'ours Robert Léa Stansal L'ours Robert Léa Stansal L'ours Robert Léa Stansal

MONTAGE DE LA BOITE :

Cousez au point de surjet les côtés de la boîte 2 par 2. Ajoutez une grosse perle dans l’un des angles du couvercle. Fixez l’ours sur le couvercle de la boîte.

L'ours Robert Léa Stansal L'ours Robert Léa Stansal L'ours Robert Léa Stansal

Enroulez le fil mohair autour de l’un des branchages aux baies blanches et du poilu-velu coloris blanc autour du deuxième branchage. Faites quelques petits points pour fixer avec une aiguillée de fil à broder Laïna coloris noir.

Pour terminer, attachez sur la boîte les deux branches.

L'ours Robert Léa Stansal L'ours Robert Léa Stansal L'ours Robert Léa Stansal

 

Et voilà Robert est dans son paradis blanc !

A vos aiguilles.

Bon dimanche.

Noël, on y pense déjà… et vous ?

Noël et les fêtes de fin d’année, c’est dans trois mois. Mais on doit y penser maintenant si on veux offrir ou s’offrir des cadeaux « faits main ».

Pour l’occasion, l’ours Robert vous invite à réaliser, sans attendre, une mignonne petite boîte textile pour lui permettre de s’abriter sur la banquise KIT VOIR ICI :

Noël Léa Stansal

Et une poétique branche givrée pour qu’il puisse se balancer dans le sapin KIT VOIR LA :

Noël Léa Stansal

Retrouvez toutes nos idées cadeaux dans notre boutique éphémère de Noël VOIR ICI. Visitez-la régulièrement car elle se remplira de nombreuses surprises jusqu’à la fin de l’année !

Noël : c’est aussi le thème du prochain salon CREATIONS & SAVOIR-FAIRE. Il se tiendra du 28 novembre au 02 décembre 2018 à Paris, Porte de Versailles. C’est le salon du « Do it Yourself » pour s’imprégner des dernières tendances, faire le plein d’idées et dénicher tout le matériel nécessaire pour les réaliser soi-même.

Vous pourrez nous y retrouver STAND D 108  et découvrir la broderie d’embellissement en participant à nos ateliers. Les inscriptions seront ouvertes dans quelques jours VOIR ICI.

Et, pour terminer, une bonne nouvelle !

Vous rêvez de posséder une pièce unique de Léa Stansal ou vous souhaitez l’offrir ? C’est désormais possible. Où ? Sur le site de la boutiqueleastansal.com, dans la rubrique « Ma galerie » ICI.

Vous reconnaîtrez sûrement certaines des œuvres qui ont fait l’objet d’une parution dans l’un de ses livres. C’est une idée cadeau ORIGINALE ET UNIQUE pour Noël.

A vos aiguilles,

Bon dimanche.