Suivre LéaStansal

Recevoir une notification a chaque nouvel article sur le site

Thanks for subscribing!

Léa Stansal
Bibliothèque
Conseils
Translation

Archives

Résultats de recherche

Et voici le panneau…

Mais que fait-il donc ici celui-là ?

C’est « Le personnage cousu main » du fameux livre.

le-kit-personnage-cousu-main

Un panneau que j’ai fait imprimer et un sachet d’accessoires que vous pouvez commander

par là

Ainsi vous pourrez réaliser votre propre personnage, celui-ci aura les mêmes proportions que la fameuse poupée Barbie, ce qui vous permettra de lui emprunter ses vêtements, chaussures et autres accessoires. Si elle est d’accord…

personnages-cousus-mains

J – 4 : patience, patience !

Et il va falloir s’armer de patience car je viens de recevoir l’annonce d’un retard de livraison; ce sera pour le 20 avril :

Petit personnage aux ballons par Léa Stansal

J – 7 : la couverture entière et quelques informations

Un personnage cousu main ? Vous souhaitez savoir ce qu’est exactement un personnage cousu main ? Je vais essayer de vous répondre, essayer seulement car la réponse est délicate……Je dirais d’abord qu’il s’agit d’une petite créature en tissu, bien rembourrée de molleton souple, cousue au point de surjet et assemblée au perlé fin de coton.

Pardon ? J’ai cru vous entendre parler d’une «  poupée » ? AÏE ! Ce n’est pas du tout une Pou……… Surtout ne  jamais prononcer ce mot ; ni devant elle ni  en son absence.  Évitez-le ce  terme qui  ne la définie en aucune façon.
Si elle vous entendait la « traiter » ainsi, sans aucun doute, elle  se vexerait car elle est extrêmement susceptible.    Et par  conséquence, par la suite ;  si l’envie vous prend de réaliser à votre tour un personnage cousu main, sachez qu’il  est capable, alors qu’il n’est qu’à moitié terminé  de se cacher dans un endroit inattendu ou bien carrément inaccessible… et vous ne la retrouverez que…. Dans bien longtemps ! Pire !  La petite créature étant   rancunière, quels que soient vos efforts pour lui broder un visage avenant, elle prendra, à tout jamais, une mine boudeuse ou renfrognée.

Couverture nouveau livre de Léa Stansal, J - 5

a propos d’une botte de carottes

merci ma chère MARIANNE LEMOINE. C’est elle qui a crée cette poupée carotte. Merci et bravo!

les nouvelles créatrices. Quelle bouffée de fraîcheur!

De cette créatrice là, j’ai oublié de lui demander de poser avec moi. Dommage! mais j’étais fascinée par les deux animaux sur cette pochette. Il semble que Léa l’est également appréciée car elle l’a achetée. Merveilleusement mal cousue par Chantal SARI. Si vous voulez en voir d’autres : http://midiaquatorzeheures.blogs.marieclaireidees.com/ (ou http://www.midiaquatorzeheures.org )

Toujours pareil, les filles aiment les contenants. Jamais assez de cuillères, de bols, de sacs, de pochettes, et des boites des boites des boites pour ranger d’autres boites. Nous n’allons tout de même pas nous priver du plaisir d’acheter une nouvelle petite pochette sous le prétexte que nous en avons déjà plein. A bannir absolument lorsque l’on se promène, le mari ou le copain; celui qui demande lorsque nos yeux brillent  » tu n’en n’as pas déjà une dans le genre? »

Ou pire:  » Tu en as vraiment besoin? »

Mais les garçons aussi! NON surement  pas les contenants mais….Toujours  les piquants. Toujours attirés par les bâtons, par les couteaux ou les stylos et …

LAURENCE CAUSSE illustratrice et mère de la fille en jupe jaune qui fait une colère et se roule par terre sous mes yeux effarés.

ODILE BAILLOEUL  créatrice d’univers poétiques voir http://www.odilebailloeul.com

LAETITIA BAQUE encore étudiante et pleine de promesses. Dès qu’elle trouve quelques heures, elle vient broder avec Léa

EUDELINE , c’est la fille qui me comprend. Pas le genre à regarder avec réprobation si je m’épile ou pas. Merci ma chérie!

Allez donc  voir:  http://www.mllemoutarde.canalblog.com

Voici DELPHINE http://www.modelunik.com

et sa cliente IRIS

Ainsi que ce  personnage  dont j’aurais aimé faire plus amplement connaissance mais nous nous sommes séparés sans avoir échangé nos adresses.

Une autre fois peut être?

L’expo de Mathilde à Bruxelles

Mathilde vient d’Alsace, via Paris et se pose  à Bruxelles pour y créer sa propre galerie d’art. Au uméro onze de la rue HAUTE à Bruxelles. C’est la première exposition et elle a demandé à ses artistes de montrer chacun une oeuvre sur le thème du jour: le 11 septembre. Bien sûr , je suis là, regardez bien, près de ses escarpins roses!

Me voilà avec une robe très moulante, une écharpe imprimée de flamands roses ( il n’est pas venu, tant pis pour lui, j’ai flirté avec deux nouveaux fiancés) voir ci-dessous.

Elle s’appelle Wabé, une artiste qui ne fait pas que des colliers, loin s’en faut mais lorsqu’elle en fait un….Il vaut le coup.


Voilà mon premier fiancé, un homme comme je les aime, et en plus un artiste célèbre ANTONIO SAINT SYLVESTRE. Il est beau n’est ce pas? Me croirez vous si je vous dis qu’il crée un univers magique et coloré rempli de poupées. Mais pas aussi belles que moi.

Et lui, c’est mon second fiancé, RICHARD TREGER, il a été longtemps galeriste et maintenant il est très occupé à organiser une fondation pour installer son incroyable collection. Un homme de goût, sa moustache est délicieuse.

Voici la pièce que Léa expose dans la galerie de Mathilde. Un quilt assez grand, environ 150X180cm. Son titre  » DANSER ». Je me demande si c’est de très bon goût de penser à danser le 11 septembre?

Ah! oui, danse macabre. Je n’avais pas remarqué que les petites têtes de mort dansent sur un tissu rouge flamme. C’est tout de même un peu tiré par les cheveux!

Visite de « l’American folk art muséum »

 Dans ce genre d’endroit j’ai tendance à courir d’une pièce à l’autre.

 Je visite le musée avec les yeux ronds et le cœur bondissant.

Tout est passionnant. Voilà quelque chose de rare,

Un petit quilt pour lit de poupée en fer forgé.

  

Crazy quilt et son détail

 

Ce quilt est tellement crazy que la photo aussi folle que lui est devenue floue

Le seul détail qui  a survécu au tremblement de l’appareil photo : une broderie sur velours faite de broderie de chenille et de peinture. Un mélange de technique inattendu et qui fait son effet.

Peut être aussi parce que le dessin est beau.

D’autres détails d’une très belle pièce de tissus appliqués. Emouvante de poésie et de fraicheur.

   

Il y a également beaucoup d’objets qui ne sont pas textiles mais je n’ai pas l’intention de sortir du sujet sauf exception et en voilà une. (J’aime les ânes)

Et aussi les quilts afro américains

 

Sortir sans s’arreter dans  la boutique du musée.